Jour : 6 août 2019

La semaine de Cognac vue coté automobilistes

La semaine fédérale de cyclotourisme de Cognac vient à peine de démarrer qu’on recueille déjà les premières impressions des autochtones sur la page Facebook de la ville de Cognac….

Édifiant!

Je ne sais pas si la Fédération a encore quelque chose à gagner de positif dans ces grandes messes qui réunissent plus de 10.000 cyclistes.

J’imagine que le modèle est à revoir.

je ne vois aucun inconvénient à changer mon trajet quand une route est bloquée et annoncée pour permettre une manifestation. Mais là, à l’heure de l’embauche c’est vraiment dangereux pour tout le monde. Il suffirait d’être vers l’Espace 3000 ou le château pour s’en rendre compte, ne serait-ce qu’à entendre ce pauvre policier municipal s’époumoner pour que les cyclos respectent les règles.
De même en ville quand ils s’arrêtent avec leurs vélos sur les trottoirs et obligent les piétons à marcher sur la chaussée

Tient en direct un qui grille le céder le passage juste devant nous obligé de piler pour ne pas le renverser mais faut surtout pas l’engueuler car il n’est pas content en plus

j’ai vu et doublé des cyclistes sur la rocade…Avec le trafic et le nombre de poids lourds qui y circulent c’est un itinéraire curieux…

C’est surtout 11 000 personnes qui ne font pas attention et qui se croient tout permis sur la route en roulant au milieu de la chaussée en prenant les rond points à l’envers, code de la route non respecter, ça passe aux feux rouges. Bref du grand n’importe quoi

C’est infernal et pénalisant pour celles et ceux qui travaillent : double temps de trajet ce matin pour aller travailler et les cyclos peuvent avoir des comportements dangereux.
Le policier municipal ce matin en face du château était le bienvenu mais bien seul et à un seul endroit

Il va finir par y avoir un mort ! Bon nombres sont irrespectueux, se croient tout permis parce qu’ a vélo… la route est à eux… j ai frôlé le drame ce matin… on klaxonne pour prévenir on se fait insulter par cette bande d’abruti en caleçon moulant ! Bravo ! Belle image que vous donnez !
Je regrette le manque d’encadrement, de balisage et de sécurité de cet événement ! Le savoir être et le savoir vivre devrai être rappelé a ces chers cyclotouristes avant qu’un drame ne vienne s’ajouter aux deux malheureuse personnes ayant perdu la vie.

Deux décès à la Semaine

C’est dans FR3 Nouvelle Aquitaine qu’on apprend que deux cyclistes participant à la semaine fédérale de cyclotourisme de Cognac sont décédés suite à des accidents cardiaques.

Voir l’info ici

D’année en année, force est de constater que le risque cardio-vasculaire s’accroit avec l’âge des participants.

Certaines images de la vidéo parlent d’elles-mêmes…on se demande si le cameraman ne l’a pas fait exprès. Il va falloir hélas se résoudre à admettre que l’âge d’or du cyclotourisme pratiqué à la FFVélo est derrière nous. Et c’est triste.

Je suis sans voix

Les zadistes disent « zone à défendre »

Face à ces panneaux on se perd en conjecture.

Par quel chemin cette écriture normative est-elle devenue absconse? Moi qui suis un lettré…normal, je pense, je me demande toujours comment un établissement industriel important comme celui qui gère les lieux de l’Ochsenfeld à Vieux-Thann a t-il pu laisser se multiplier en nombre des panonceaux à l’orthographe défaillante.

A quel niveau grammatical faisons-nous appel dans un cursus scolaire afin d’écrire « défense d’entrer » et non pas « défense d’entrée »? CE1?…CM2?…

En 2012, les militaires de la Hardt avaient-ils faits appel au même rédacteur?
En 2007, le pont de la Doller au rond-point d’Aspach nécessitait une mise en garde pleine de poésie qui me faisait bien rire

Cette confusion lexicale m’interpelle. Comment ceux qui rédigent l’interdit comprennent-ils ce qu’ils écrivent? et pourquoi la hiérarchie de l’entreprise ne réagit pas à une bourde qui met sa notoriété en question?

J’ai repris ma route et je suis arrivé à temps pour arrêter cette balle de paille qui s’échappait en douce sur la route.

AIR FRANCE Cargo est tombé bien bas. Son image de marque a atterri à Aspach-le-Haut depuis au moins 15 ans chez un cultivateur du lieu. Pour sûr, l’image de marque d’AIR FRANCE en a pris un vieux coup. Il est vrai que le mondialisme économique a taillé ds croupières à AIR FRANCE Cargo depuis longtemps, depuis que KLM est entré dans le jeu.

Air France-KLM Cargo a entrepris de réformer son modèle pour renforcer sa place sur ce marché hautement concurrentiel. Le Groupe met davantage l’accent sur les capacités offertes par les soutes de ses avions passagers, tirant parti de son vaste réseau mondial.

N’en parlons-plus, on se quitte sur une belle image.