Cent soixante neuf


img_7348
Houppach

C’est quand je donne un rapide coup d’œil au cardio que je prends conscience de mon inconscience.

Stop!

Deux cyclos devant moi qui grimpaient le Schirm.

C’est dans mes gènes, je m’accroche derrière.

Au dernier kilomètre, j’ai levé le pied.

Trop fort pour moi.

Bon, je me tâte de partout, je suis toujours en vie.

C’est la peur rétrospective.

Je rétrograde. Je me suis toujours demandé comment ça fait, l’accident cardiaque.

On doit tomber part terre brutalement dans un sourd cliquetis de ferraille.

J’y pense et puis j’oublie.

Le col est là et je me laisse descendre à Bourbach.

Des cohortes de cyclos font la pause au carrefour.

Je grimpe le Hundsruck en douceur.

J’emprunte le beau tapis neuf jusqu’à Bitschwiller.

Pas de marquage.

Pour un peu, on se laisserait entraîner par dessus  la rambarde dans les virages serrés faute de ligne blanche annonciatrice de la courbure.

Je stoppe tout net avant d’atteindre la vallée.

La dame prend son compagnon en photo sur fond de coteau, chacun de part et d’autre de la chaussée.

Ils sont confus de cet excès de zèle.

Mais c’est tellement beau de voir des cyclos amoureux de la montagne.

Aujourd’hui, ils étaient nombreux à découvrir le beau bitume neuf.

169 pulsations, c’est évidemment trop pour moi.

Je déraisonne.

C’est pour ça que je porte ma ceinture, pour faire stop avant.

Publicités

5 réponses sur « Cent soixante neuf »

  1. Ne te laisse pas dicter ta conduite par une merdasse électronique.
    Si tu devais avaler ton bulletin de naissance, pense à ta veuve qui a certainement encore une bonne cote sur le second marché !
    Gros bisous à Andrée.

  2. FCM = 220-âge … Formule empirique certes , mais Maxou cela veut dire que ton âge serait autour de âge = 220 -FCM soit âge = 51 donc que tu aurais rajeuni !! c’est-t-y pas merveilleux ça ?!

    1. oui, on est d’accord. mais je n’ai pas rajeuni. dommage! je suis conscient que le système vasculaire se fragilise avec l’âge, c’est d’ailleurs pour cette raison que je surveille « le palpitant » sur le guidon dans les côtes. sur le banc de pédalage au moensch je monte à 171 et j’arrête. de toute façon j’ai déjà grapillé quelques mètres en taux de montée grâce à ma perte de poids.

    2. La formule 220 – âge du Docteur Astrand à été établie uniquement avec des sujets nettement moins âgés que Maxou et moi.
      Elle s’applique mal pour les sexagénaires.
      Qui plus est, il y a une grosse variabilité selon les individualités.
      J’ai mis mon alerte à 150 (quand je cours) et je pédale sans cardio.
      Avec l’autorisation de mon cardiologue.

  3. C’est quoi le banc de pédalage au Moensch ? Moi mon cardiologue lors d’un test d’effort m’arrête largement avant ma FCM que je peux dépasser allègrement…
    Et moi aussi j’essaie de ne pas dépasser les 150 (FCM à 152 d’après la formule ci-dessus) même si cela devient parfois difficile dans certains raidards…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s