Le VTT, un loisir ruineux?


Non, je ne vais pas vous parler encore une fois des gilets jaunes.

C’est l’heure de faire l’état des lieux de notre vélo. D’autant que les réparateurs nous attendent les bras ouverts alors que l’activité du vélo-loisir se met en sommeil hivernal.

Serge me l’a dit, jauge à la main, « ta chaîne est usée ».

Et d’ajouter pour me convaincre « t’es à 80%!…. »

Chez moi, j’ai vérifié avec ma jauge VAR…

Oui, c’est vrai le coté +0.075mm de  la jauge entre dans les maillons.

Qu’est-ce que ça veut dire?

Cela signifie que l’allongement d’un maillon du à l’usure dépasse 0,075 mm (7mm pour 100 maillons), allongement jugé excessif selon l’expérience.

Si on insiste, on risque d’user prématurément la cassette de pignons et les plateaux.

Mieux vaut donc ne pas insister, d’autant qu’une chaîne usée admet moins facilement les changements de braquet.

Ayez un petit de livret d’entretien près de vous

Grâce à lui vous pourrez vérifier la périodicité de votre entretien et aussi noter les coûts consacrés à votre vélo.

Combien ça coûte?

Pour mon VTT (qui est réputé plus cher à l’entretien qu’un vélo de route ou de ville), j’ai fait une grande visite en février dernier

  1.  deux pneus
  2. une cassette de pignons
  3. une chaîne
  4. plaquettes avant et arrière

le tout pour 228 euros!

En mars, pas de chance, retour chez le meccano…

  1. remplacement manette dérailleur
  2. deux poignées
  3. roulement direction

le tout pour 142 euros!

En juin, révision amortisseur arrière et changement pédales

  1. révision RP23 160 euros
  2. pédales SPD 40 euros

le tout pour 200 euros!

A venir ce mois, changement de chaîne…

Pour l’heure j’en suis à 570 euros d’entretien pour 2000 km parcourus soit 30 centimes le kilomètre.

Et je ne suis pas un « massacreur de matériel! »

autres articles en relation….

VTT: haut les mains!

coût d’utilisation d’un vélo de ville

 

Publicités

5 réponses sur « Le VTT, un loisir ruineux? »

  1. A ce prix tu devrais « sérieusement » envisager de te mettre au diesel🤣🤣🤣🤣🤣
    Et plus sérieusement hormis le premier point toutes les autres réparation sont ponctuelles ….enfin normalement

  2. D’où l’intérêt de faire soi-même les réparations que l’on peut faire aisément (changement chaîne, cassette, pneus, …). et en plus le vélo n’est pas indisponible une semaine comme chez certains vélocistes….

  3. Les mécaniques sont très sophistiquées alors que le type de pratique est agressif pour le matériel. L’industrie du vélo a su créer/accompagner/créer cette sophistication pour que le panier moyen des dépenses augmente inexorablement et que la durée de vie -même sans casse mécanique- s’écourte. Le cyclo cross a suivi la même trajectoire alors qu’initialement pour ces pratiques les pratiquants se constituaient leurs vélos avec tous les composants recyclés qu’ils avaient changés sur leurs vélo de route. (à une ou deux exceptions près). Dans les formations de techniciens du cycle il y a également des modules pour apprendre au technicien/vendeur à faire en sorte que le client augmente son panier moyen et le client lui est prêt à aller rouler dans les champs ou les éboulis avec un VTT à 5000€ qu’il changera dans 3 ou 4 ans car il n’aura pas la roue libre à 13 vitesses qu’a son copain. Aujourd’hui de nombreux VTT ne sont plus des vélos mais quasiment des prototypes dont les pièces détachées qui s’usent très rapidement sont vendues très cher.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s