Liberté, égalité, fraternité


48266291_1075132769337632_371560618664132608_oLiberté, égalité, fraternité.

C’est la devise de notre République.

On s’en pare parfois comme pour mieux revendiquer notre vivre-ensemble.

Un vivre-ensemble chaque jour un peu plus malmené.

Ma liberté, dit-on, s’arrête là où commence celle des autres.

Vaste sujet bien difficile à démontrer lorsqu’on ampute un à un nos droits individuels comme par exemple quand le pouvoir vous défie de manifester ou vous prive de cette liberté d’aller et venir là où bon vous semble. Je pense en particulier à cette razzia opérée samedi dernier sur les Champs en contradiction avec le droit.

L’égalité est aussi chaque jour menacée puisque nos contentieux ne cessent d’invoquer ce manque de justice entre les puissants et les pauvres comme cette fameuse ISF qui focalise les rancœurs sur les ronds-points.

Enfin la fraternité.

Celle que nous avons rêvé est malheureusement mise à mal par cette société de plus en plus fractionnée et peuplée de gens devenus hermétiques à toute générosité humaine. Des indésirables « fabriqués » justement par notre République!

Vous avez dit « vivre-ensemble »?

2 réponses sur « Liberté, égalité, fraternité »

  1. Fraternité : tu es bien pessimiste ! C’est vrai que le paysage actuel est sombre, mais il y a néanmoins de nombreux élans de solidarité, de fraternité dans cette pénombre (gilets jaunes fraternels entre eux sur les ronds-points, humanitaires de tous bords, etc. ; des gens en marche vers la pleine humanité, l’humanité accomplie : « dans la nuit se lèvera une lumière ».
    Egalité : les inégalités on la constate tous les jours et dans tous les domaines; en ce qui concerne la partie fiscale qui cristallise pas mal de haines, plutôt que de s’acharner sur l’ ISF (rassure-toi je n’en suis pas redevable), ne vaudrait-il pas mieux refondre de fond en comble l’impôt en mettant tout à plat ? Aujourd’hui encore on ne cesse de le complexifier et de le rendre illisible; par exemple en défiscalisant les heures supplémentaires…; à mon sens tous les revenus devraient rentrer dans le calcul et c’est après qu’on détermine ce que chacun doit payer (et c’est normal).
    Liberté : vaste sujet ! mais ces derniers samedis, on a (beaucoup) laissé casser ! Et puis, lorsqu’on transporte sur soi un sac de boulons, un marteau ou autres objets suspects en venant ce jour précis sur le théâtre d’une manifestation voulue pacifique, que doit faire la police ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s