Elle tient dans la main

Idéal pour loger dans la poche…et pour l’oublier avant de partir!

Un p’tit coup de pompe?

Lezyne Mini Pompe vélo/VTT Pocket Drive Adulte Unisexe, Lite Grey Hi-Gloss, 141mm

Je crève moins. C’est un constat. Même si je me crève plus dans les montées. Le cycliste s’identifie tellement à sa machine qu’il personnifie toutes les réactions de son vélo.

Donc mon vélo crève moins que par le passé. Peut-être tout simplement parce que je roule moins et que la probabilité d’une crevaison diminue. Peut-être aussi parce que le matériel est meilleur. J’utilise toujours des pneus Conti depuis au moins vingt ans. Bien meilleurs que ne l’ont été les Michelin d’alors.

Il me faudra donc une crevaison pour constater que ma mini-pompe antédiluvienne ne pompe rien. Le mini c’est bien beau du point de vue encombrement mais c’est loin d’équivaloir la grande Zéfal qu’on attachait sous le tube horizontal.

Donc je viens de m’acheter à nouveau une pompe (la Lezyne ci-dessus), une mini dont on dit du bien sur le net. On verra…

Le raccord flexible redevient une évidence pour nous les cyclos. On a tellement galéré avec ces pompes sans embout qui se connectaient mal, tellement tordu de valves et manqué d’appui pour pouvoir monter en pression confortablement que le flexible vissé est indispensable. J’en avais emporté un dans ma sacoche de selle et ça faisait rire les copains lorsque je le sortais pour dépanner l’un ou l’autre.

Défense de rire!

Les mômes s’amusent avec ça parce que ça les fait rire. Nous non! La cartouche de CO2 est bienvenue aussi pour nous soulager lorsque l’air vient à manquer dans les pneus. J’en ai toujours une avec moi. Il ne faut pas la rater en l’appliquant sur la valve. Avec 16 grammes, on a assez pour rentrer sans recours à la pompe. A moins de crever une seconde fois!…mais ça coûte deux balles à chaque fois en plus de la chambre à air.

Avec 16 gr de CO2, vous avez assez pour monter jusqu’à 9 bars sur un 700/23 et 2 bars sur un VTT de 29 pouces

Je ne m’aventure pas dans la bombe d’étanchéité car je n’en ai aucune expérience en route. Je doute que ce soit la solution universelle…En revanche je l’utilise sur le VTT en tubeless sans difficulté.

Media 0

Vous avez dit piste cyclable?…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Vous avez dit piste cyclable?...

vélomaxou

Non, on n’en parlera pas!

On, c’est qui?

C’est nous, les cyclistes du jeudi.

Ces cohortes colorées qui déambulent le long des champs sur
leurs vélos.

Des retraités, pour la plupart.

Alors, pensez donc, ce ne sont pas ces privilègiés qui ne
travaillent plus qui vont oser demander plus à leurs
concitoyens.

Donc, on ne le dira pas…

On ne le dira pas que la piste toute neuve le long du Quatelbach
de Baldersheim à Battenheim est déjà bien vandalisée.

Par des retraités usagers?

Non, par des travailleurs des champs qui travaillent.

Qui n’hésitent pas à grignoter 50 cm de culture le long du
ballast du chemin quitte à faire pousser une ligne de blé dans le
tout-venant et qui stationnent même au milieu de la piste pour la
maintenance de la pompe d’irrigation installée au bord du
Quatelbach.

Plus loin, en direction d’Ensisheim, les
propriétaires fonciers ont largement compris que la route est à eux
et ne se privent pas de couvrir la piste toute neuve de mottes de
terre bien compactées par temps sec en quittant les champs. Juste
de quoi se prendre une belle gamelle à vélo!

Le balayage?

Vous n’y songez pas!

Ce ne sont pas des cyclistes qui vont faire
la loi.

Ici, ils sont juste tolérés.

Dans ce conflit sociétal fait
d’incompréhensions réciproques, le gagnant sera fatalement celui
capable d’influer sur les décisions politiques à venir,
puisqu’aucune instance ne sait régler le différent qui
perdure.

Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Vous avez dit une piste cyclable?...

vélomaxou

 Vandalisée aussi par des voyous patentés et désoeuvrés qui
déracinent les panneaux aussitôt relevés et les barrières d’accès à
la piste cyclable.

A ce petit jeu du chat et de la souris -pas vu, pas
pris-
on comprend que l’autorité publique baisse les bras.

Hier, l’escalade a franchi un cran puisqu’un individu monté sur
un quad, ces motos à quatre roues crantées, a manqué de faucher
tout le groupe avec son engin à la sortie d’un virage.

J’avais déjà évoqué ce sujet des quads en
juillet 2010 et la question reste donc parfaitement
d’actualité
(voir l’article)

Non, on ne le dira pas.

 

 

Cre-vai-sons

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Cre-vai-sons

vélomaxou

Cre-vai-son.

Trois syllabes qu’on déteste.

Ni le cre, ni le vai, ni le son ne
sont agréables à prononcer.

On peut même inverser l’ordre, c’est toujours moche.

Vaicreson, sonvaicre,cresonvai

Crier « verre » n’a pas évité le désastre.

Une bouteille lancée depuis un véhicule sur la piste
cyclable.

Classique!

Pire qu’un sabotage d’une caténaire TGV !

C’est un crève-coeur qui s’empare du groupe alors qu’il vient à
peine de quitter la ville.

De quoi vous donner envie de jeter votre vélo aux orties!

On balaiera la piste avec un balai fait de broussailles. Pour
ceux qui viendront après nous.

Deux crevaisons parmi le groupe.

Une instantanée et une autre quelques kilomètres plus loin.

Autour des cyclos malchanceux, un chantier improvisé s’installe
autour des vélos éparpillés sur le bas coté.

Qui a la meilleure pompe?

Personne?

Le plus entreprenant sera celui qui saura prendre la direction
des opérations. Il évitera ainsi de trop s’impliquer dans le
cambouis.

C’est le chef d’équipe, le grand manitou dont nul ne disputera
le statut inopiné.

En attendant, les ouvriers cherchent l’intrus. A la loupe.

Un intrus qui parfois se cache dans la bande de roulement et
attend qu’on reparte pour crever une deuxième chambre à air.

Un microscopique débris de verre s’est invité dans le pneu.

On est soulagés.

Dans la confusion, il faut aussi éviter de remonter la chambre à
air crevée!

Finalement, au lieu de s’escrimer à pomper avec ces pompes
microscopiques, une petite bombe de CO2 fera l’affaire en quelques
secondes.

Le remontage est toujours un grand moment de bravoure pour celui
qui consentira à mettre la main sur la chaîne bien grasse pour
l’engager sur la cassette.

La météo nous pompe l’air

Qu’est-ce qui dit le Signor
Météo
de Mulhouse?

– « Un rapide coup d’oeil aux modèles de prévision de
ce soir me laisse une impression très mitigée quand au temps des
prochains jours et d’une partie de la semaine
prochaine… »

C’est pas de la langue de bois, ça?…

C’est qu’on ne va pas se laisser faire, nous, les cyclos!…

On en veut pour nos sous. De l’été.

On a un syndicat des vélos, nous!

On peut se plaindre…

Un cyclo sous la pluie en plein mois de juillet, c’est pas
tolérable…

Alors, ça y est: un Signor Météo a une impression
mitigée
et il nous fait la pluie…

On en a déjà congédié pour moins que ça. Des saboteurs de beau
temps. Plus que Sarkozy des préfets!

Les études d’itinéraires, les réservations de restaurants, les
remplissages de bidons glucosés,…les gonflages de pneus à 7
bars…

On ne va quand même pas passer tout le week-end à regarder le
Tour à la télé, Contador et Schlek se congratuler jusqu’aux
Champs…

On a d’autres choses à faire, nous!

Alors Signor Météo, on attend vivement un regonflage haute
pression de l’anticyclone des Açores.

On peut même venir donner un coup de main avec nos pompes (à vélo).

 

Mais où est la pompe?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Mais où est la pompe?

On a retrouvé le dévidoir des pompiers à Rammersmatt…mais où
est donc la pompe antique qui devait aller avec?

Un coup de pompe fatal…


Un petit coup de pompe avant de partir?

Pourquoi pas!

C’est dans un grand éclat de rire qu’on découvre que sa pompe a
atteint l’âge canonique!

Crevaison

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Crevaison

Aujourd’hui, leçon de mécanique vélo.

Théorie:

Une crevaison est une défaillance courante des
pneumatiques
ayant pour conséquence directe son dégonflement et le contact
indirect de la jante avec
le sol.

On ne sait pas pourquoi, il y a des jours où l’on semble abonné
aux crevaisons.

Deux crevaisons, aujourd’hui, qui donnent lieu à une
effervescence inhabituelle sur le bord de la route.

Exercice
pratique
: réparation d’une roue crevée

Maxou, passe moi ton flexible, ça fuit au raccord…Ah non,
regarde, il faut redémonter, le pneu n’est pas centré…mais non,
c’est très bien comme ça…Marcel, quand tu remontes, commence par
l’opposé de la valve, c’est moins dur. Passe-moi ta pompe, la
mienne ne gonfle pas!

Attends, j’ai une bombe, c’est moins fatiguant !..

Bon, alors ça marche comment ta bombe, j’y arrive pas…

Démontons la bombe…Tiens, tu vois, y’a une bille…c’est ça
qui bouche l’air…Ah, zut, la bille est tombée…tu la vois? oui,
la voila…bon alors qu’est-ce qu’on fait? on la remet ou on la
remet pas, la bille?

Mais non, la cartouche n’est pas percutée, c’est normal…Alors
comment fait-on pour déboucher cette cartouche?.. Attention, tout
l’air de la cartouche va se barrer si tu l’ouvres comme ça!..on ne
sait pas…bon, alors gonflons avec la pompe…non, c’est pas assez
gonflé…c’est tout mou…regarde…ah, oui, y’a pas assez de
pression…faut encore gonfler…Attends, Maxou, y’a encore un
problème: plus je gonfle, plus le pneu se dégonfle…C’est pas
normal, tu vois, c’est ta pompe à double effet: en poussant ça
gonfle et en tirant, le pneu se dégonfle. Oui, mais alors ça peut
durer longtemps notre histoire.

C’est ta pompe qui ne vaut rien, prends la mienne…

 

Le pouvoir de l’eau

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le pouvoir de l'eau

Figurez-vous que par une curieuse association d’idées, je me
suis mis un jour à évoquer toutes ces pompes à eau et à bras qui
décorent nos communes du Haut-Rhin en souvenir de leurs vaillants
soldats du feu…Je découvre qu’un site fort bien illustré animé
par Jean-Claude Allonneau s’est lancé dans un pari d’une autre
nature mais toujours en relation avec l’eau: celui de nous faire
découvrir les vieux lavoirs de France.

On remarquera que le Haut-Rhin brille par son absence sur ce
site.

C’est pourquoi je me suis empressé d’envoyer cette photo du
lavoir de Balschwiller pour « sauver l’honneur » du Haut-Rhin.

Avis aux bienfaiteurs!

%d blogueurs aiment cette page :