Feu rouge: attention les yeux!

Ravemen TR300, c’est son nom

Je me suis laissé tenter par une lampe feu rouge de qualité.

Persuadé qu’on ne pourra pas dire qu’on ne m’a pas vu sur la route. Selon mon vélociste, les cyclistes percutés par l’arrière le sont surtout par des gens au volant en multitâches, notamment ceux qui SMSisent.

Alors du point de vue de la réglementation, si écrire des SMS est interdit en conduisant, envoyer 300 lumens sous forme de flashs dans les yeux n’en est pas davantage autorisé.

Bon alors calmons-nous avec ces feux à éclat: n’utilisons pas systématiquement la pleine puissance. Il existe un mode flash rapide à 30 lumens et 27.5 heures d’autonomie.

contenu de la boite

Pour en revenir à ce feu rouge, il comporte 6 modes de lumière et pèse 77 gr.

S’agissant du prix, il coûte bonbon, je n’en dis pas plus. Et pour tout dire, je dois virer le garde-boue et la sacoche de selle qui ne conviennent plus.

Ravemen propose le modèle d’éclairage arrière TR300 qui propose jusqu’à 300 lumens et qui vous rend visible de jour, comme de nuit. Avec 3 LED rouges CREE XP-E2 à forte luminosité, accompagné d’un large champ de vision, vous pourrez profiter pleinement de la ville et de l’obscurité en limitant les dangers. La lampe dispose d’une fonction marche/arrêt (désactivable si besoin) qui s’allume automatiquement à la détection d’un mouvement et s’éteint après 2 minutes d’immobilité.
L’installation est simple et rapide avec un système de sangles en caoutchouc qui se fixe sur tous types de tiges de selles. La recharge quant à elle, se fait sur batterie avec un port USB-C prévu à cet effet.
(source matériel-vélo.com)

Feu rouge et caméra embarquée

C’est T000 Cycling qui commercialise cette camera RVD80 intégrée à un feu rouge. C’est ce qu’on appelle une dashcam (7 à 9 heures d’autonomie).

Voici ce que dit la pub…

Avoir les moyens de se défendre contre les incivilités des autres usagers de la route ou en cas d’accident de la circulation lors d’un déplacement à vélo : accidents, mise en danger d’autrui, injures, vols, agressions, délit de fuite sont autant d’événements auxquels les cyclistes sont malheureusement exposés sur la voie publique lors de promenades de loisir ou lors de déplacements quotidiens vers le lieu de travail. La preuve par l’image et le son est un levier de défense pour renforcer votre sécurité en cas de problème

Se filmer pour prouver qu’on est mort de l’accident. C’est pas très enthousiasmant.

Il est vrai que 30% des accidents avec un vélo donnent lieu à des délits de fuite.

200 dollars

voir le site

La Suisse veut casquer

le casque contribue t-il à garder ses idées en place?

La question de l’imposition du casque à vélo revient épisodiquement en Suisse.

Et pas qu’en Suisse. On sait qu’en France, le monde du vélo est partagé.

Déjà obligatoire pour les vélos électriques roulant à 45km/h, le Conseil Fédéral se penche à présent sur les autres vélos, les VAE bridés à 25 km/h et les vélos « musculaires ».

Du coté des militants, les partisans de Pro Velo (l’association des cyclistes) dénoncent cette obligation proposée par le Conseil fédéral, mais ils soutiennent qu’une lumière devrait être obligatoire pour une bicyclette, même le jour. source

Bon attendons de voir plus clair, casque ou lumière?

Il est vrai que les lumières de jour, comme de nuit, sont un plus pour se signaler à vélo dans le spectre urbain et sur la route.

A propos des feux rouges à vélo

Histoire suisse

C’est dans 20 minutes.ch.

Il y est question d’équiper les vélos d’une puce RFID pour faire passer les feux au vert…

Louable quand le vélo n’est pas détecté par la boucle magnétique qui ne réagit qu’aux voitures. Continuer à lire … « Histoire suisse »

Iti le cycliste

Je ne serai pas taxé d’être partial envers les bagnoleux.

Chaque jour, en ville, j’observe le comportement cycliste.

Un désastre! Continuer à lire … « Iti le cycliste »

Feu rouge arrière, on en parle

Feu rouge vélo  Led à bandes laser, signaler mais ne pas éblouir!

C’est la hantise du cycliste sur route, être percuté par l’arrière par un usager qui ne vous a pas vu.

De jour comme de nuit.

Les feux rouges arrière sont tout aussi importants que la lampe à l’avant.

N’oublions pas que le catadioptre est aussi obligatoire à l’avant et à l’arrière.

Le catadioptre, l’avez-vous?

La plupart des cyclistes sur route ne les ont pas.

Pourquoi?… est-ce trop cher?… non, le set vaut deux euros.

Alors?…

Alors, c’est tout simplement parce qu’on veut rouler avec des vélos dépouillés de tout…tout ce qui pourrait nuire à une esthétique rappelant la compétition et pouvoir se débarrasser de tout ce qui est jugé poids inutile.

Je ne parle même pas des dispositifs réfléchissants obligatoires sur les pédales et sur les roues…

Pour l’heure, personne ne sévit. Mais des signes d’impatience et de crispation du lobby automobile se font sentir comme cette dernière enquête OpinionWay diligentée par la compagnie d’assurances MMA.

Sur les vélos de route, les dispositifs amovibles à piles ou rechargeables foisonnent sur le marché.

Modèle XLCLe modèle le plus accessible n’est pas toujours le moins bon.

Par exemple, ce feu vendu 7 euros est bon: il dispose d’un catadioptre et de trois leds.

Visible à 1 kilomètre, il fonctionne avec 2 piles AAA. Autonomie 100 heures.

Reste la question de l’étanchéité…

Cet autre modèle Busch-Muller IX Post n’a pas de catadioptre,

Busch Muller IX Post vendu 11 euros, autonomie 30 heures 2 piles AAA

Ensuite viennent les produits hyper-puissants rechargeables…Le code de la route français n’indique pas de puissance d’éclairement, mais juste la nécessité de ne pas éblouir, ce qui conduit à des appréciations diverses.

Le Knog Blinder 4V est si puissant qu’il peut déranger celui qui est derrière…

Vendu 27 euros, on dispose à pleine puissance d’une faible autonomie. 3 heures en mode constant (le mode constant, non clignotant, obligatoire en France)

Reste la BLS 82 de BBB. Hyper puissante…Méfiance, ne pas la regarder à pleine puissance, vous serez aveuglé!

BLS 82 de BBB autour de 35 euros rechargeable

Knog Blinder 4V

Feu à volonté

Oui, c’est vrai, on est parfois « border line » sur nos vélos.

Je ne vais pas vous  dire que je suis un ayatollah de la sécurité routière. Personne ne me croira.

J’ai déjà dans le passé mis en cause la signalisation pour ce qu’elle est, c’est à dire non adaptée aux cyclistes. Continuer à lire … « Feu à volonté »

A l’automne, allumer!

C’est le moment de remonter ses lampes.

A l’avant et à l’arrière. Continuer à lire … « A l’automne, allumer! »

Être en boule

Tâtez le pneu, on sait faire.

Chaque soir pour le lendemain.

C’est rassurant, au moins on ne risque pas d’être en retard avec un pneu à plat au moment du départ. Continuer à lire … « Être en boule »

Le premier tourne à droite à Mulhouse

Un premier tourne à droite cycliste a été inauguré hier à Mulhouse.

Une petite vidéo pour illustrer le sujet.

Les lieux sont assez étroits et le trafic nécessite la prudence avant de s’engager dans la voie transverse.

D’autant que les usagers ne s’attendent pas forcément à voir un vélo surgir…

Tout dépendra de la sagesse des utilisateurs à deux roues non motorisés.

 

On attend le panneau officiel…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, On attend le panneau officiel...

Le décret est paru le 12 novembre 2010.

Mais on attend toujours le panneau officiel permettant aux
maires d’autoriser « le tourne à droite » des cyclistes à certains
feux rouges…

On ne sait même pas s’il faudra installer une flêche jaune
clignotante ou simplement un panneau à coté du feu…

Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, On attend le panneau officiel...

Or le CERTU est formel,  » la
réglementation française est ainsi faite : il est interdit de
mettre en place un panneau de signalisation qui n’est pas dans la
liste officielle des panneaux en vigueur arrêté de 1967 modifé, de
plus l’utilisation du panneau doit être conforme à l’Instruction
interministérielle sur la signalisation routière (IISR). Cependant
cette instruction prévoit la possilité d’expérimenter de nouveaux
panneaux, (ceci constitue de fait une dérogation controlée aux
textes sur la signalisation) cette autorisation étant délivrée par
la Direction de la sécurité et de la Circulation Routière. Le
décret ouvre donc la possibilité dans le code de la route
d’expérimenter de nouveaux panneaux, notamment pour le tourne
droite des vélos au feu. Il faudra une modification de l’arrêté de
1967 (choix d’un panneau) et de l’IISR, pour que le maire puisse
légalement sans procedure d’expérimentation décider la mise en
place d’un tourne à droite des vélos à un carrefour géré par
feux
. »

On peut donc attendre longtemps…

Lettre aux journalistes auto

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Lettre aux journalistes auto

Messieurs et mesdames les journalistes, mettez vous à la
page!

« Les cyclistes vont pouvoir griller les feux
rouges! »

Ils ne sont pas contents les journalistes auto.

Normal: ils aiment la bagnole!

C’est leur droit.

Donc, « les cyclistes vont pouvoir griller les feux
rouges!
« (l’Alsace 28
déc.2010)

C’est ainsi que Jacques Prost, journaliste auto au journal 
« L’Alsace », traduit le décret ministériel du 12 novembre.

Le décret n°2010-1390 du 12 novembre
permet en effet aux maires de mettre en place des « tourne-à-droite »
cyclistes à certains feux tricolores. Autrement dit, sur des
intersections choisies, « présentant toutes les conditions de
sécurité », des panneaux de signalisation autoriseront les
conducteurs de vélos à ne pas respecter l’arrêt au feu rouge, s’ils
tournent à droite ».(Mobili Cités)

Cette mesure là, pourtant, semble bien anodine, vu que les
flêches jaunes à droite pour les voitures existent depuis au moins
50 ans à certains carrefours, sans que personne ne trouve à y
redire.

Oui, les journalistes « auto » vont devoir « avaler de
rage
 » leur permis de conduire en ville; c’est qu’ils n’ont
encore pas (tous) compris que la rue n’appartient pas qu’aux
bagnoles et la hargne anti-vélos et anti-piétons n’y changera
rien.

Avant même que les Maires n’aient statué sur les feux concernés,
la Presse automobile s’offusque déjà d’une mesure qui pourrait
mettre en question la suprématie de l’automobile en ville en
avantageant d’autres modes de déplacement.

Mais la mesure qui fait encore plus bondir les chantres de
l’automobile, c’est celle concernant les piétons.

« Les piétons pourront traverser hors des clous. On cherche à
savoir dans quel but. Sécuritaire? « 
, s’interroge Jacques
Prost…

Manifestement, Jacques Prost n’a pas encore compris qu’il est
temps que l’insécurité change de camp et que les possesseurs de
voitures devront redoubler de prudence lorsqu’ils seront au volant
en ville.

Il reste que les mauvaises habitudes ont la vie dure: les
« zones de rencontre » (!) qui naissent
ça et là sont loin d’être respectées par les autos…et les vélos
qui ne doivent pas dépasser le 20km/h. Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Lettre aux journalistes auto

 

Le prix des contraventions

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le prix des contraventions

DNA

On entend souvent parler de contravention de première classe,
voire de deuxième, troisième, quatrième ou cinquième classe.

Rien à voir avec les hôtels!

Voici le baréme en cas d’infractions routières:

1ère classe: 11 euros

2ème classe: 35 euros (minoré à 22€ si vous payez sur le
champ)

3ème classe: 68 euros (minoré 45€)

4ème classe: 135 euros (90€)

5ème classe: 1500 euros!

Exemples avec nos vélos:

– Absence de pédales munies de catadioptres, ou de catadioptres
latéraux (dans les rayons) ou de catadioptres avant ou arrière:
amende de 1ère classe.

Autant de dire que la plupart des vélos dits « de course » n’ont
aucun de ces dispositifs!…

– Absence de sonnette ou de grelot pouvant être entendu à au
moins 50 mètres: amende de troisième classe!

J’en connais beaucoup…qui n’ont pas le fameux grelot.

Le klaxon « Airzound » semble prohibé. Des noms!…vite des
noms!

– Non respect d’un « stop », feu rouge ou d’un « cédez le passage »:
amende de quatrième classe.

A noter que l’agent verbalisateur peut
choisir de vous de vous déférer au tribunal sans vous appliquer
l’amende forfaitaire…
Dans ce cas , la peine maximale
peut atteindre 750€

– Absence du port de gilet haute visibilité de nuit hors
agglomération: amende de deuxième classe.

A l’eau, à l’eau!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, A l'eau, à l'eau!

vélomaxou

Nos feux rouges doivent être soigneusement sélectionnés si l’on
veut les garder longtemps en vie.

Outre l’éclairement, la seconde qualité est l’étanchéité à l’eau
de pluie.

Surtout lorsqu’elle est projetée par le pneu avec toutes sortes
de débris.

Exemple avec ce feu qui paraissait exempt de tout reproche…et
qui s’est allègrement rempli d’eau au cours de la sortie
pluvieuse.

Cyclistes, garde-à-vous!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Cyclistes, garde-à-vous!

Les cyclistes « deviennent de plus en plus imprudents,
franchissent les feux rouges et roulent de nuit sans éclairage! »
(journal l’Alsace 8 mai)

C’est le préfet du Bas-Rhin, Pierre-Etienne Bisch, qui le dit.
Il faut donc le croire.

Il recommande même aux cyclistes de porter un casque et le gilet
fluo. Pourquoi pas?

Le préfet du Bas-Rhin semble trouver dans les cyclistes une
occasion de se défouler.

Faut-il lui rappeler qu’en 2009, en Alsace, il y a eu 3 cyclistes tués (3 tués de trop!)
et…34 tués sur deux roues motorisés ainsi que 8 piètons?

S’agit-il de désigner les cyclistes comme des boucs émissaires
responsables des mauvais chiffres de la sécurité routière en
Alsace?…

On peut se demander si le préfet ne se trompe pas de cible.

 

 

 

Daltoniens, s’abstenir!…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Daltoniens, s'abstenir!...

Rouge de honte ou rouge de colère? on ne sait pas bien…

Les nouveaux radars de feux rouges font un tabac.

En dehors de son rôle répressif, il faut bien l’admettre, les
radars de vitesse sont une affaire juteuse pour l’Etat.

Maxou évoquait récemment la pose de radars feux rouges à Strasbourg.

Les résultats n’ont pas tardé à tomber: avec seulement trois
radars de feux rouges, 364500 euros ont été collectés en quatre
mois seulement à Strasbourg! (journal l’Alsace
du 5 mai 2010)
.

Sans compter les 4 points retirés à chaque contrevenants…De
quoi voir disparaître les permis de conduire à « grande
vitesse »!

Finalement, la solution à l’engorgement de nos cités est
peut-être là…en ôtant les permis de manière sournoise.

Inconvénient majeur: en ôtant trop de permis, on prive l’Etat de
ses recettes de poche!

Des sanctions minorées pour les cyclistes

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Des sanctions minorées pour les cyclistes

La Fubicy revendique « la mise
en place d’une amende proportionnée à sa dangerosité
 » pour les
vélos.

Pourquoi pas?

Estimant qu’un feu rouge grillé est moins grave à vélo qu’en
voiture, la Fubicy demande des amendes minorées.

Dans notre société policée et répressive, la mesure risque fort
de déplaire.

Accepter des dérogations au code routier alors que partout la
répression prévaut serait donner un très mauvais signal à
l’opinion.

Les cyclistes, ne l’oublions-pas, ne représentent qu’une infime
minorité d’usagers en ville. Moins de 3% dans le meilleur des
cas.

Et ils ont contre eux l’immense majorité agissante des
automobilistes qui détestent cordialement les cyclistes. Tout
simplement parce que nous sommes des gêneurs qu’ils ne
comprendraient pas ce traitement différencié en notre faveur.

Halte au feu!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Halte au feu!

cliché
cyclo-technologue

Etre bien vu la nuit à vélo, c’est nécessaire.

Ce cyclo là a vu rouge lorsqu’il a décidé de s’attaquer au
problème.

%d blogueurs aiment cette page :