Jour : 26 octobre 2018

Je sors là…ou pas?

vt1
Vieux-Thann route de Cernay

Beaucoup de communes s’en foutent des vélos…et des cyclistes. Ce qui les intéressent c’est de ralentir les voitures à tout prix avec des dos d’ânes, des feux « pédagogiques » et des rétrécissements qui mettent en danger les vélos.

C’est le cas de Vieux-Thann (Haut-Rhin) et accessoirement de Cernay, sa sœur voisine.

Voila 20 ans que ça dure. Au moins.

Personne ne bouge.

Heureusement, une association CADRes Thur-Doller va voir le jour et compte bien mettre les pieds dans le plat de ces anomalies préjudiciables au mode de déplacement doux.

Pourquoi est-ce que ça devrait changer, direz-vous?

Exemple avec ce trait de peinture sur le trottoir qui s’arrête au changement de commune.

Remarquez que l’absence de peinture, ça arrange les riverains qui peuvent ainsi se garer sur le trottoir.

Que font les cyclistes?

Soit ils ne prennent pas la bande cyclable en sachant qu’ils vont devoir sortir sur la chaussée et se font eng… e ne pas rester sur le trottoir, soit ils sortent avant quand c’est encore possible et se font eng…aussi.

Moralité, on est en danger dans tous les cas.

Pour l’anecdote, cette semaine, un gros pickup 4X4 a ouvert sa fenêtre passager pour hurler « piste cyclable » une fois arrivé à ma hauteur

Remarquez que dans l’autre sens, ce n’est pas mieux, comme quoi Vieux-Thann mérite un bonnet d’âne.

 

 

Barre de céréales maison

big_5b29819a4636497f84a53487552cfb18.jpg
L’Ultra fruits bars (Décathlon) est parmi les plus chers et pas forcément le meilleur selon le classement de Nicolas Aubineau

J’ai arrêté d’acheter des barres de céréales depuis que j’ai eu des doutes sur les contenus.

Le prix m’a aussi aidé à prendre cette décision.

Presque un euro la barre, non!

Faut-il prendre le temps de fabriquer soi-même ses aliments nutritifs emportés sur le vélo?

Je ne fais que repiquer un article paru dans MatosVélo de Nicolas Aubineau, diététicien, qui après avoir comparé toutes sortes de barres énergétiques en arrive à proposer une barre fabriquée par lui-même…nettement moins chère et contenant des ingrédients naturels.

Barre_energetique_sport_3.jpg

50 g d’amandes entières

100 g de noix (Cajou, Pécan, Brésil, Grenoble…)

50 g de pistaches

100 g de dattes séchées dénoyautées

2 cuillerées à soupe de poudre de cacao maigre

2 cuillerées à soupe d’éclats de fèves de cacao

2 cuillerées à soupe d’huile de coco

1 cuillerée à soupe de gingembre en poudre

1 cuillerée à soupe d’écorces de citron en poudre

4 pincées de fleur de sel

Le tout mélangé et broyé dans un mixeur puis mis au frigo pendant 12 heures.

Résultat vous obtenez 12 petites barres de 30 grammes.

Coût 45 centimes pièce!

Vu le prix de vente des barres en magasin, ça vaut le coup d’essayer!

Aller sur le site MatosVélo pour obtenir les détails.

A lire aussi…

La banane du cycliste

Justicier de la route

gex
La D5G où le cycliste a été agressé

 

Nous sommes mardi 9 octobre; il fait beau, la température est agréable; cette sortie à vélo va me permettre de rouler 120 km. Je suis sur la départementale D15G sur la route de Collex (CH) et Gex (F), à la hauteur de Versonnex. Pas de trafic. Tout est calme. Puis, soudain, un motocycliste, tout de noir vêtu, s’approche de moi. Je me demande bien pourquoi. Et à travers son casque intégral dont je ne peux même pas voir le visage, il me parle de piste cyclable. Je reste impassible; je ne comprends pas. Veut-il faire la police? Cela dure une dizaine de secondes; il est tout près de moi. Je roule à ce moment à 30 km/h environ. Puis je lui dis: «Va, passe ton chemin!» Et là, il m’assène un violent coup de poing qui m’expédie à terre. Je chute lourdement. Puis gros coup de gaz et le voilà parti. Un véritable assassin en puissance. Évidemment, impossible de relever l’immatriculation de son véhicule.

Derrière moi, une voiture avec un couple de Genevois a vu toute la scène. Monsieur se précipite près de moi, m’aide à me relever. Mais leur vue était focalisée sur ma personne et le motard avait depuis longtemps disparu. Donc aucune identification possible.

L’automobiliste m’a proposé de me ramener à la maison. Diagnostic: fracture de la clavicule et côtes cassées plus diverses plaies. J’ai été opéré vendredi 12 et ai pu regagner mon domicile.

Voilà la triste fin de ce mardi 9 octobre. A vélo, un accident peut certes arriver, mais se faire expédier au sol volontairement par un fou de la route, c’est ignoble. Et qui dit qu’il ne répétera pas son geste. Je comprends mieux pourquoi un grand nombre de cyclistes ont opté pour le VTT.

(témoignage rapporté par un confrère Centcoliste)