Joindre l’utile à l’agréable


Au coin d’Emmaus, je quitte le macadam pour rentrer chez moi à travers champ au pied de la montagne

Un original ce Maxou. Il prend son vélo pour faire une course à cinq kilomètres de chez lui et alors qu’il fait moins deux.

Bon d’accord!

J’ai la flemme de mettre en route le diesel. Ma conscience au fond de moi me l’interdit.

J’ai posé des jalons, j’avance par étapes en évitant les chausse-trappes.

Un passage à niveau pour moi tout seul. Elle est pas belle la vie?

Une grande quatre voies mais pas d’itinéraire vélo, bien sûr.

Une ruse de sioux pour rejoindre le tarmac de la ZI de Vieux-Thann, longer la voie et les broussailles et contourner l’usine Nord Réducteurs. Même ça nos édiles ne savent pas le faire.

Alors je zigue et je zague entre les grillages d’usines et les labours.

Toujours penser à faire des moulinets en abordant les ronds-points pour épouvanter la gent bagnolesque.

Au Leclerc, le casque à la main et les grolles à crampons, ça impressionne dans les rayons.

Puis je repars mon achat accompli.

3 réponses sur « Joindre l’utile à l’agréable »

  1. Bonjour Maxou
    Une fois de plus, pas moyen de voir les photos de ton article
    Pourtant mon navigateur Firefox est à jour et les modules complémentaires aussi
    Je ne rencontre pas ce problème sur tous les articles.
    Stef 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s