La bataille du bois


h_594645.jpg

chaleur bois, une énergie plus polluante qu’on veut bien nous le dire

Après la guerre du feu, la bataille du bois.

Mon voisin scie du bois tous les samedis.

C’est son passe-temps et son droit.

Une remorque chargée de bûches arrive devant chez lui, il sort sa scie à ruban et c’est parti pour deux heures de sciage.

Les bûches sont débitées en rondins pour cheminée.

Le voisinage en profite car beaucoup ont des cheminées.

Le bois, dans l’inconscient populaire, c’est la chaleur douce et naturelle…et il est présenté aujourd’hui comme énergie renouvelable et durable.

On s’achète donc en brûlant du bois une image écolo.

Pourquoi ne pas en profiter!

Alors toutes les grandes surfaces de bricolage s’y mettent à leur tour.

Des semi-remorques chargés de palettes attendent le client sur les parkings pendant tout le mois d’octobre et les entrées de magasin sont réservées aux inserts et poêles à bois.

Octobre, c’est le mois du bois. On renoue avec notre âme ancestrale de bûcheron.

la chaleur bois et la pollution atmosphérique: un constat accablant

Derrière cet engouement pour le bois se cache une filière bois bien rodée qui sait contourner tous les défauts de cette énergie de chauffage supposée économique…et contre lesquels, il faut le reconnaître, les pouvoirs publics semblent fermer les yeux alors qu’ils taxent allègrement fioul, gaz et électricité.

D’abord la pollution due au bois de chauffage est redoutable.

L’essentiel des polluants atmosphériques des systèmes de chauffage est du au…bois!

  • des oxydes d’azote
  • des microparticules solides

que l’on pourchasse pourtant sur nos automobiles (source)

Alors que reste-t-il du bois?

Un avantage financier à court terme?

Tout dépend du rendement du dispositif.

Un foyer à insert fermé à un rendement de 60 à 80%.

Le rendement c’est la chaleur produite (les calories ou les kWh si vous préférez) par rapport à l’énergie consommée.

Ainsi un stère de hêtre à 25% d’humidité (400kg) produit à peu près 1500 kWh PCI (chaleur latente déduite).

Alors on a inventé un produit miracle, les granulés de bois qui améliorent le rendement énergétique de la combustion.

Mais les granulés demandent une énergie mécanique considérable en déchiquetage et en compression à la fabrication.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “La bataille du bois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s