Carte grise vélo, l’imposture


vc3a9lo-001
Le cycliste va t-il trinquer à l’impôt Macron?

Retour de bâton cruel pour la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB).

Elle a cru bon vendre son Bicycode qui peine à convaincre au Ministère des Transports.

Aussi sec, Elisabeth Borne, la ministre, a inscrit l’obligation de pucer les vélos neufs dans sa loi d’orientation des mobilités (LOM)…avec l’idée d’y graver aussi les vélos anciens dans les deux ans.

Le Bicycode, c’est un gravage de votre bécane qui doit permettre (en principe) d’endiguer les vols de vélos. Surtout les vélos neufs qui freinent parait-il le développement du vélo en ville. A Strasbourg, on dit qu’un vélo neuf est volé dans les huit jours. Ce qui fait les choux gras d’un second marché lucratif sur les sites de vente internet (lire mon billet du 24 juillet 2014 à ce sujet )

Le problème c’est qu’aucune étude sérieuse ne vient démontrer l’efficacité du dispositif.

Bicycode, faut-il y croire?

Pas de chance pour la FUB, les médias y ont vu une occasion de montrer du doigt une taxe de plus assimilable à une carte grise dont on s’acquitterait en achetant un vélo.

C’est FR3 Occitanie qui dès juillet a parlé de carte grise pour les vélos

Aussitôt levée de boucliers chez les cyclistes (si,si, j’en connais qui « râlent ») et aussi ceux qui considèrent plus largement que l’overdose de taxes est atteinte à tous les niveaux avec la politique Macron.

Il est vrai que ce dispositif à fait tilt en particulier chez les automobilistes pour qui les prix de l’essence et les péages urbains envisagés ont clairement montré la volonté taxatrice du gouvernement tous azimuts.

En effet qui n’a pas un vélo au fond de son garage!

timbre-impot-velocipede
Une loi d’avril 1893 instaura une taxe annuelle sur les vélos en France ! Mise en application à compter du 1er juin 1893, cette loi fixait à 10 francs français la redevance pour la possession d’un « vélocipède ou appareil analogue ». (source)

Imaginons 25 millions de vélos à 10 euros la taxe vélo, ça fait tout de même 250 millions dans la poche de l’État impécunieux.

Du coté des cyclistes, ce qui fait le plus jaser, c’est qu’on puisse se retrouver dans un fichier national dont on ne sait pas à quoi il pourrait servir plus tard…

Dans le passé, il faut s’en souvenir, on a déjà taxé les vélos, mais aussi la possession de chiens et…de pianos au domicile.

Les pianos aussi…

La France tire sur les pianistes. L’impôt sur le piano a été promulgué en 1893 en France. Plusieurs raisons à cela : qui pouvait s’offrir un piano était plus à l’aise que la moyenne, les fraudeurs faciles à détecter… et l’instrument était assez répandu. A 10 francs par piano, l’impôt a rapporté 5 millions en 1893. Cet impôt sur le luxe a disparu au début du XXe siècle. (source)

 

Publicités

4 réponses sur « Carte grise vélo, l’imposture »

  1. Pour info, la loi est-elle passée ou est-ce au stade de projet?

    Deux remarques:

    1) Sur le brompton, faire graver le cadre fait sauter automatiquement la garantie du constructeur (si, si). Au motif que cela fragiliserait le cadre et que le constructeur se dégage alors de toute responsabilité. Je ne sais pas si c’est pareil pour les autres marques dans le cas d’achat d’un vélo neuf? En plus, les brompton possèdent déjà leur numéros d’identification via une étiquette collée et difficile à enlever parait-il (même si je ne suis pas dupe). Et le revendeur conserve parfois les n° des vélos qu’il a vendu, justement pour avoir une preuve pour restituer le vélo en cas de vol et qui serait retrouvé (ça arrive des fois).

    2) Sur le site bicycode/org, je vois déjà que Nantes, Strasbourg et Bordeaux semblent avoir leur propre manière de faire? Ce n’est pas uniforme au niveau national ou centralisé sur une seule plate-forme?

    1. mouture du projet de loi d’orientation des mobilités…on n’est donc sûr de rien. Y’a pas que Brompton qui va être réticent, il y a aussi tous les possesseurs de cycles de compétiteurs du dimanche hyper-légers ou en carbone. ceux-là en principe descendent rarement de leur vélo et l’enferment à double-tour.

      1. Il y a au moins 3 façons de parer les vols de vélos en France, ainsi que je l’exposais en juin dernier. En attendant, merci à Maxou pour son travail historique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s