Jour : 20 février 2020

Sahel

A Staff, j’ai pris le Sahel Vert. C’est goudronné mais avec du rab de macadam. Comme tout ce qu’on fait maintenant lorsqu’il faut racler les fonds de tiroir.

Pas roulant du tout. Surtout en direction de Richwiller jusqu’aux étangs de Seeboden.

Et je continue par la route apaisée jusqu’à Lutterbach. La route apaisée est trépignante pour les vélos. Faire pipi avant!

Je grimpe sur la passerelle de la N66 et à Reiningue: Burnhaupt.

51 km. Cétacé dirait la baleine.