O3, mon Amour

je ne m’en lasse pas

A deux pas de chez moi, ce paysage magique au réveil.

Avec les antibiotiques, c’est automatique, je reprends mon vélo. Aujourd’hui partir tôt…et rentrer tôt. Car les organismes vieillissants souffrent plus vite de la canicule.

A dix heures, il fait déjà 28°C.

le cygne chasse l’onde

Il ne faut pas croire que tout va bien, la pollution photochimique sera à son maximum aujourd’hui en Alsace. Notamment avec l’ozone (O3).

L’O3 va nous grignoter les bronches et pas que… (DNA)

Voici ce qu’on peut lire à propos de l’ozone (utilisé par ailleurs dans de nombreuses applications industrielles pour la désinfection)…

Normalement, les cils vibratiles de l’appareil respiratoire ont pour rôle d’éliminer les polluants, tels les particules d’ozone. Cependant, lorsque la pollution devient trop importante, les cils ne peuvent plus conserver leur efficacité et les particules d’ozone vont pouvoir pénétrer jusqu’aux alvéoles pulmonaires.

Il en résulte une hyper-réactivité bronchique, qui va entraîner des crises d’asthme et un encombrement bronchique.

L’ozone peut être, par ailleurs, à l’origine d’irritations oculaires et naso-pharyngées.

source: le Figaro
%d blogueurs aiment cette page :