Étiquette : poteau

Borne à tout faire…

sans commentaire

Ces bornes anti-intrusion sont en principe destinées à empêcher le passage d’un véhicule à quatre roues, ou plus…on en trouve parfois remplacées par des rochers. Ce qui ne rebute par les agriculteurs de les déplacer avec leurs tracteurs tout en salopant les chemins.

En même temps (comme dirait qui vous savez), ces obstacles en pleine voie sont aussi des dangers pour les usagers cyclistes. Surtout à la nuit tombante. Sans parler de la nuit tout court! Une bonne âme l’a peinte en jaune fluo. Comme les gilets!

Infrastructures cyclables, un océan de malfaçons

Chalampé vient de recevoir une lettre de l’association CADRes

Elles sont légion les malfaçons.

A un point tel que les cyclistes ont choisi de se taire.

Sommes-nous à ce point des sous-usagers pour en arriver à ne plus interpeller les corps publics chargés de la voirie? Poursuivre la lecture de « Infrastructures cyclables, un océan de malfaçons »

La poteau-ite aiguë, la maladie des pistes

Mulhouse peut se targuer d’être ville cyclotouristique, il n’empêche que l’agglomération ferait bien de se doter d’un Monsieur Sécurité qui comprenne la problèmatique cycliste.

En évitant par exemple cette poteau-ite aiguë qui veut que tout nouveau tronçon doit posséder de part en part des poteaux mortifères.

Dangereux pour les groupes de cyclistes, dangereux à cause du fait qu’ils se confondent souvent avec le paysage et dangereux pour ceux qui tirent des remorques avec des enfants ou des bagages.

Poursuivre la lecture de « La poteau-ite aiguë, la maladie des pistes »

Ce poteau n’est pas comestible

Non merci, le cycliste ne mange pas ce genre de poteau.

C’est pour avoir tenté de manger ce poteau à la nuit tombante que la municipalité de Chalampé a décidé de baliser ses poteaux. Poursuivre la lecture de « Ce poteau n’est pas comestible »

Poteaux, poteaux,…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Poteaux, poteaux,...

Depuis plusieurs années, la piste de Bitschwiller à Thann
possédait à mi-chemin des moignons de poteaux au ras du sol.

Les responsables de ces installations ont été, parait-il,
poursuivis en justice pour manquement grave à des prescriptions de
sécurité à la suite d’un accident de personne.

On ne peut que souhaiter que ce procès aille à son terme et que
les personnes en cause soient punies comme elles le méritent.

Depuis quelques jours, de nouveaux poteaux flambants neufs sont
venus compléter l’installation défaillante.

De toutes façons, ces nouveaux poteaux mettent toujours en péril
les cyclistes…Il semble que ces installations mortifères ne se
trouvent qu’en France.

Piège à vélos

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Piège à vélos

vélomaxou

Cette image, les cyclistes avertis la connaissent; il s’agit de
ce vestige de poteau planté en travers de la piste de la Thur.

Un pieu mortifère pour les vélos.

Idem aux abords de Bistchwiller les Thann…

On le sait depuis longtemps, cette piste de la Thur est à
l’abandon.

On ne l’entretient plus depuis des années…

C’est pourtant la puissance publique, en l’occurrence le Conseil
Général du Haut-Rhin, qui en est l’exploitant.

Un exploitant qui s’honore de construire une belle passerelle
pour les vélos à Staffelfelden, mais qui rechigne à aller voir dans
quel état est sa piste quelques centaines de mètres plus haut en
direction de Cernay.

Il est vrai que dans un cas, il s’agit d’investissement et dans
l’autre d’entretien.

Ne pas confondre!

Même si l’usager cycliste a du mal à comprendre cette sémantique
comptable.


Poteau! poteau! poteau!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Poteau! poteau! poteau!

cliché vélomaxou

« Poteau!… poteau!…poteau!… »

Le chef de file y est tenu: il doit annoncer à haute et
intelligible voix les poteaux qui s’approchent de notre groupe de
cyclos bien occupés à converser.

Et les désigner à la vindicte populaire d’un bras vengeur pour
que le groupe s’en écarte avec effroi.

C’est une caractéristique en Alsace: les pistes cyclables sont
jalonnées de poteaux.

Pas sur les cotés les poteaux.

Au milieu!

En bois, en métal, en plastique. Tout est bon pour ces pièges à
cyclistes.

C’est dans la mentalité de nos concepteurs d’ouvrages cyclistes;
il faut des pièges! Et même des pièges piègeux!

Des pièges capables de vous démembrer brutalement. Par faute
d’inattention. Sans prévenir. Des pièges mortifères.

De temps à autre, un cyclo « s’en mange un », un poteau.

C’est bien fait pour lui!

Il n’avait « qu’à faire attention! »

Cette absurdité qui vise à interdire l’accès des pistes aux
autos se retourne en fait contre les usagers cyclistes.

La palme revient aux barrières. Celles où il faut quitter le
vélo pour accèder à la piste. Comme Illzach tente de le faire.

Il serait bon que nos politiques rendent compte de ces
incivilités stupides anti-vélos.