Vélo-grenouille


C’est la saison des amours. Chez les batraciens.

Dring! dring! coâ! je suis là dit le vélo-grenouille en forme de « qui m’aime me suive… »

Mais personne ne suit.

Cette illustration est extraite du livre « les vélodingues » de Andrée Clair et Carelman paru chez La Farandole en 1978.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s