A pinces


A pied, je suis besogneux. J’ai du mal à relever la tête pour admirer le paysage.

Y aller à pinces ne nécessite pas beaucoup d’outillage. Au moins une bonne paire de pompes à défaut de courir pieds nus! La plupart des fringues vélo conviennent. Mais le smartphone dans la poche dorsale fait le yoyo. C’est pour ça que les coureurs le porte au bras.

J’ai repris l’entraînement avec la montre connectée. Le cardio réglé sur 142 m’avertit quand je dépasse. C’est comme un régulateur de vitesse sur la bagnole.

J’ai aussi essayé le métronome qui fait ding-ding-ding au rythme choisi…mais on se lasse vite. Au passage à niveau, on attendait le TER qui n’en finissait pas d’arriver et mon ding-ding-ding commençait à inquiéter le voisinage.

Courir en ville?

Oui dès lors que le dimanche tous les espaces sont vides et qu’il y a peu de gaz polluants à respirer. Faut juste penser à regarder lorsqu’on traverse qu’il n’y a pas un cycliste qui arrive!

Pour l’heure, je ne m’attaque pas aux déclivités.

La course à pied est-elle une alternative au vélo?

Je n’ai pas assez d’expérience. Je pense que c’est un bon complément quand le temps est mauvais ou qu’on n’a pas son vélo avec soi, en voyage par exemple. Reconnaissons que courir à pied vous évite la cohabitation du vélo sur route avec le trafic routier que beaucoup redoutent. Indéniablement, c’est physique et la surcharge pondérale vous pénalise beaucoup plus à pied qu’à vélo.

Pour l’heure, je n’ai pas de grandes ambitions…je me teste surtout pour comprendre le ressenti de tous ces sportifs à pied que je croise à vélo. Je suis déjà très content de pouvoir courir 5 km en 50 minutes sans m’arrêter ni être essoufflé.

VO2max? VMA? je m’y penche…et je n’y comprends pas grand chose

Dans le monde du running, on dit qu’on est en endurance fondamentale tant que l’on ne dépasse pas 70 à 75% de sa fréquence cardiaque max…Il s’agit d’un rythme facile à tenir pendant longtemps pour le joggeur novice, puisque cela consiste à courir en totale aisance respiratoire et sans souffrance.(source)

Ma FCM est mesurée (médicalement) actuellement à 157. J’en déduis que je suis en endurance fondamentale à …117! Inutile de dire qu’à cette fréquence là, moi je marche.

La preuve en est que mes 5 km de ce matin je les ai couverts avec une fréquence moyenne de 135 puls/mn

Vos conseils avisés seront les bienvenus.

2 réponses sur « A pinces »

  1. « La course à pied est-elle une alternative au vélo? »

    Course à pied et vélo relèvent des mêmes efforts, les deux disciplines servent à entretenir le système cardio-pulmonaire mais la course à pied a l’inconvénient de mettre à rude épreuve les articulations… surtout en cas de foulée lourde due à des kg en trop. Par ailleurs, course à pied et vélo ne font pas travailler les mêmes muscles, alors inutile d’espérer progresser dans une discipline lorsqu’on pratique l’autre !
    Je m’en suis parfaitement rendu compte lors de mon service militaire où dans mon unité l’on courait tous les jours, beaucoup, longtemps, et où je terminais toujours dans les tout premiers grâce à mon endurance acquise à vélo. Mais j’avais mal partout ! Et lorsqu’au bout de quelques semaines je n’avais plus mal nulle part, que je me sentais affûté comme jamais et que je terminais systématiquement premier, je me suis rendu compte qu’à vélo je n’avançais plus !

    1. C’est très intéressant cette analyse. Mais je pense au triathlon où on doit être bon en tout avec en plus la nage. Bon moi ce qui m’intéresse, c’est de « fondre ». J’en suis à moins 5 kg et j’espère encore mieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s