Pas de sursis pour les radars


Le radar « tourelle » de Preixan (Image Midi Libre) le coût d’un radar est compris entre 30 000 et 40 000 €

66 % des quelque 2 000 radars fixes ont été vandalisés et 250 auraient été détruits depuis mi-novembre, soit 10 radars par jour. (journal l’Alsace du 3 janvier 2019)

J’ai cherché sur le net. Depuis janvier 2019, on ne communique plus sur l’état des radars détruits. Pourquoi?… Comme près de  4.500 radars automatiques  sont installés sur les routes de France, cela représenterait 2.250 radars rendus inutilisables, d’après les Echos du 11/12/2018. Communiquer serait accroître le risque d’entretenir le mouvement destructif et en outre montrer l’ampleur du sujet.

Dans mon environnement proche, j’observe que la plupart des radars détruits le restent et qu’il subsiste à la place des carcasses calcinées.

Dans la nuit de jeudi à vendredi ce radar de l’Aude (image ci-dessus) a été scié à la disqueuse alors même qu’il venait d’être remplacé.

Le radar « tourelle » est diabolique: il filme tout y compris si vous êtes au volant téléphone à la main…(ainsi qu’éventuellement d’autres éléments de votre vie privée à l’intérieur du véhicule; mais ça le radar « de base » le faisait déjà)

On comprend donc l’enjeu qu’il y a à le détruire puisqu’il est désormais avéré que tout le monde téléphone au volant (et non pas seulement 30% comme semblent vouloir en attester les pouvoirs publics).

Va t-on devoir installer des caméras pour surveiller les radars? logiquement on peut s’y attendre. Mais il faudra aussi surveiller les caméras.

Derrière ces destructions systématiques de radars se dessine un mouvement profond de refus d’une société répressive dirigée en priorité vers les usagers de la route.

L’argument de la sécurité a vécu: les usagers se rendent compte que, tous les radars étant neutralisés, la mortalité routière n’a pas explosé pour autant (voir par exemple le site BZH info). C’est embarrassant pour le gouvernement car le radar n’a plus qu’une raison d’être: ponctionner les poches des contribuables…ceux justement représentés par le mouvement Gilets jaunes.

Et Maxou, qu’en pense t-il?

Mon avis compte peu. Petit conducteur, je profite comme beaucoup d’autres de l’absence des radars sur des tronçons où les modulations de vitesse sont tellement variables que se faire prendre à l’hameçon par un radar est devenu une loterie.

3 réponses sur « Pas de sursis pour les radars »

  1. Cela (et tout le reste !) est bien le signe d’une société qui va à vau-l’eau !
    On ne respecte plus rien on le voit tous les jours!
    Dans le domaine routier c’est encore plus flagrant ; ex. sur l’autoroute A47 entre Givors et Saint-Etienne la vitesse est limitée à 90 km/h; lorsque je l’emprunte je me dis que mon compteur de vitesse ne doit pas donner ma vitesse réelle car je suis doublé sans arrêt y compris par des poids lourds; le seul endroit où c’est moi qui double c’est à proximité du radar fixe (car à cet endroit en général c’est de gros coups de patin des véhicules qui me précèdent ou qui viennent juste de me doubler !!). Alors, je me dis que si l’Etat le souhaitait vraiment il pourrait engranger des milliards d’euros et qu’on pourrait rembourser la dette !

  2. « Les usagers de la route », bel euphémisme pour désigner les gros fainéants de bagnolards qui estiment que le droit de libre circulation les autorisent à foncer à toute allure dans tous les sens pour toute sortes de raisons, toutes plus futiles les unes que les autres.

  3. Hello Maxou
    pour les radars, je ne sais pas quoi en penser
    je suis pour et contre
    Pour: pour lutter contre les gros excès de vitesse
    Contre : parce que c’est vraiment dégueulasse de pruner quelqu’un pour un excès de 4 km/h et comme par hasard le radar est placé à un endroit où tu as le plus de chance de te faire gauler
    Le téléphone au volant, voilà une chose qui me rend fou de rage
    Alors là je dis cent fois OUI pour que le conducteur ne puisse pas dire non et j’espère des sanctions très fortes.
    Tous les jours, je dis bien tous les jours, je vois des conducteurs passer devant mon bureau avec le téléphone à la main, il y a un passage piéton qui est dangereux, régulièrement il y a un accident. L’excuse du conducteur est simple, c’est je ne l’ai pas vu. Forcément, le conducteur n’a pas les yeux sur la route.

    Les radars coutent « un pognon de dingue »,comme dit notre président,il faut les construire, les installer, les entretenir et les remplacer…

    On ne parle pas des barrières écotaxes (on ne sait pas combien de millions d’euros nous avons perdus avec ça et nous continuons d’en perdre puisqu’il faut payer le prestataire suite à la signature du contrat d’engagement)4
    Nos gouvernants se moquent vraiment de nous

    Stef

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s