Étiquette : crevaison

Boum au Rote-Rain

img_6976
Rote-Rain

J’étais parti à huit heures.

Vent d’est froid de face.

A la source de Wattwiller, les deux compères me dépassent.

On était bien derrière….

Ils tirent bien mieux que moi.

Je ne m’accroche pas, car je voulais faire Amic-Hundsrück, soit un truc suffisant pour moi sans devoir faire le suceur de roues.

A quoi bon!…

Quand je traverse Wuenheim, je souffle à l’abri du vent.

Tout va bien.

Je prends le petit raidard…

Arrivé au parking du Rote-Rain, une formidable déflagration.

Pas de chasseur en vue….

Mon pneu arrière en miette.

img_6974

Un Conti 4 saisons 1800 km.

Je vais dire une prière à la croix du calvaire.

Agenouillé, la prière.

Deux grosses canettes trônent sur le crucifix.

Les grimpeurs sont interloqués.

La matinée était foutue.

J’avais mis sept bars au départ.

img_6975
Jungholtz

Je suis à peu près sûr que la chambre devait montrer le bout de son nez avant d’exploser.

Surtout que j’entendais un pschitt inhabituel au tour de roue pendant le début du voyage.

 

Publicités

Rasant

Soleil rasant, hausser le pas pour rentrer avant la nuit
Soleil rasant, hausser le pas pour rentrer avant la nuit

Rasant: Qui passe au plus près de quelque chose, d’une surface et, en particulier, du sol (Larousse)…Qui ennuie profondément (aussi)

Je pars par la route chez les voisins. Continue reading « Rasant »

Le vélo, c’est crevant

Ce n’est pas une légende, on crève encore à vélo.

Ce n’est pas une légende, on crève encore à vélo.

Je parle bien sûr des pneus afin qu’il n’y ait pas d’ambiguïté.

Celui-là pousse son vélo sur la route. Continue reading « Le vélo, c’est crevant »

Le tango du vélo

Il pleut sur Guebwiller mais je rentre à temps sans être mouillé malgré ma crevaison

Mon vélo est affecté d’un curieux mouvement de la croupe qui rappelle le tango.

Je ne crève pas souvent à VTT depuis que j’ai des pneus sans chambre.
Continue reading « Le tango du vélo »

Des VTT crevants

Il ne fait pas bon faire du VTT à Oberkirch (Forêt Noire).

Six vététistes en ont fait la mauvaise expérience, victimes de crevaisons multiples.

La cause, des vis plantées dans des racines et dissimulées sous des feuillages.

(source Badische Zeitung)