Étiquette : Rouffach

Vent levant

Château d’Isenbourg à Rouffach
Le restaurant Boeher et son cadre agréable

Je suis parti vent levant. A peine une heure et je suis à Rouffach.

Gueberschwihr et Vœgtlinshoffen au loin

Après je vais ralentir lorsque j’aborderai Pfaffenheim et Gueberschwihr.

Le couvent est dans un cadre de verdure

Et ralentir encore pour grimper le Couvent Saint-Marc.

Je termine par le Bannstein et j’aborde le vent de face après la cave du Vieil Armand.

Le cimetière militaire roumain du Schaefertal. Les soldats roumains arrivent en 1917 à Soultzmatt, prisonniers de l’armée allemande qui les déporte depuis la Roumanie vers l’Alsace. Beaucoup meurent dès leur arrivée, « exténués, affamés, et malades ». Ils travailleront à la coupe de bois et à l’entretien des chemins. Le cimetière comporte 678 tombes dont les premiers rangs proviennent du cimetière de Koetzingue
la montée du Couvent Saint-Marc est réputée

https://www.openrunner.com/r/11934935

Fin de série

Une aquarelle barbouillée à l’acrylique, ça peut toujours redonner un peu d’espoir à ses échecs.

Avant la fin de l’année, je range mes peintures. Elles sont logées dans des classeurs depuis quinze ans.

Les moches aussi. Une peinture moche, c’est une peinture loupée à laquelle tous les peintres amateurs sont confrontés. Ne pas se décourager: mes peintures moches, je les estime à 80%! Il est vrai qu’au fil du temps, on est de plus en plus sévère avec soi-même. Mais je les garde car c’est un souvenir, un moyen d’identifier un état d’esprit, la preuve de ses difficultés à aborder le sujet. Bref, aborder sa médiocrité et l’accepter c’est aussi un encouragement à mieux faire la prochaine fois.

Il reste les inévitables déchets, ceux qu’on n’osera pas mettre dans le classeur…sans aller jusqu’à les déchirer ou les mettre à la poubelle. Ceux-là, je les stocke à part. Puis de temps à autre, je cherche à les réhabiliter ou à les recycler. Recycler, c’est la mode.

Alors voila un exemple.

Une aquarelle ratée, je la couvre à l’acrylique. L’acrylique a cet avantage de couvrir la mocheté du dessous.Et en plus, ça m’entraine à tester ce medium fort distrayant.

Autrefois, je lavais l’aquarelle sous le robinet, je la séchais et je recommençais…chose qu’on apprend dans toutes les écoles pour débutants, histoire de ne pas gâcher la feuille.

Balade du coté de Rouffach

Le long d’une allée ombragée, des jardins bordés de hautes demeures bourgeoises

Les cyclos y convergent.

Je me casse les dents sur l’oriel. Quel architecte oserait aujourd’hui?

Ceux qui vont tâter les pentes de Gueberschwihr ou ceux qui vont s’engouffrer ensuite dans la vallée de Soultzmatt. Je m’arrête à Rouffach que j’aime bien. Je lui trouve un cachet médiéval de belle facture.

Le long d’une allée ombragée, des jardins bordent de hautes demeures bourgeoises. Et la perspective se termine par un donjon carré et fortifié.

On entre à Gueberschwihr par cette rue pavée éprouvante
Eguisheim, le plus beau village des Français
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je n’en demande pas plus. Je fais demi-tour.

Strangenberg et Bollenberg à VTT

Rouffach depuis son vignoble
Rouffach depuis son vignoble

A la faveur du beau temps, je pars dans le vignoble d’Alsace.

Premier objectif: Rouffach, puis le Strangenberg et le Bollenberg

Je me promène à travers champs pour atteindre Rouffach en espérant trouver un itinéraire encore inusité. Poursuivre la lecture de « Strangenberg et Bollenberg à VTT »

La Vieille Thur à VTT

La Vieille Thur et son cours paisible

La Vieille Thur serpente sur 26 km entre Ungersheim et Colmar.

Cette rivière ne présente plus aucun intérêt économique comme par le passé où elle a vu s’édifier sur son cours jusqu’à douze moulins.

Je vous recommande de vous référer à ce document « les Moulins de Meyenheim au XIXeme siècle » de Charles Hegy et Eric Trehiou

Poursuivre la lecture de « La Vieille Thur à VTT »

Rouffach à VTT

Rouffach

Sur mon calepin, il est écrit Rouffach, 48 km.

En observation, j’ai ajouté recherche de JMK.

Nous étions vingt-cinq  à 9 heures ce matin devant la gare de Rouffach répondant à l’appel de Sylvestre. Poursuivre la lecture de « Rouffach à VTT »

A la recherche du canal Vauban

Je commence ma recherche du canal Vauban à partir de Rouffach (la tour des sorcières)

Si vous avez manqué les épisodes précédents, c’est là…et c’est là.

Donc aujourd’hui je pars avec mon vélo tenter de débusquer quelques vestiges du canal Vauban démantelé au début du dix huitième siècle.

C’est la partie Rouffach-Oberhergheim qui est détruite. Poursuivre la lecture de « A la recherche du canal Vauban »

Rattrapage

C’est comme ça qu’on reprenait le chemin de l’école après l’avoir manquée, avec des cours de rattrapage.

Je suis donc en rattrapage cet après-midi.

La chance est là avec le beau temps et, partout, la nature explose. Poursuivre la lecture de « Rattrapage »

Honneur à Jean-Pierre Toucas

Jean-Pierre Toucas, maire de Rouffach

Passer la brosse à reluire sur les élus, ce n’est pas le genre de la maison.

Bien au contraire!…

Il faut tirer pourtant un grand coup de chapeau au maire de Rouffach, Jean-Pierre Toucas.

Son nouveau plan de circulation fait l’objet d’une concertation depuis août 2011 et l’on ne sait pas encore s’il sera accepté par les riverains et les commerçants.

Cependant, les cyclistes peuvent se féliciter que les doubles-sens cyclables (DSC) y aient été systématiquement institués. Poursuivre la lecture de « Honneur à Jean-Pierre Toucas »

Retour des vignes

Revenant d’Eguisheim, trois Allemands nous demandent la route de
Soultzmatt…Perdus devant l’église de Gueberschwihr, ils ne savent
pas vers où se diriger.

C’est vrai qu’on hésite à s’aventurer dans cet infernal chemin
pavé qui traverse le village…

On fera chemin ensemble jusqu’à Rouffach.


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Retour des vignes

De
Fichiers transférés

Puis, on s’arrêtera le temps d’admirer les arabesques de ce
paramoteur audacieux qui n’hésite pas à voler en rase-motte


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Retour des vignes

 

Plaine et vent

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Plaine et vent

vélomaxou

20 degrés; presque l’été indien!

Un ciel tourmenté et un soleil bas qui projette sa lumière
limpide sur les contreforts vosgiens.

Un temps étrange…

Peu à peu, les maïs disparaissent entre les dents des
moissonneuses.

Les cyclistes n’ont plus qu’une lande infinie pour parcourir la
plaine d’Alsace.

Chacun se protège derrière son voisin…comme il peut.

Notre Dame de Schauenberg

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Notre Dame de Schauenberg

vélomaxou

C’était la sortie du jour affichée par le club.

Pas de pluie à l’horizon. Je pars.

Après 35 km vers le nord, le temps devient maussade; puis
quelques gouttes se mettent à tomber à Rouffach.

Je tempère la marche. Une petite pause pour laisser passer
l’averse…

Puis je reprends ma marche vers Schauenberg.

La pluie s’est désormais installée.

On monte à Schauenberg par une chemin qui se dégrade au fil du
temps.

Les pélerins se pressent pour reprendre leur bus car la pluie
redouble sur ce versant du massif vosgien.

Hélas, impossible de jeter un oeil sur la plaine d’Alsace noyée
dans la brume!

Ne pas s’attarder, mettre son imperméable et serrer les freins
pour la descente avec des gants spongieux .

Retour avec ma bécane amphibie en serrant les dents et en
baissant la tête pour avoir l’air d’un coureur.

 

Firstplan et flâneries

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Firstplan et flâneries

vélomaxou

Aujourd’hui, col du Firtsplan au programme.

Le premier Firtsplan de l’année.

Après l’embranchement de Gueberschwihr, la pente s’adoucit.
Comme si la montagne nous remerciait de l’effort déjà produit pour
monter jusque là.

On a choisi de monter en assurant des réserves car les jambes
sont encore douloureuses après les 100 km de l’avant veille dans le
Sundgau.

Puis au col, on flâne, profitant des bancs…avant la descente
fraîche dans la vallée de Munster.

On rechignera à monter la route des Cinq Châteaux.

Longer le vignoble depuis Wintzenheim, vent dans le dos, nous
conviendra parfaitement, une fois la plaine atteinte.

A Eguisheim, les peluches de cigognes « made in
China »
attendent déjà le chaland.

« La grotte de Lourdes » de Wettolsheim érigée en 1912
au milieu du village est d’une facture douteuse.

A Rouffach, les trains roulent à nouveau après l’attaque d’un
contrôleur hier.

Tout va bien!

97km, sans forcer.

Entraînement aux bosses

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Entraînement aux bosses

cliché Vélomaxou,
Hartmannswiller

Aujourd’hui, petit entaînement aux bosses.

Dans le vignoble d’Alsace.

Fort vent de nord et sensation de froid redoublée avec
3-4°C.

Nous ferons de notre mieux pour gravir ces petits raidillons en
nous cramponnant à nos guidons et en serrant les dents.

D’une année sur l’autre, une constante: c’est toujours aussi
difficile.

Chacun s’attend en haut pour souffler et admirer le vignoble
ensoleillé.

Retour paisible.

Passons à présent aux images!..

Si Maxou ne met pas d’images, il n’est alors qu’un
« causeux »; alors son blog ne sera pas aussi vivant et apprécié de
ses visiteurs.

 

Le train de vie du CCK

Le Cyclo Club Kingersheim est le plus grand club cyclo de
l’agglomération mulhousienne.

Il accueille les cyclos routiers de tous niveaux et il tient à
le faire savoir; même si sa réputation cyclosportive est clairement
affirmée dans certains groupes.

Aujourd’hui, Maxou a rencontré le groupe 1 peu avant
Rouffach.

Pas facile à dérider le groupe 1 sur l’objectif, ce n’est pas
faute d’avoir essayé!..Peut-être trop absorbés à réfléchir au bon
itinéraire où chacun pourra se mesurer?..

Puis de façon tout à fait fortuite, j’ai rencontré le groupe 2 à
Osenbach avec lequel je suis rentré à Mulhouse…

 

Pas le temps de rire en route!

Faut surveiller son guidon et s’accrocher!

26 de moyenne à l’arrivée…Je ne ferais pas ça tous les jours
car ce n’est pas ma conception du vélo, mes
lecteurs l’auront compris
, et même si quelques
coéquipiers ont fait montre de fébrilité vers Staffelfelden.

Bon vent au CCK pour cette nouvelle année!

Sortie historique vers Rouffach

Non, ce n’est pas une sortie exceptionnelle comme le titre
pourrait le laisser penser.

Mais cet après-midi, après ce délicieux sentier viticole qui
nous mène de Orschwihr à Soultzmatt, nous nous sommes attardés
autour de l’architecture de Rouffach.

On reconnaîtra sur nos images le vignoble enneigé du Bollenberg,
Soultzmatt, la chapelle de l’hôpital de Rouffach dissimulée
derrière les arbres, la tour des Sorcières, Notre-dame de
l’Assomption et ses deux nefs dont l’une inachevée…

Pour tout savoir sur Rouffach et ses environs.

Rouffach et son nouvel avaloir

La côte qui longe l’hôpital spécialisé de Rouffach s’est dotée d’un avaloir tout neuf.

Normal de recueillir les eaux de ruissellement!

Mais les cyclistes ne sont pas ravis car la grille aurait du avoir ses alvéoles perpendiculaires à l’axe de la chaussée.

Du coté de la Vallée Noble et du Florival…

Aujourd’hui au programme: Rouffach, Soultzmatt,Osenbach,
Bannstein, Murbach.

Chaleur caniculaire de 33°C dès 10heures.

Témoignage d’une architecture industrielle bien
préservée, cette cheminée à la maison
de santé de Rouffach.


A l’ombre de Westhalten, les cyclos peuvent raser les murs.


Un chariot d’antan mis en valeur et agréablement
préservé.


Avant Osenbach et le Bannstein, penser à prendre des
forces…


Osenbach est au frais, niché dans son écrin de
verdure…


Les regains vont bon train…


Les chevaux souffrent des insectes par forte température;
ceux là ne savent pas où se réfugier alors que
la température avoisine 33°C.


Ici, nous arrivons en bas du Bannstein coté Buhl.

Figurez-vous qu’un ami cyclo a fait un vol plané à
cet endroit: il n’a pas vu que la peinture blanche devant la balise
triangulaire masque en fait une bordure de trottoir là
où des traces de pneus apparaissent. On s’y trompe
facilement, n’est-ce pas?


Jour de marché aux puces à Buhl.Temps estival.

Les exposants vont rotir au soleil.


Les hauteurs de Buhl recèlent des endroits au calme
autour de l’église.


En montant à Murbach, un hotel de grande classe bien
situé pour les touristes.


Seuls subsistent le chevet et le coeur de l’abbaye
bénédictine de Murbach construite en 728,
détruite plusieurs fois.


Bâtiment imposant qui mérite la visite; sur la
droite à l’écart, une chapelle. Un site à
revisiter…


Voyage du coté de Gueberschwihr

Aujourd’hui, balade ensoleillée dans le vignoble
d’Alsace.

Avec une pause à Rouffach et un regard sur son 
passé architectural en passant par les remparts…

En atteignant Gueberschwihr, on aperçoit de loin cette
petite côte qui nous ménera au Couvent St Marc…

Dès la première pente, je mets « tout à
gauche », comme on dit en langage cycliste. Heureusement, l’auberge
du Couvent, puis le Couvent ponctuent notre ascension
avec des passages atteignant plus de 10%…

Aprés Osenbuhr, la descente sur Osenbach est salutaire et
notre élan nous porte jusqu’à Winzfelden d’où
l’on peut jeter un dernier regard vers Osenbach qui baigne dans le
soleil…

Un dernier petit détour vers Gauchmatt où cette
affreuse auberge-casse auto dépare le site en face du
cimetière roumain…

Le Val du Pâtre profite des derniers rayons du couchant et
la descente vers Orschwihr rappelle la fraîcheur de
l’hiver.

Retour par la piste qui mène à Issenheim…

Encore une bien belle journée pour les cyclos qui sont
gâtés en ce début d’année.