Étiquette : téléphone

Ne pas se perdre à VTT

Ne pas perdre le nord en voyage à VTT

Sur la route, des panneaux. Il est donc impossible de se perdre. Y compris sur des routes isolées où l’on trouvera forcément l’indication d’un hameau ou une borne kilométrique.

En forêt, les premiers à se perdre sont les cueilleurs de champignons.

A VTT, c’est différent. Si comme moi vous pratiquez des balades en montagne vosgienne, mieux vaut savoir où vous allez mettre vos roues et laisser un mot chez soi avant de partir.

Si à la nuit tombante, vos proches n’ont pas de nouvelles, ils risquent de s’inquiéter.

Mon parcours du jour est accessible sur mon ordinateur, là où je l’ai tracé sur l’application BaseCamp de Garmin avant de partir.

Dès lors deux alternatives quand vous partez afin de ne pas vous perdre dans des lieux inconnus:

  • avoir une carte avec soi, savoir la lire et savoir se positionner sur la carte. La fragilité d’une carte, c’est qu’elle ne dit jamais où vous êtes. Il faut donc être parfaitement entraîné à identifier votre environnement et à le reporter sur la carte.
Pour ne pas perdre le nord: une carte mais aussi une boussole!
  • avoir un GPS.

J’ai un GPS. Comme pour la carte, il faut savoir s’en servir et mes débuts ont été épiques, j’ai eu recours à la carte en même temps…avant de comprendre comment fonctionne le GPS.

J’ai déjà expliqué les rudiments du GPS ici….

Dans les Vosges, ce qui arrive parfois, c’est qu’on emprunte des chemins sans issue ou qui se révèlent impraticables par suite de l’abandon d’exploitation. Il faut donc savoir faire demi-tour et revenir sur ses pas.

Revenir sur ses pas avec un GPS est facile: il trace finement votre cheminement et il est donc aisé de revenir sur son chemin en suivant sa propre trace. Ne le répétez-pas: il m’arrive parfois de grimper en forêt hors chemin pour rejoindre un sentier en surplomb. Cette surmarche est en principe interdite. Avant de se lancer bien apprécier la distance et la pente à franchir et la direction à prendre. Attendre la réponse des satellites qui positionnent votre avancement, puis poursuivre dans la bonne direction.

Un GPS vous suit à la trace y compris quand vous commencez à tourner en rond dans la forêt

Accident ou incident, que faire?

L’accident peut toujours arriver et il peut être dramatique, surtout si vous êtes seul. Il faut donc ne pas prendre de risque inconsidéré comme par exemple franchir un obstacle difficile à vélo plutôt qu’à pied…et savoir faire demi-tour face à un danger tel qu’un guë dont on ne voit pas le fond

Ne pas se rater

L’incident lui est toujours probable, c’est pourquoi j’emporte un minimum de choses dans mon sac à dos pour réparer le vélo.

Ne pas oublier non plus qu’un accident ou un incident en fin de journée peut vous conduire à voir la nuit tomber dans un lieu insolite surtout quand les jours raccourcissent.

Je rencontre parfois des promeneurs qui me demandent où ils sont ou si c’est bien par là Waldkapelle. Waldkapelle, c’est à vol d’oiseau de Thann et se perdre là n’est pas grave, on trouve toujours à redescendre dans la vallée. Mais parfois on est loin de toute habitation. On pourra alors se dépanner avec les itinéraires balisés du Club Vosgien.

Personnellement, à VTT je n’utilise pas ces itinéraires même si je les emprunte par section.

Où suis-je?

C’est parfois la question qui se pose et comment rejoindre le village le plus proche?

Sur ce GPSmap 62S de Garmin, la touche MARK vous donne instantanément votre position.

Un GPS vous donnera toujours vos coordonnées…et votre emplacement (si bien sûr vous avez téléchargé la carte du lieu); Garmin vous permet de disposer avec quatre cartes informatiques TOPO de l’ensemble de la France IGN.

Je fais confiance aux batteries Eneloop 1900mAh depuis plusieurs années. En voyage, je peux me dépanner avec des piles R6

Attention à votre autonomie batterie! Toujours partir avec des batteries chargées et un jeu d’avance (chargé!)

Le téléphone?

Un téléphone portable pourra vous dépanner s’il est équipé d’une touche LOCALISER

Les téléphones portables avec internet disposent d’un GPS intégré dès lors que vous avez chargé une application de navigation comme Strava ou Openrunner ou Wase.

En outre sur Iphone vous disposez de l’icône « Localiser » qui vous donne instantanément votre position.

Enfin, dernière astuce si la nuit tombe savoir utiliser la torche de son téléphone et disposer d’un sifflet pour vous permettre d’être localisé (en général fixé sur le sac à dos)

En dernier ressort, le numéro d’appel des secours est le 112

Articles connexes….

Rudiments de base avec un GPS

Ne pas perdre le nord

VTT, j’emporte quoi?

A vélo, le téléphone interdit

index

C’est au Pays-Bas que téléphoner à vélo va être interdit.

Trop d’accidents parait-il.

Le téléphone mobile est devenu si pratique qu’on l’utilise à tout va.

Certes téléphoner à vélo est moins dangereux qu’en voiture puisqu’on engage sa propre vie et pas celle des autres comme avec une voiture.

Alors la question se pose si on va devoir installer des kit mains libres sur les guidons afin de ne pas les lâcher en téléphonant.

à lire sur BFM TV

Allo maman bobo…

Les chiffres de l’insécurité routière viennent de tomber.

3268 morts en 2013.

Pas de quoi pavoiser.

Voici les chiffres communiqués par la Sécurité Routière comparés à 2012…

 270 vies sauvées chez les automobilistes (1 612 décès en 2013), 33 chez les motocyclistes (631 décès), 20 chez les cyclomotoristes (159 décès), 24 chez les piétons (465 décès), 17 chez les cyclistes (147 décès). Seuls les conducteurs de poids lourds ne bénéficient pas de cette tendance, avec un mort de plus en 2013 (57 décès).

Les piétons paient un lourd tribut sur la route avec 465 décès soit trois fois plus que les cyclistes. Poursuivre la lecture de « Allo maman bobo… »

Toc-toc, qui est là?

Toc-toc…

Entrez!

Il se trouve qu’on peut en France posséder un TOC. Autrement dit un Telephone Out of Control, un téléphone occulte où l’on n’est pas reconnu.

« Un classique chez les dealers : on fait ouvrir une ligne sous un faux nom, ou par un complice, et ce téléphone n’est utilisé que pour appeler un autre TOC, appartenant au fournisseur par exemple » nous dit Maître Eolas.

Il semblerait qu’un certain Nicolas S. se soit servi de ce stratagème pour contacter son avocat.

à lire sur le blog de Maitre Eolas

 

 

Big Brother à la puissance 1000

Le petit Jésus te voit.

Cette puissance divine, ma mère l’évoquait parfois quand je faisais une grosse colère pour obtenir encore un bonbon contenu dans les grands bocaux du boulanger.

Cela suffisait à me calmer et mes yeux innocents se tournaient vers les cieux…sans rien voir dans le firmament qui ressemble à Jésus.

L’incident était clos.

Mes doutes entiers. Poursuivre la lecture de « Big Brother à la puissance 1000 »

Et une portière, une!

C’est dans Mobilicités qu’on apprend que la mortalité des cyclistes augmente en 2012 avec 155 tués.

Alors que la mortalité des autres types d’usages (motos, autos) sont en régression, les cyclistes morflent.

Pourquoi? Poursuivre la lecture de « Et une portière, une! »

Au nom du gros bon sens…

Pas de pitié pour les cyclistes portant des écouteurs.

On verbalise au motif que le port de ces accessoires sur les oreilles vous empêchent d’entendre les voitures arriver.

Précisons que c’est au Québec.

En France, l’affaire est plus compliquée puisque l’usage du téléphone au volant des voitures et des camions semble se généraliser et n’arrive pas à être enrayé par les pouvoirs publics malgré l’interdiction.

Or téléphoner au volant est autrement plus dangereux que le port des oreillettes par un cycliste qui ne fait courir un risque qu’à lui-même..

lire l’article dans Métro…