Jour : 3 février 2021

Il est passé au tribunal

Il avait poussé l’enfant du genou

Le cycliste belge qui avait bousculé une enfant de 5 ans sur son passage a été appelé devant le tribunal de Verviers (Belgique)

Le 25 décembre, alors que le cycliste dépassait la fillette sur un chemin enneigé, celui-ci l’avait fait tomber alors que le père de l’enfant filmait la scène.

La vidéo a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Toute la question est de savoir si le cycliste a tenté de garder l’équilibre avec son genou comme il l’indique ou alors s’il a volontairement poussé l’enfant « agacé par le fait d’avoir dû éviter plusieurs obstacles tout au long de son parcours  » comme l’estime le procureur du Roi.

Jugement le 3 mars.

à lire dans Le Soir

Les conflits d’usage comme on les nomme pudiquement sont devenus légion sur les infrastructures cyclables, particulièrement aux abords des agglomérations. Sur la Voie Verte à Cernay ,par exemple, il faut être très vigilant certains jours.

Air et mer, à lire par mauvais temps

Parmi mes dernières lectures: la mer et l’air.

Des aventures de mer signées Victor Hugo

Dit comme ça, c’est hermétique. J’ai d’abord commencé par « Un Victor Hugo »: Les travailleurs de la mer. Ecrit à Guernesey, là où il vivait en exil, le roman de Victor Hugo me réconcilie avec un classique du XIXeme siècle. J’ai cherché en vain une quelconque accroche avec ma croisière aux îles anglo-normandes de 1986. Non rien! Juste un vague souvenir avec la maison de l’écrivain à Hauteville House. Mais le droit de mouillage de notre voilier de 11 mètres dans le port de Guernesey nous a fait déguerpir en vitesse avant d’avoir eu le temps de visiter l’ile.

En revanche j’ai bien profité de Sark grâce à la bienveillance de son seigneur.

Un roman moral et technique avec le premier bateau à vapeur qui fait la navette entre les îles et Saint-Malo. J’étais dans une belle continuité de lecture après « mes » Mémoires d’outre tombe de Chateaubriand (dont je ne suis pas venu encore à bout).

C’est en l’air que ça commence avec un curieux vol Air France. Voici que tombe le Goncourt 2020 avec L’anomalie de Hervé Le Tellier. Je chavire. Fernand Raynaud aurait dit « y’a comme un défaut ». C’est du polar? de la science-fiction?… je ne sais pas mais ça se passe en 2021 et Trump, page 206, doit appeler Macron « passez moi ce petit connard arrogant ». J’ai mis du temps à comprendre où on allait en venir. Si vous voulez savoir, c’est un peu Le retour de Martin Guerre multiplié par deux cents.

Bon je vais retourner à ma liste de lectures. Et j’espère ne pas y rencontrer mon double.

J’ai deux pavés qui m’attendent, un petit et un gros. Un Bussi avec Code Lupin et un Eco avec le pendule de Foucault.