Jour : 23 août 2018

Barbelé

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Qui s’y frotte s’y pique

En France on a d’abord utilisé le robinier faux-acacia le long des voies ferrées.

Louis Jannin en France en 1865  a déposé un brevet pour fabriquer un barbelé métallique.(wiki)

Je vous recommande l’histoire du barbelé dans Wikipédia.

Puis les Américains dans la conquête de l’ouest ont piqué le brevet pour contrôler leurs troupeaux.

On connait la suite.

Utilisé lors des conflits mondiaux, c’est un nouveau type de bétail qu’on encercle avec le barbelé: des êtres humains.

Pour freiner les migrations comme au Maroc ou plis récemment en Hongrie.

Avec les Mexicains, ça marche moins bien alors Trump aimerait un mur.

A VTT, se prendre un barbelé fait des dégâts.

Mieux vaut les éviter.

Je suis parti sous la chape de chaleur dans une méforme relative.

J’ai quand même grimpé sur les hauts de Leimbach en direction de Roderen.

A Roderen, j’ai pris la direction de la chapelle, puis j’ai poussé dans un sentier remblayé avec de la brique perforée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
de la brique perforée en remblai
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Hauts de Roderen, orageux sur la Forêt Noire

Descente à Bourbach.

Puis je grimpe en direction de Sentheim.

Je pousse, pas de guibolles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
les hauts de Bourbach, vue sur Guevenheim

Enfin les hauts de Sentheim et son chemin de Croix.

La Vierge Marie m’accueille et me délivre gracieusement de l’ombre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Statue à la Vierge sur les hauts de Sentheim

Les enfants s’ébattent dans la Doller.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Sentheim

Après Sentheim, je gagne la chapelle des Bouleaux puis en traversant Guevenheim, je prends le camping de la Doller et je grimpe au barrage-réservoir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ma dernière grimpée, je débouche sur le barrage-réservoir dont le niveau est fort entamé

Retour à Thann.

trace GPS

Des poubelles dans le Ventoux

unnamed.jpg

Ils sont des milliers chaque été à gravir la route qui conduit au sommet du Mont Ventoux. Hélas, tous ne sont pas respectueux de cet environnement fragile. Aussi, 5 conteneurs spécialement conçus pour les cyclistes ont été installés sur le parcours.(France Bleu)

Personnellement, je trouve ça honteux qu’on installe des poubelles dans le Ventoux rien que pour des cyclistes.

8000 mille euros pour cinq poubelles.

Je suis de ceux qui ramènent leurs déchets à la maison.

A lire sur France Bleu

Le VAE entre dans la danse

flyer-10.jpg

Comme on pouvait s’y attendre, voici des VTT électriques invités à se joindre aux randonnées ouvertes au public.

C’est le cas de la Trans-Vosges Saônoises organisée le 2 septembre à Champagney.

Il est précisé en petites lettres sur le flyer « les 4 parcours sont ouverts aux VAE ».

C’est clair, on ouvre l’accès au vélo électrique pour ratisser un plus large public.

Moi ça me dérange qu’on propose un grand parcours de 67km et 1500 de dénivelé aux deux types de vélos confondus.

Imaginons une rampe où vous crapahutez avec votre vélo dans du terrain glaiseux et deux, trois, quatre VAE (voire plus) qui vous filent le train et trouvent que vous n’allez pas assez vite pour dégager le terrain!

Je sais comment ça se passe. Des vététistes à l’électricité, il y en a désormais plein le massif vosgien qui font des raids de 60 à 80 bornes sans difficultés.

Bon vent à la Trans-Vosges Saônoises.

Sans moi.

Pour sûr!

 

 

Prendre le train à cheval

image.jpg

En France, prendre le train avec son vélo est compliqué…et pas toujours bien apprécié.

En revanche en Autriche, emporter son cheval avec soi c’est possible.

Mais c’est une exception, parait-il.

Attention à la fermeture des portières!

Si le cheval est bien inspiré, il vous laissera peut-être un peu de crottin pour le jardin.

source