La semaine fédérale sans fard d’Isabelle


DCIM100MEDIADJI_0142.JPG
Le cyclotourisme de masse tel qu’il se pratique à la FFCT (Epinal 2018). On dit qu’un ULM forcené a réussi à se poser sur le terrain d’aviation

Moi je n’y étais pas.

Isabelle, si!

Isabelle peut donc se prévaloir de refléter fidèlement la façon dont elle a perçu cette semaine fédérale de cyclotourisme qui vient de se tenir à Epinal.

Je vous le dis comme je le pense: je suis très content de n’y être pas allé.

Lisez Isabelle et le vélo!

PS: vélomaxou n’est plus membre de la FFCT

12 réponses sur « La semaine fédérale sans fard d’Isabelle »

  1. On peut s’étonner du « mécontentement de Patrick sur le fait que personne ne parlait anglais à l’accueil, malgré les quelques 800 inscrits non-francophones » ! Depuis quand un non-francophone est-il censé parler anglais ? J’espère en tout cas qu’aucun des non-francophones ne s’est plaint, eux qui sont de leur plein gré venus à un rassemblement de la Fédération française de cyclotourisme en France !

  2. Isabelle n’est plus non plus membre de la FFCT, depuis au moins 25 ans ! Elle n’est pas réellement allée à la SF, elle se trouvait pas loin au même moment et s’est donc dit qu’elle irait voir comment les choses avaient évolué. C’était une occasion à saisir, mais elle n’a pas roulé et n’est restée que deux nuits, soit une journée et demi. Mes impressions n’engagent que moi.

    1. Lomoberet n’est plus membre de la FFCT non plus.
      Il habite Épinal, mais a fui cette grande foire commerciale avec son vélo et sa tente.
      l’Allemagne est belle, ses pistes cyclables vraiment praticables et sa bière sans égale.
      Sans regret.

  3. Et là, avec peu de réactivité (!) un des responsables vient de m’engueuler et fait copie de ma réponse à son chef ! C’est le deuxième qui s’y colle! En gros ils me reprochent d’avoir vu. On aura tout vu !!!

  4. Ayant fait partie de l’organisation et sachant parler anglais, j’ai renseigné des non français, il y avait aussi des gens parlant anglais aux inscriptions à la journée. Il faut aussi noter que les français malheureusement sont nuls en langues étrangères, les étrangers disent qu’ils ne font aucun effort pour parler par exemple anglais…Quant à Vélomaxou, c’est du « vélo en dessous », le désidératas sur Epinal a été fait en janvier 2018 alors qu’il faisait un temps à ne pas mettre un cyclo dehors, il n’est aucunement objectif ni représentatif, il fallait venir en juin! Quant aux spinaliens, ils étaient prévenus depuis 2014, avec en particulier des informations pertinentes juste avant la manifestation, mais il ne tenaient à eux que de s’informer. Etant aussi automobiliste, cette semaine là, j’ai modifié mes itinéraires. Organisez une manifestation de cette ampleur et on en reparlera, la semaine fédérale n’est pas organisée par le « club med » mais repose sur le bénévolat. Uns SF, ça se prépare, on n’y vient pas avec une mentalité d’assisté.

    Bonne continuation à Vélozazou

    1. Vélozazou, c’est du vélo en-dessous. Nul n’est parfait en effet. Pourquoi une telle acrimonie de Germain? on peut quand même s’expliquer ici sans être discourtois, non?

  5. Moi j’y passais avec la mentalité d’une curieuse, pas du tout assistée, j’ai trouvé toute seule mon hôtel et mon train, merci. Il y avait d’ailleurs un accueil pour les touristes, et un accueil pour les journalistes. Avant et après je faisais du cyclotourisme. Velomaxou n’est pas « velozazou », ce genre de qualificatif ne favorise pas la reconquête des anciens et l’élargissement à de nouveaux adhérents, ni l’ouverture à « toutes les pratiques » du vélo !!! Ni l’une ni l’autre n’avons prétendu à rien d’autre qu’à décrire ce que nous avons vu ou entendu. Malgré votre fort investissement, que nul ne nie, c’est ce qui en est ressorti, c’est tout et cela ne visait personne en particulier. Et puis quoi encore ? Ce serait bête et inutile, à tout le moins. Il est de notoriété que cet évènement est devenu trop lourd à organiser sur cette base bénévole et que son avenir pourrait être compromis, aussi à cause du changement de climat, lui-même lié à l’abus d’auto (par exemple sur votre « camping » !!!). Voilà, rien de plus ! et Vive le vélo ! Nous avons ça en commun, et très fort, même.

    1. Bonjour Isabelle

      Vous n’auriez pas du simplement y passer mais approfondir en parlant aux organisateurs et au personnel de la FFCT, aussi vous auriez vu les choses autrement. Comme je l’ai mentionné « organisez et ensuite on en reparlera », il est toujours facile de critiquer quand on est au dehors. Je vous inviterais à contacter le président de la COSFIC qui vous expliquera, effectivement cet événement est extrêmement lourd à organiser avec en plus des cyclos de plus en plus exigeants typique de la société française.
      Cordialement de la part de Fernand Germain de Dounoux qui ne vit aucunement en vase clos.

      1. Merci Germain, c’est ce que j’ai fait sur place, et, franchement, je ne vais pas passer ma vie à m’occuper de la semaine fédérale de la FFCT ! C’était déjà bien sympa de ma part d’avoir fait le détours… et flutte !

  6. Sur le site de la SF 2018 ( http://sf2018.ffct.org) on peut lire ceci, ajouté aujourd’hui :
    « NOTE: sur la toile on peut voir le blog « isabelle et le velo » ou encore « velomaxou » qui vomissent leurs critiques, leur ironie sans réelle analyse, attitude typique de simple consommateur. Il faut souligner qu’une semaine fédérale repose entièrement sur le bénévolat et non sur une entreprise de type « club med ». En tant que cyclotouriste, une semaine fédérale, ça se prépare et l’outil internet fournit parfaitement tout ce dont on peut avoir besoin pour être totalement autonome. »
    Pour l’absence d’analyse, retour à l’envoyeur !

    1. Oui, j’ai vu ça aussi. Fernand GERMAIN de Dounoux en est à l’origine. Il était le responsable communication du COSFIX. Son aigreur peut être compréhensible. Il pense peut-être vivre dans un monde clos à la FFCT.

      1. Bien sûr, et d’ailleurs il m’avait déjà formulé ses reproches, mais ce n’est pas de la bonne communication, ça ! Oublions, car je peux moi aussi comprendre, et nous n’avons pas de raison intéressante de poursuivre sur ces regrets. Oublions donc, ce qui va encore être facilité par le fait qu’il vient de se désabonner de la lettre du blog Isabelle et le vélo ! …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s