Jour : 27 janvier 2010

Innovation chez Arcade

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Innovation chez Arcade

DR

Il n’est pas spécialement beau…mais, il a une transmission par
arbre sans chaîne.

Pour les bas de pantalon, c’est pratique.

Marque Arcade

Vol sous pression

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Vol sous pression

En écho à mon article consacré aux vols de vélos, un lecteur désabusé nous fait
remarquer (sur le site Carfree) que
même les antivols en forme de U réputés être les plus solides ne
sont pas inviolables.

Il suffit selon lui de se doter d’un coupe boulons
hydraulique  (modèle présenté).

On n’arrête pas le progrès en matière de délinquance!

Mais notre lecteur reste philosophe en concluant: « Du coup mis à part l’éducation et la probité de
notre voisin, l’antivol ou un cierge à l’église,
c’est un peu la même chose, non ? »

Vélo électrique made in USA

 

C’est le vélo électrique made in USA. Le PiCycle.

On ne pédale pas souvent. Mais est-ce encore du vélo ou plutôt
du cyclomoteur?

Bref, on appréciera le charme de la démonstratrice.

L’ensemble est en tous cas séduisant.

La mort de l’artisan cadreur?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, La mort de l'artisan cadreur?

Photo cycles Guedon

A une question de Madame Annick Le Loch, députée, concernant les
exigences de sécurité des vélos fabriqués par des artisans, le
Ministre de l’artisanat répond  (Journal Officiel de la République 19 janvier
2010
):

« …un professionnel mettant sur le marché des bicyclettes
fabriquées sur mesure ou résultant du montage d’équipements « à la
carte » doit être en mesure, comme le vendeur d’une bicyclette de
grande série, d’attester que son produit est bien conforme aux
exigences de sécurité. »

En d’autres termes, les artisans vont devoir se débrouiller pour
s’assurer. Même avec des fabrications respectant les règles de
l’art. De quoi décourager les artisans!

On pourra lire aussi l’article d’Isabelle et le vélo…

Baldersheim, une nouvelle traversée cycliste en question

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Baldersheim, une nouvelle traversée cycliste en question

Baldersheim va inaugurer un nouveau tronçon de voirie
reprofilé.

Un tronçon de la rue principale qui est parcouru par tous les
cyclos se rendant depuis Mulhouse dans la forêt de la Hardt toute
proche et se rendant aussi vers Battenheim et la plaine
d’Alsace.

Alors qu’il ne reste plus que la signalisation horizontale à
installer, Vélomaxou a examiné l’ouvrage!

Fort de son expérience cycliste tant routière qu’urbaine, on
peut lui faire confiance pour faire preuve de mesure et de
modération. Je connais des cyclo-sportifs qui ne vont pas
s’embarrasser de critiques parfois acerbes.

Si je prends des précautions oratoires vis à vis des décideurs
publics, c’est que je sais qu’ils sont partagés entre toutes sortes
d’impératifs pas toujours conciliables dont notamment les exigences
des riverains.

Evacuons donc tout de suite l’esthétique et la sinuosité
retrouvée: on veut marier ensemble des matériaux pour faire beau,
alors on alterne pavés et macadam; pourquoi pas?

On en reparlera!…

On appréciera au passage le clin d’oeil de cette borne 
kilométrique fraîchement repeinte encore marquée « Mulhausen »…

Et puis on crée une ligne brisée avec la voirie qui est droite à
l’origine pour casser la vitesse des véhicules. Pourquoi pas aussi,
si c’est pour la quiétude et la sécurité?

Passons aux choses sérieuses!

Le panneau B22a
rond bleu, piste obligatoire pour les vélos est déjà en place.

Cela
signifie

1/ que la municipalité a pris un arrêté pour obliger les
cyclistes à emprunter la voie cyclable (voir article bon à savoir),

2/ que les cyclos n’ont pas le choix qu’ils soient seuls ou en
groupes, il faut emprunter cette bande du trottoir.

Donc, tout ce petit monde insignifiant des cyclos du dimanche
vont déferler sur les trottoirs de Baldersheim pour le bonheur des
riverains…Belle perspective!

Ou alors, ou alors…ils vont prendre la chaussée comme avant et
bloquer le flux automobile sur la chaussée rétrécie…

Passons à l’examen de l’ouvrage cyclable.

Points forts:

– les entrées et sorties de trottoirs sont réussies, c’est à
dire qu’elles se font dans le prolongement de la chaussée
existante

– niveau « zéro » correct en entrée et sortie de bande, y compris
les prises « en arrondi de trottoir ». On voit que les techniciens ne
commettent plus les erreurs du passé comme à Sausheim et
Battenheim.

Points faibles:

– les dallages aux intersections riveraines sont dangereux: ils
présentent une rupture d’adhérence, un risque de glissades par
temps de pluie et de gel. En outre le jointoiment est raté; on sent
les pavés remuer au passage et les raccords avec le macadam sont
douteux.

– « les montagnes russes » bien connues sont là! Comment les
éviter dès lors que les cyclistes doivent « absorber » les
rattrapages de différence de niveaux entre la chaussée et les
riverains? Evidemment, c’est de l’inconfort qu’on a fabriqué pour
les cyclos et dont les concepteurs ne semblent pas avoir
conscience.

– aux abords des arrêts de bus, les vélos doivent passer entre
l’abri et le bus, c’est à dire franchir le flux d’usagers
empruntant le bus. On est devant une situation à risques. Il
fallait avancer les arrêts de bus et faire passer les vélos
derrière.

– comment va t-on établir la jonction avec la piste en direction
de Battenheim le long du Quatelbach? On ne sait pas où les
cyclistes seront invités à traverser…

En conclusion, on reste un peu sur sa faim, car globalement on
obtient une traversée inconfortable pour les cyclistes sans pour
autant améliorer leur sécurité.

Evidemment, on se gardera bien de mettre en parallèle
l’efficacité de cette réalisation avec son coût.

 

Hibernation