Ne pas se perdre à VTT

Ne pas perdre le nord en voyage à VTT

Sur la route, des panneaux. Il est donc impossible de se perdre. Y compris sur des routes isolées où l’on trouvera forcément l’indication d’un hameau ou une borne kilométrique.

En forêt, les premiers à se perdre sont les cueilleurs de champignons.

A VTT, c’est différent. Si comme moi vous pratiquez des balades en montagne vosgienne, mieux vaut savoir où vous allez mettre vos roues et laisser un mot chez soi avant de partir.

Si à la nuit tombante, vos proches n’ont pas de nouvelles, ils risquent de s’inquiéter.

Mon parcours du jour est accessible sur mon ordinateur, là où je l’ai tracé sur l’application BaseCamp de Garmin avant de partir.

Dès lors deux alternatives quand vous partez afin de ne pas vous perdre dans des lieux inconnus:

  • avoir une carte avec soi, savoir la lire et savoir se positionner sur la carte. La fragilité d’une carte, c’est qu’elle ne dit jamais où vous êtes. Il faut donc être parfaitement entraîné à identifier votre environnement et à le reporter sur la carte.
Pour ne pas perdre le nord: une carte mais aussi une boussole!
  • avoir un GPS.

J’ai un GPS. Comme pour la carte, il faut savoir s’en servir et mes débuts ont été épiques, j’ai eu recours à la carte en même temps…avant de comprendre comment fonctionne le GPS.

J’ai déjà expliqué les rudiments du GPS ici….

Dans les Vosges, ce qui arrive parfois, c’est qu’on emprunte des chemins sans issue ou qui se révèlent impraticables par suite de l’abandon d’exploitation. Il faut donc savoir faire demi-tour et revenir sur ses pas.

Revenir sur ses pas avec un GPS est facile: il trace finement votre cheminement et il est donc aisé de revenir sur son chemin en suivant sa propre trace. Ne le répétez-pas: il m’arrive parfois de grimper en forêt hors chemin pour rejoindre un sentier en surplomb. Cette surmarche est en principe interdite. Avant de se lancer bien apprécier la distance et la pente à franchir et la direction à prendre. Attendre la réponse des satellites qui positionnent votre avancement, puis poursuivre dans la bonne direction.

Un GPS vous suit à la trace y compris quand vous commencez à tourner en rond dans la forêt

Accident ou incident, que faire?

L’accident peut toujours arriver et il peut être dramatique, surtout si vous êtes seul. Il faut donc ne pas prendre de risque inconsidéré comme par exemple franchir un obstacle difficile à vélo plutôt qu’à pied…et savoir faire demi-tour face à un danger tel qu’un guë dont on ne voit pas le fond

Ne pas se rater

L’incident lui est toujours probable, c’est pourquoi j’emporte un minimum de choses dans mon sac à dos pour réparer le vélo.

Ne pas oublier non plus qu’un accident ou un incident en fin de journée peut vous conduire à voir la nuit tomber dans un lieu insolite surtout quand les jours raccourcissent.

Je rencontre parfois des promeneurs qui me demandent où ils sont ou si c’est bien par là Waldkapelle. Waldkapelle, c’est à vol d’oiseau de Thann et se perdre là n’est pas grave, on trouve toujours à redescendre dans la vallée. Mais parfois on est loin de toute habitation. On pourra alors se dépanner avec les itinéraires balisés du Club Vosgien.

Personnellement, à VTT je n’utilise pas ces itinéraires même si je les emprunte par section.

Où suis-je?

C’est parfois la question qui se pose et comment rejoindre le village le plus proche?

Sur ce GPSmap 62S de Garmin, la touche MARK vous donne instantanément votre position.

Un GPS vous donnera toujours vos coordonnées…et votre emplacement (si bien sûr vous avez téléchargé la carte du lieu); Garmin vous permet de disposer avec quatre cartes informatiques TOPO de l’ensemble de la France IGN.

Je fais confiance aux batteries Eneloop 1900mAh depuis plusieurs années. En voyage, je peux me dépanner avec des piles R6

Attention à votre autonomie batterie! Toujours partir avec des batteries chargées et un jeu d’avance (chargé!)

Le téléphone?

Un téléphone portable pourra vous dépanner s’il est équipé d’une touche LOCALISER

Les téléphones portables avec internet disposent d’un GPS intégré dès lors que vous avez chargé une application de navigation comme Strava ou Openrunner ou Wase.

En outre sur Iphone vous disposez de l’icône « Localiser » qui vous donne instantanément votre position.

Enfin, dernière astuce si la nuit tombe savoir utiliser la torche de son téléphone et disposer d’un sifflet pour vous permettre d’être localisé (en général fixé sur le sac à dos)

En dernier ressort, le numéro d’appel des secours est le 112

Articles connexes….

Rudiments de base avec un GPS

Ne pas perdre le nord

VTT, j’emporte quoi?

SACAVELO, pour embarquer son sac à dos

Ce berceau s’appelle SACAVELO. Il facilite l’emport de votre sac à dos sur le vélo tout simplement en le déposant dans cette capsule en polyester.

Précision importante: une armature en fibre de verre ou en résine polyester préformé, disposé à l’intérieur du sac choisi est à installer. Continuer à lire … « SACAVELO, pour embarquer son sac à dos »

Revue de paquetage

Mon nouveau matériel embarqué.

Je garde:

  1. un chiffon
  2. une pompe
  3. une bombe de liquide d’étanchéité
  4. une attache rapide de chaîne
  5. un jeu de clés
  6. une boite de rustines, est-ce bien encore utile pour des pneus sans chambre?
  7. quatre démonte pneus
  8. une trousse de secours

Continuer à lire … « Revue de paquetage »

Quel sac à dos à VTT?

Sac à dos Shimano Unzen 2litres pour les sorties locales de moins de deux heures

Cet article s’adresse aux pratiquants du mountain-bike.

Si vous faites du VTT derrière chez vous pour vous détendre, vous n’avez pas besoin de sac à dos.

On se pose la question souvent après l’achat.

Fallait-il acheter ce sac à dos et pourquoi celui-là? Continuer à lire … « Quel sac à dos à VTT? »

VTT itinérant, quels bagages?

Voyager à VTT

Vous le savez, j’ambitionne de traverser la Forêt Noire cet été à VTT.

Je cherche encore des coéquipiers pour ce projet (voir mon article).

J’envisage la solution de transporter mon bagage plutôt que d’avoir recours à un véhicule accompagnateur, question de principe.

Avant de partir, il faut savoir fixer ses conditions de réussite…et mettre le maximum de chances de son coté.

Continuer à lire … « VTT itinérant, quels bagages? »

Sacoches ou sac à dos?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Sacoches ou sac à dos?

Image Vaude

Sacoches ou sac à dos?

Quelle question!

Les cyclos urbains ne se la posent plus.

Pour avoir essayé les deux méthodes, je peux faire part de mon
expérience pour des courses en ville.


Les sacoches:


image
Vaude

avantages

– fixées de part et d’autre du cyclo, on a un grand volume
d’embarquement et c’est le vélo qui porte. Pas vous.

– elles sont toujours prêtes à partir avec votre bécane.

inconvénients

– une fois arrivé en ville, il faut
laisser vos sacoches avec le vélo; au risque de vous les faire
voler avec le contenu et (pourquoi pas?) avec le vélo…

– on ne passe pas partout sans risquer
d’accrocher quelque chose ou quelqu’un dans les passages
étroits.

Le sac à
dos:


image
Vaude

Avantages

– on garde son sac avec soi même quand
on devient piéton et on ne risque donc pas d’être volé, on peut
ranger ses achats aussitôt. Ou emporter ses affaires de
travail…

– on peut y laisser à demeure des
objets personnels

– on est plus à l’aise pour passer
dans les endroits étroits

– on peut même ramener le pain sans
couper la baguette en deux!

Inconvénients

– Plus le sac est chargé, plus c’est
inconfortable pour pédaler

– On dispose de moins de volume
embarquable qu’avec les sacoches

– On masque le gilet de sécurité
EN471. C’est pourquoi il faut user de sacs à dos dotés de bandes
rétroréfléchissantes. Pas facile à trouver. J’ai donc fait coudre
sur le mien de la bande scratch avec une bande rétroréfléchissante
amovible.

– En cas de chutes, contenu
susceptible de blesser…

la solution « sacoche à
dos »

– Et pourquoi pas les deux ensemble,
mon Capitaine?

– Exact, la firme Vaude y a pensé. Elle commercialise une sacoche
qui se transforme en sac à dos une fois arrivé sur place. On peut
même y loger un ordinateur.

Ici, une belle page de bagagerie urbaine

%d blogueurs aiment cette page :