La forêt qui apaise


Le VTT est de plus en plus pratiqué par ceux qui fuient la route par crainte de sa dangerosité. Il est vrai que sur les chemins on risque moins d’être percuté par un conducteur imprudent. Un cycliste est mort hier sur la route du Ménil renversé par une voiture et inévitablement ça marque la communauté des cyclistes.

Retour à nos vélos, à nos bois, à la nature. Profiter de son déconfinement aide corps et âme à se sentir bien. On aurait aimé contourner le lac de Michelbach mais il faudra attendre le 2 juin que la punition soit levée.

Le parcours du jour avec le club Etoile 78 de Vieux-Thann est sur Openrunner

2 réponses sur « La forêt qui apaise »

  1. Et bah, l’article des DNA ne mentionne pas l’aspect le plus important de cette collision que le cycliste lecteur, lui, pour le vivre tous les jours sur la route, remarque tout de suite : tel que c’est présenté, cette femme dépassait les cyclistes envers et contre toutes les règles, alors qu’il n’y avait manifestement pas la place de le faire en sécurité. Mais quand on est en voiture, il faut absolument dépasser ce cycliste là devant au plus vite, quitte à le mettre en danger ou le tuer, n’est-ce pas.

    1. Oui c’est certainement la triste vérité. Dépasser le cycliste quoiqu’il en coûte c’est ce à quoi on aboutit dans un raisonnement où la proximité humaine n’entre pas en jeu. Je l’interprète comme tel. L’univers feutré de la voiture rend l’obstacle extérieur indifférencié qu’il soit matériel ou humain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s