Étiquette : stop

En équilibre sur le stop

course-motard-gendarmerie_hd

Toujours se méfier de qui est dans son dos!

Hier, j’approche d’un stop à Guewenheim où l’on sait que le trafic est très dense sur l’axe principal.

Il faut donc marquer le pas et bien regarder dans les deux sens avant de traverser.

Derrière moi une moto qui arrive.

Je suis en équilibre à l’arrêt derrière la bande stop.

Personne à droite, personne à gauche, je démarre…et à cet endroit là mieux vaut faire vite…malgré la zone 30.

La moto démarre aussi, puis une deuxième.

C’était les gendarmes.

Aucune remarque.

C’est donc que j’avais bon, même sans avoir posé le pied à terre? ou alors un comportement admissible?

Je ne sais pas.

Idem pour les nouveaux feux rouges « pédagogiques », c’est la nouvelle plaie des cyclistes, certains ne nous détectent pas…alors je regarde qui vient derrière et je passe.

La réglementation routière encourage le vice.

Publicités

Feu à volonté

Oui, c’est vrai, on est parfois « border line » sur nos vélos.

Je ne vais pas vous  dire que je suis un ayatollah de la sécurité routière. Personne ne me croira.

J’ai déjà dans le passé mis en cause la signalisation pour ce qu’elle est, c’est à dire non adaptée aux cyclistes. Continue reading « Feu à volonté »

Le stop limite

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le stop limite

Ce stop de Baldersheim a encore fait parler de lui, ce soir.

Rappelons que ces panneaux stop ont été placés là en pleine
ligne droite dans la rue qui mène au terrain de sport, mais aussi
dans la forêt de la Hardt,  juste pour satisfaire les
riverains excédés par les voitures qui passaient trop vite.

C’est une mode dont les élus usent et abusent à leur guise
puisqu’ils peuvent attendre en retour d’être réélus par leurs
administrés en les contentant.

Des administrés qui sont les premiers à enfreindre ces panneaux
placés là à leur demande.

Les cyclistes doivent donc eux aussi s’arrêter. Même si les
cyclistes ne présentent aucun caractère de dangerosité et de bruit
pour le voisinage.

C’est la loi.

On passe donc au pas, ce que d’autres nomment des
stop coulés.Ce qui n’est pas légal au sens du code de la
route.

L’ennui, c’est que derrière nous… la maréchaussée nous suivait
en camionnette.

Arrivé à notre hauteur, le gendarme nous déclara qu’on était
« limite » pour ce stop…après l’avoir franchi au pas eux
aussi.

Rappelons qu’à un signal stop, le cycliste doit mettre le pied à
terre et donc doit « déchausser » les cales pieds.

L’amende de 4ème catégorie coûte 135 euros
(minorée à 90 euros pour paiement dans les 15 jours), plus 4 points
de retrait si vous êtes en voiture.

 

 

Le prix des contraventions

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le prix des contraventions

DNA

On entend souvent parler de contravention de première classe,
voire de deuxième, troisième, quatrième ou cinquième classe.

Rien à voir avec les hôtels!

Voici le baréme en cas d’infractions routières:

1ère classe: 11 euros

2ème classe: 35 euros (minoré à 22€ si vous payez sur le
champ)

3ème classe: 68 euros (minoré 45€)

4ème classe: 135 euros (90€)

5ème classe: 1500 euros!

Exemples avec nos vélos:

– Absence de pédales munies de catadioptres, ou de catadioptres
latéraux (dans les rayons) ou de catadioptres avant ou arrière:
amende de 1ère classe.

Autant de dire que la plupart des vélos dits « de course » n’ont
aucun de ces dispositifs!…

– Absence de sonnette ou de grelot pouvant être entendu à au
moins 50 mètres: amende de troisième classe!

J’en connais beaucoup…qui n’ont pas le fameux grelot.

Le klaxon « Airzound » semble prohibé. Des noms!…vite des
noms!

– Non respect d’un « stop », feu rouge ou d’un « cédez le passage »:
amende de quatrième classe.

A noter que l’agent verbalisateur peut
choisir de vous de vous déférer au tribunal sans vous appliquer
l’amende forfaitaire…
Dans ce cas , la peine maximale
peut atteindre 750€

– Absence du port de gilet haute visibilité de nuit hors
agglomération: amende de deuxième classe.

Signalisation douteuse

C’est à Pulversheim qu’on trouve cette signalisation
routière.

Evidemment, on a voulu bien faire en autorisant les vélos à ne
pas marquer le stop prévu pour les voitures.

Mais ne risque t-on pas la confusion de la part des usagers?