FFCT, l’AG de Niort

Barbera-Upega (illustration 2018)

L’AG de la FFCT s’est tenue à Niort les 10 et 11 décembre 2022.

En substance, ce qui a été dit et ce qui m’a intéressé.

Les caractères en italiques sont des copies du rapport de l’AG

La vie des clubs

Ce qui est écrit me semble conforme au vécu local

bien des clubs ont oublié d’ouvrir à nouveau leur porte, ils
pratiquent certes régulièrement mais en vase clos, entre
amis, sans inviter ou intégrer de nouveaux venus

Hélas, trop de pratiquants se comportent
aujourd’hui comme des clients, des consommateurs à
la conduite inacceptable.

il existe des velléités de mettre en place
des péages pour les utilisateurs de l’espace nautique. Les
voies sur berges sont propices aux activités de randonnée (cycliste, pédestre, voire équestre), nous souhaitons
en maintenir le libre accès pour tous les randonneurs.

Les effectifs de la Fédération enregistrent une quasi
stabilité des effectifs en ce mois de septembre, voire légère
hausse (105 000 licenciés).
(voir les chiffres antérieurs) C’est une bonne nouvelle,
mais cette légère progression appelle aussi à la vigilance, dans la mesure où la moyenne d’âge du licencié continue d’augmenter. La question du renouvellement de
générations et de dirigeants, se pose. Nous constatons une hausse des clubs inactifs, qui arrêtent faute de volontaires pour s’occuper du club et faute d’avoir anticipé une passation de pouvoir. La Fédération a perdu une quinzaine de clubs sur la période, malgré un rebond de trente-sept nouvelles associations.

Savoir Rouler à Vélo (SRAV)

-15 667 attestations sur 180 000 délivrées depuis avril
2019 ce qui ne représente que 8,7 % des attestations
délivrées en France.
Ce résultat n’est pas satisfaisant au regard du travail
mené par la Fédération et des aides de l’État possibles via
l’ANS soit au travers du PST soit par les appels à projets
lancés par les DRAJES. Force est de constater qu’avec
de tels chiffres il est difficile de revendiquer auprès des
institutions, d’être parmi l’élite dans la mise en place
de l’éducation routière à vélo.

Les cyclo-sportives hors jeu dans le collimateur

GFNY à Thann en 2022

Je pense notamment à la GFNY organisée à Thann sans avoir la preuve qu’elle n’est pas dans les clous de la réglementation française…

MANIFESTATIONS (ULTRA BIKE)
Une nouvelle pratique se met en place, venant des États-Unis : l’Ultra bike, sur longues distances, en autonomie, dans un esprit d’aventure, dont les clauses des règlements peuvent ne pas être conformes à la loi française ou constituer des clauses abusives (pas d’assurance, organisateurs exigeant une décharge de responsabilité)
dès lors qu’il s’agit de contrats dits d’adhésion sans discussion possible.

Problèmes :

  • exonération de la responsabilité de l’organisateur
    imposée aux concurrents ;
  • en cas de litige, compétence attribuée sans concertation avec les concurrents à un tribunal étranger avec
    application d’une loi étrangère même quand l’épreuve
    se dispute en France ;
  • pas d’assurance de l’organisateur en violation des articles
    L 321-1 et suivants du Code du sport ;
  • inscription sous une activité ne correspondant pas à
    l’objet réel au registre du commerce, notamment sans
    faire mention de l’activité de sport ce qui laisse penser
    que l’assurance n’est pas obligatoire.

SEMAINES FEDERALES A VENIR

il est clair que quelque part un tel spectacle de la semaine fédérale dérange certains cyclistes

Finalement les cyclistes de la FFCT ne seraient-ils pas des bagnoleux qui s’ignorent?

  • 2023 Pont-à-Mousson (54),
  • 2024 Roanne (42),
  • 2025 Orléans (45),

Le Tour cyclotouriste

Le Tour cyclotouriste n’était pas prévu en 2022, mais nous sommes en train de préparer celui de 2023.
Il partira de Niort (79) le 19 août pour un retour le 9 septembre. Il sera composé de 20 étapes de 120 km en moyenne avec une journée de repos.
Depuis Niort il partira vers la Loire pour rejoindre le nord-est de la France ; puis il descendra vers le sud en passant par les Vosges et le Jura. Il fera une incursion en Suisse pour rejoindre les Alpes du Nord, nous traverserons le Rhône au sud de
Lyon pour filer vers la Lozère, le Limousin et regagnerons Niort.

Certificat médical

On sent enfin que le fameux certificat prive la fédé d’adhérents qui n’ont pas envie de se plier à cette règle. J’en suis et je suis parti.

CERTIFICAT MÉDICAL DE
NON CONTRE-INDICATION À LA PRATIQUE
DU CYCLOTOURISME
L’État laisse à chaque fédération de juger utile si ce certificat est un document indispensable pour l’inscription
et le renouvellement de la licence. La responsabilité
de la FFCT risque d’être directement impliquée. Une
réflexion et des consultations de spécialistes médicaux,
de l’assurance et juristes sont menées avant de proposer
un avis technique qui sera soumis au vote du Comité
directeur fédéral.

Effectifs Grand-Est

à gauche 2022, à droite 2021

La suite demain avec les questions/réponses des clubs représentés à l’AG. Toujours très intéressantes car elles reflètent les préoccupations du terrain, parfois en décalage avec le national.

Il faut savoir qu’en terme de démocratie interne, la FFCT ne répond qu’aux questions préalablement écrites et déposées lors de l’AG.

200

200 est arrivé dans les boites.

Dans la rubrique « Débuter » de ce mois, un article dénommé « Va te faire voir » consistant à dénoncer ceux qui roulent sans qu’on puisse les voir sur la route.

Ils sont nombreux et ce ne sont pas que des débutants, je peux en témoigner.

200, chiffres à l’appui, calcule qu’à 90km/h un automobiliste peut nous apercevoir à seulement 100 mètres derrière nous…soit quatre secondes avant de nous percuter.

En revanche, bien signalé avec une veste de pluie orange ou un gilet fluo, vous serez vu de jour bien avant 100 mètres. De nuit, c’est différent. Le gilet rétroréfléchissant homologué et un feu arrière est obligatoire. Sans parler du reste, à savoir le feu avant, les dispositifs réfléchissants latéraux dans les rayons et ceux des pédales ainsi qu’à l’avant et à l’arrière du vélo.

Le 30 novembre une démarcheuse commerciale d’une boite de vêtements cyclos que je ne nommerai pas m’a demandé de collaborer sur mon blog.

Vu que dans le catalogue il y avait des vêtements noirs, j’ai décliné l’offre.

Ainsi des fabricants continuent encore de proposer à la vente des vêtements cyclistes noirs. On devrait les interdire puisque nous sommes nombreux à rouler en noir. La tenue des enterrements.

Bravo donc à 200, magazine sentimental, qui ce mois-ci encore nous abreuve de belles randos façon baroudeurs qui ne se prennent pas trop la tête.

L’un d’eux a même fait un malaise cardiaque à cause de son impréparation dans un raid sur le plateau de Millevaches.

Ô la vache!

L’occasion avec Ciklet

Un Spé à 3000 euros chez Ciklet, c’est possible

Ciklet.fr a choisi de se placer sur le haut de gamme d’occasion pour vendre des vélos reconditionnés.

Révisés et tout comme neufs comme pour les bagnoles ou les smartphones.

Tel ce vélo de route, ci-dessus, Specialized Venge Vias S-Works Sram Red eTap Black vendu 3400 euros au lieu de 9900 neuf.

Le second marché a le vent en poupe et c’est tant mieux pour ceux qui aiment changer souvent de matériel pour un oui, pour un non.

Sur le site de Ciklet on trouve des routiers (41 modèles), des gravels (8 modèles), mais pas encore de VTT.

Attendons de voir si Ciklet va réussir à vendre du VTT puisque sa rubrique est déjà prête.

Il est vrai qu’acheter un VTT d’occasion, c’est plus délicat car beaucoup de composants auront soufferts et le prix du reconditionnement risque de dépasser celui du neuf.

Aller sur le site de Ciklet

L’Ill

L’Ill à Ensisheim (acrylique sur toile 50×40)

🏃‍♂️ 🏃‍♀️ 🏃

A défaut de vélo, je cours. 16 degrés ici. Short et tee-shirt suffisent.

J’ai mis mes boucles d’oreilles

Le froid arrive t-il?

Il a neigé sur le Thanner

J’ai profité d’une accalmie pluvieuse pour sortir le long de la plaine d’Alsace.

L’ami Jacques (de Morschwiller) rencontré à Reiningue m’a accompagné jusqu’à Schweighouse. Comme Jacques parcourt 22.000 km sur son vélo chaque année, je suis arrivé plus tôt que prévu chez moi car son rythme est évidemment plus soutenu que le mien.

Je n’aime pas décevoir.

Il a neigé aussi sur les cimes de Forêt-Noire

35 minutes de bonheur

La midinette Sylvie Vartan avec le fils de Françoise Dolto. Toute une époque!

J’ai entrevu une éclaircie sur la montagne et j’ai vu que le Thannerhubel était recouvert de neige.

J’en ai profité pour mettre le nez dehors.

Mais au bout d’un kilomètre la pluie s’est remise à tomber et j’ai couru le long du Rangen dans une brume qui masquait à nouveau le massif.

Le tour habituel qui me va bien, aller jusqu’au centre du bourg et revenir en alternant chaussée et trottoirs troués. J’ai la hantise de me tordre une cheville en courant, ou mieux, de m’étaler en sautant les trottoirs.

C’est la vie de vieux. Il faut faire avec comme dit l’autre.

Une fois à la maison, je vais mieux. Courir est aussi une thérapie pour les anxieux.

Je crois voir JP Sartre

Demain E.Borne, notre première sinistre, va déballer sa réforme pour les vieux travailleurs. Un beau paquet cadeau avec un ruban tricolore qui traînait sous le sapin de l’Elysée.

C’est une régression sociale qui va de pair avec un pays en déclin. Comme toute l’Europe à la démographie en berne qui ne sait plus comment boucher les déficits.

Mesnil-Saint-Père

Huile carton toilé 40×30

Mesnil-Saint-Père est au bord du lac du la Forêt d’Orient dans l’Aube.

Vague

huile sur carton toilé 30×40

On a retrouvé Zuber

En compagnie de Lionel, JB, Sébastien

On a enfin trouvé la Vue Zuber. J’en ris presque parce que la fois dernière je l’ai ratée.

La Vue Zuber, c’est à la marguerite sur Openrunner, après le km 12 à la cote 637

Une fois au col de Teufelsgrund, ne pas se tromper, prendre soit en face soit le chemin qui monte légèrement à droite.

C’est d’une simplicité biblique diraient les autochtones.

la première grimpée sur les hauteurs de Thann est gratinée

Aujourd’hui on commence fort la nouvelle année par la grimpée à la Croix Républicaine (ou la Croix de Lorraine si vous préférez) qui domine Thann. Quinze pour cent derrière le cimetière juif au bout de la rue Humberger. Ce qui me vaut de pousser dès le départ.

Ensuite on prend le col du Staufen. Les chasseurs veillent à ce qu’on ne rentre pas dans leur zone de combat. Tout se passe bien.

Puis au col du Plan Diebold on profite un peu du feu de bois.

Plan Diebold

Au chalet Baumann du Weïerlé, on s’abandonne dans la douceur du feu à l’âtre.

chalet Baumann

Au col de Teufelsgrund, je prends une ornière cachée sous les feuilles …et boum! Je m’arrête brutalement. J’ai la visière du casque qui tape et les neurones qui s’agitent. Bizarrement en me relevant, j’ai le guidon à l’envers…comment est-ce possible? un compagnon me fait observer qu’un 180° règlera l’affaire.

Le choc à fait crac dans le poignet gauche et la jambe me picote.

Rien de grave cependant puisque je n’ai pas demandé quel jour on était. J’ai rebooté le disque et run. Mais le GPS s’est quand même éteint…peut-être un airbag interne!…

Vue Zuber, Geishouse en face

La descente après Zuber est agréable. Au-dessus du parcours Vita, on musarde le long de Saint-Theobaldwald.

descente à Vita, vue sur le réservoir de Michelbach

Je ne sais pas dire si on peut parler de la reprise du Club Etoile 78 puisque la météo d’hiver ressemble encore ici à l’automne avec 10 degrès.

https://www.openrunner.com/route-details/16025708

17km/444m

Tour de patelins

En l’absence de neige, le bonhomme de neige est resté de glace (Berrwiller)
Un tour de patelins

Je n’ai pas cherché longtemps pour trouver mon titre. Qu’on m’en excuse.

J’aime beaucoup cette vue (Hartmannswiller)

Cette fois en traversant Issenheim, j’ai surveillé mon GPS…et il s’est éteint comme les fois précédentes pour la troisième fois et c’était en face du numéro 59 de la rue de Guebwiller. Le mystère demeure. (voir mon billet du 25 novembre 22)

Ce tunnel est intéressant, il traverse la D83 à Issenheim. Anciennement on longeait le ruisseau qui a été busé
J’aime bien aussi le charme de ces constructions (sans les voitures) Raedersheim
Maisons de mine à Ungersheim
600 logements en construction me dit la dame avec son chien. Le chien acquiesce. Ensisheim au bord de la gravière derrière Super U
Les abords sont déjà viabilisés
1.5km de piste en construction Staff-Wittelsheim
Le fond de forme est prêt

Vélo fait main ou pas ?

Mon vélociste, Serge Mannheim, est toujours fier de me présenter ses cycles « fait main ».

Contrairement à la plupart de nos vélos « assemblés en France », plus rien n’est fabriqué chez nous.

Serge Mannheim a encore des commandes pour des vélos sur mesure et c’est lui qui fabrique le cadre…puis ajoute les composants au goût de l’acheteur.

Ce vélo pour dame va partir bientôt.

Le fait main est devenu rare. Concurrencé par le vélo d’usine, les artisans peinent à se faire une place car le fait main est forcément plus cher. C’est donc le coup de cœur qui parle avant le porte-monnaie de l’acheteur. Mais ne nous trompons-pas, le cadreur sait aussi faire du vélo électrique et Serge Mannheim a été un précurseur depuis plusieurs années.

Electrique, il est muni d’une batterie de 530 Wh et pèse 15kg.

Prix à partir de 4900 euros!

L’électrique assure le quotidien du vélociste

S’agissant des vélos électriques, ils représentent à présent 40% en chiffre d’affaires. Il ne faut donc pas négliger cette clientèle nouvelle qui veut « du lourd ».

STROMER ST3 45km/h pour la ville, la route et le turbin

les utilisateurs rognent les trois premiers pignons

Pour les amateurs de VTT, le choix est grand. Je suis désormais quasiment seul en semaine avec mon VTT muscu à sillonner le massif.

Serge Mannheim se frotte les mains: l’entretien des VTTAE assure son quotidien. Des chaînes, des transmissions…et des pannes liées à l’électronique fragile.

En outre, souvent les utilisateurs rognent les trois premiers pignons plus vite que la cassette, car ils oublient parfois, me dit-il, de pédaler, préférant passer l’électrique en mode pleine puissance la plupart du temps.

Je n’y connais rien en VTTAE, mais je comprends. Un peu.

Trottinettes, ils viennent me voir pour changer les pneus.

Serge ne veut pas s’occuper de trottinettes. De nombreux engins sont achetés sur le net et après ils viennent me voir pour changer les pneus. Je ne suis pas d’accord pour prendre en charge ces engins, d’autant que l’électronique à bord souffre des vibrations et est sujette à des pannes

Le Gravel se porte bien

Le gravel se porte bien. Muni de pneus crantés, de freins à disques, un beau Look tout carbone revient à 3000 euros. 9,700 kg

LOOK 765 GRAVEL BLACK GLOSSY MAT 3200 euros

Vélo au garage

Encore une tentative de garage public pour vélo. Un réceptacle potentiel à ordures. Le bac s’ouvre sans clé.

Une grosse poubelle à vélo

Velomagg, l’essai

Tout juste bon à rejoindre le centre-ville

Vélomagg, c’est le Velib montpelliérain. Je l’ai essayé aujourd’hui. Reportage.

L’essayer c’est pas l’adopter

L’archétype du tas de ferraille

En langage cycliste, nous dirons que c’est un tas de ferraille. Passons.

Pour accéder au service, il faut télécharger l’application M’ticket puis enregistrer sa carte bleue. C’est une action qui requiert de la confiance. Après quoi on vous débite 150 euros de garantie et on peut ensuite prendre un vélo à la première station disponible. Le service est facturé 50 centimes l’heure.

3,7km 25 minutes

Après avoir entré sur le tableau de bord du vélo mon numéro de compte et mon code pin délivré en retour de l’inscription, mon vélo est déverrouillé de sa borne d’ancrage.

Vérifier que les pneus sont gonflés et régler la selle.

Je pars. Première impression ça n’avance pas. On a le sentiment de conduire un poids lourd. Le pédalier craque et grince. Le développement est nul. Trois vitesses. La une et la deux sont très courtes et la trois vous assure le mode courant. Pas de danseuse, trop casse-gueule. Pas de freins non plus avec les gros tambours. Au bout de 25 minutes j’ai rejoint le centre-ville 3,7km!

Nexus trois vitesses au moyeu

Je vais en reprendre un autre pour rentrer. Finalement le tram est plus sympa…

…même si le deuxième vélo était plus roulant. Il est évident que ce type d’engin est incapable de vous conduire confortablement à plus de 10km.

Antivol dans le guidon entre deux stations et béquille pour s’arrêter

Trouver une station et vite se débarrasser de la bête ! Vérifier à l’écran que votre vélo est bien ancré.

Sonnette efficace

J’aurais au moins essayé. Réflexion faite la trottinette muscu est plus pratique sur de courts trajets

Fangouse à Lattes

J’ai sorti mon chevalet tout neuf et j’ai cherché un endroit désert pour peindre en « direct » sur le motif. Mais un samedi, c’est un jour de loisirs. Alors j’ai vu des cyclistes, des runners, des promeneurs en nombre qui regardaient tous dans ma direction le bonhomme qui peignait dans une légère bruine. J’ai cadré à la hâte dans ce vignoble envahissant. Au fond des pins parasols et le domaine de Fangouse. Au bout de deux heures avec un peu de vert olive, d’ocre jaune et de terre d’ombre, j’ai estimé que je ne pourrais pas faire mieux. Il fallait remballer.


2023, une de plus!

Les plus anciens d’entre-nous se féliciteront d’aborder une nouvelle année en bonne forme physique et de pouvoir faire encore du vélo par tous temps. Il est vrai que la météo devient plus clémente au fil des années. Ce qui n’est pas forcément un gage de bonne santé pour la planète.

À tous mes lecteurs je souhaite une bonne et belle année 2023.

Roll up for the mystery tour

En route pour un tour de Montpellier

Aujourd’hui Montpellier à trottinette musculaire. Je détonne un peu parmi les trottineurs à batterie. À Montpellier ils sont plus nombreux que les cyclistes.

Je pousse pied gauche. Le droit est subsidiaire, moins efficace. Je sais permuter aisément. Je sais sautiller sur les raccords. Étant musculaire je prends les trottoirs généreux et je sors sur la chaussée lorsque c’est plus simple. Sac à dos indispensable. Au centre commercial du Polygone, je plie l’engin et j’ai la bandoulière. Avantage indéniable sur l’électrique.

Au programme Comédie, préfecture, Peyrou, Polygone, Antigone, le Lez

Dix kilomètres. Plus pratique que le tram car je me faufile dans le centre historique . Attention quand même à regarder où l’on met ses roues car de nombreux pavés glissants.

Maguelone

Ces perpectives linéaires ne sont pas habituelles. En courant mon altitude varie entre -3 et +10 m. C’est l’incertitude du GPS. Mais en réalité je cours sur du plat pendant 10km. Rejoindre d’abord l’abbaye de Maguelone, c’est le bon plan. Je longe le canal du Rhône à Sète. Une fois arrivé à l’abbaye je suis forcément obliger de rentrer au point de départ. On me demande parfois si j’étudie mon parcours: non. Je me contente d’estimer la distance de mon point de retour au fur et à mesure que j’approche.

Au retour la route qui longe la mer est glissante, curieux phénomène avec 12 degrés. Quand j’aborde le camping je sais que je vais trouver l’esplanade de la rive droite de Palavas. Presque déserte.

L’esplanade est déserte

J’ai bouclé mes 10 bornes. Je suis bien, je vais bien.

Un mouton sous le sapin

Va t-on devoir encore abandonner une tradition séculaire?

Je viens de lire un article consacré aux sapins de Noël peu enthousiasmant.

Au lendemain de Noël le sol du salon se couvre déjà d’aiguilles.

Démonter vite mon sapin!

Pourtant on a pris de la qualité, un Nordmann élevé chez un fournisseur local.

C’est dommage de consacrer si peu de temps à un sapin qui a mis quatre années à pousser. On voudrait pouvoir le garder dans des pots…mais ce serait au détriment des vendeurs si on peut le réutiliser plusieurs années en le conservant dans sa cour ou dans le jardin.

Sans compter le ramassage dans les points de collecte qui mobilise des camions et de la main-d’œuvre…

Avec des sapins contaminés aux pesticides, des soupçons d’eau potable polluée et des alertes multiples d’associations sur les risques que cette monoculture fait peser sur les écosystèmes, l’arbre de Noël illumine tristement les fêtes de fin d’année peut-on lire dans Médiapart (art. de Jade Bourgery 24/12) .

Parmi eux, le glyphosate, le propyzamide, le fludioxonil, le prosulfocarbe, ou encore la téfluthrine. Tous font l’objet d’alertes auprès de l’Agence nationale de sécurité sanitaire alimentaire nationale (Anses). Ils sont cancérogènes, néfastes pour l’environnement aquatique et terrestre, et ravageurs pour la faune et la flore alentour.

De quoi saper le moral au lendemain de ce jour de fête traditionnelle.

Selon l’étude d’Agir « ce conifère des fêtes subirait une centaine de traitements chimiques avant de finir dans un salon ».

Pourquoi autant de pesticides?

Pour, parait-il, que le sapin soit bien droit avec une belle pointe!

Sur son site, les producteurs de sapins de Noël (Association Française du Sapin de Noël Naturel) décrit sa façon de préparer les sols avant de planter …

La préparation du sol se fera à la pelle mécanique ou au bulldozer afin d’éliminer les cailloux, les souches et les racines et pour aplanir le terrain. Le passage d’un rotavator puissant permet de détruire la végétation existante (fougère, callune, genêts…).

En plus on apprend que d’immenses surfaces sont « enrésinées » dans le parc naturel du Morvan pour élever des sapins à la place des feuillus…ce qui fait dire à la secrétaire de l’AFSNN, Marie-Christine Grsoche : « La signature Morvan peut faire vendre du sapin de Noël, mais le sapin peut aussi vendre le Morvan ».

En guise de solution, le sapin bio préconisé…et des moutons.

« Le mouton de Shropshire ne mange pas les pousses mais uniquement les herbes autour. En plus de cela, on pourrait se servir de la laine pour isoler les passoires thermiques de la région. »

Diefmatten

Gay-Lussac, deux minutes d’arrêt

Au retour, j’examine mon couple cardio/allure…

Pas de doute, c’est un beau couple plein d’harmonie.

Départ: 9h27 …temps écoulé: 39 minutes…arrivée: 10h06. Ma course à pied est comme la précision légendaire des trains qui arrivaient alors à l’heure.

transpiration: 10h32 mon linge changé est à nouveau mouillé. On dit transpirer comme une bête, je ne sais pas d’où vient l’expression. Souvent je me dis « pourvu que tu ne tombes par terre foudroyé par un caillot de graisse ».

Ce matin la balance accuse 80 kilos. L’enfer du surpoids comme à chaque fin d’année! Je me demande si je ne vais pas me convertir à l’islam. Faut que j’vois le contenu de leurs fêtes ou l’hindouisme, je crois qu’ils jeûnent, les Hindous.

Je lis: Les Hindous croient au Karma, la loi de la cause et de l’effet, par laquelle chaque individu crée sa propre destinée par ses pensées, ses paroles et ses actions. 

C’est pas con comme idée, je sens que je vais me faire Hindou. Je ne sais pas si à vélo, l’Hindou porte un casque ou un turban…à voir!

couple cardio/allure
Candy Dulfer

Je termine avec un cardio qui a pris 10 pulsations moyennes mais j’ai un peu haussé l’allure modestement.

Rue de Belfort, je m’arrête et je trifouille mes oreillettes. Candy Dulfer s’arrête aussi.

A un premier kilomètre d’un lendemain de libations, on s’interroge. Les Alsaciens ne sont pas encore levés, les rues sont désertes. Rue Berger André nos Turcs se promènent en famille (En Turquie on ne fête pas Noël car il y a au moins 90% de musulmans).

Quand je m’arrête, je m’invente une cause réelle ou pas sérieuse pour marquer le pas. En CAP, ce qui est terrible c’est qu’on ne peut pas frimer comme sur son vélo. Tout l’édifice mental et physique s’arrête. A vélo on arrête de pédaler, en CAP, on marche.

Quand je passe devant les boutiques, j’observe en reflet ma démarche saccadée un peu comme si j’avais les pieds plats. J’ai vraiment un problème de foulée non aboutie que j’attribue à l’arthrose des genoux. Il faut faire avec.

J’ai zappé la piste du Rangen. Il faut absolument que je réduise la distance. La peur de ne pas arriver.

Gay-Lussac en bordure de l’usine Tronox, c’est tout trouvé

A la minute 21, je m’arrête, barrière fermée à la rue Gay Lussac. Les Thannois se plaignent des longues attentes aux barrières pour laisser le passage du Tram-Train archi vide. Moi, j’en profite pour souffler.

Je terminerai avec Blue de Claus Waidtløw dans de bien meilleures conditions.

La morale de l’histoire

En sport, y a t-il une morale? Certainement. Un sportif dans l’âme se pose t-il cette question? je me le demande parfois car je ne me sens nullement avoir cette âme là. Si je me suis attelé à avoir une activité sportive c’est par conviction de son utilité. Une utilité pour son propre bien-être, sa santé, mais aussi pour sa centralité sociale. Je crois à l’idée sport= cause sociale. Arriver en forme à l’aube de printemps éloignés, c’est toujours un plus pour soi et pour l’autre, celui qui va vous supporter. C’est donc aussi un argument de citoyenneté, de mieux vivre ensemble.

Un choc avec un vélo et un cycliste de 80 kilos, ça réveille.

Shimano Total Integration, effectivement c’est un beau bazar pour remplacer le câble

Hier j’ai cassé mon câble de frein. J’ai tapé dans un type qui traversait sans regarder. Je l’ai vu arriver sur le trottoir et je me suis dit « c’est pas croyable, il ne va pas oser traverser ». Si, il a osé continuer à regarder son iphone tout en traversant.

C’est bien fait pour lui.

« Pardon! » a t-il dit et il s’est éclipsé sans demander son reste. J’ai freiné brutalement et clac, le câble s’est rompu sous le pédalier: la rouille. Tant mieux, j’ai préféré taper ce type plutôt que de m’écraser contre une bagnole. Maintenant je n’ai plus qu’à réparer. C’est un bazar extraordinaire pour démonter le câble sur une poignée Shimano. Je ne suis pas assez expert, sans doute.

Finalement, je vais classer en « humour » ce billet de Noël.

Un Noël païen avant de me faire Hindou.

Gildwiller

Gildwiller

Auparavant, j’ai pris Rammersmatt, je suis redescendu à Roderen avant de prendre Bourbach-le-Bas. Descente de la vallée du Soultzbach.

Un bon entraînement pour bien passer les fêtes!

Vous pouvez l’essayer, il est sympa. Le lien est en bas. (55km/500m)

Rammersmatt
En descente c’est facile mais un peu de branches cassées
Diefmatten, un entrepôt de logistique qui ressemble à Amazon
https://www.openrunner.com/route-details/15975590

Courses de Noël

Ce sont des courses à vélo où j’arrive toujours premier.

Pour aller à la ville voisine, pas de piste. Alors il faut s’inventer un itinéraire acceptable fait de détours, de chemins caillouteux et revenir par la zone industrielle et ses camions.

Cherchez l’erreur !
Saint-André va t-il bénéficier d’une piste?

Grève surprise des Pères Noël

Faute de trains, les Pères Noël sont venus à vélo

Grève surprise hier dans les rues de Mulhouse, celle des Pères (et des Mères) Noël qui manifestent contre leur surcharge de travail au soir de Noël.

Ce mouvement ne manque pas de rappeler celui des contrôleurs de trains de la SNCF en pleine période de fêtes et de vacances.

Des milliers d’enfants risquent de manquer de jouets au pied du sapin si les Pères Noël persistent à débrayer le 24 décembre.

Le gouvernement tente de remédier comme il peut à la situation. Elisabeth Borne, la première ministre, n’a pu enclencher son 49.3 pour obliger les Pères Noël à reprendre le travail.

allons-nous manquer de Père Noël cette année?

Ce mouvement de mécontentement organisé en mode collectif sur Facebook n’a reçu l’aval d’aucun syndicat. Il faut dire que la profession de Père Noël est très peu syndiquée…et aussi peu réglementée. Il sera très difficile de réquisitionner les Pères Noël souvent sans adresse, sans papiers et munis de rênes rétifs aux contrôles routiers. Du travail en perspective pour la prochaine rentrée parlementaire…

« Nous demandons aux grévistes de renoncer à cette grève », réclame Olivier Véran, porte-parole du gouvernement

Pour l’heure une délégation formée d’un Père Noël en chef, d’une Mère Noëlle et d’un Père Noël adjoint a été reçue hier à Colmar à la Préfecture pour tenter de débloquer la situation.

L’absence de cheminées, source de préoccupation principale

le manque de cheminées parmi les revendications

Aux dernières nouvelles, il semblerait que le groupe Amazon va aider à la livraison des colis (avec ses Amazon-girls courts vêtues? on ne sait pas)…et que les Pères Noël pourront bénéficier d’une retraite à 55 ans pour travaux pénibles (voire casse-gueule les jours de neige. NDLR). En outre l’absence plus fréquentes de cheminées compliquent les livraisons, les Pères Noël doivent user de stratagèmes pour accéder aux sapins.

la délégation de Pères Noël reçue hier à Colmar. Le chef Père Noël est venu négocier illico presto avec ses rênes depuis le grand nord où il règne un froid sibérien

Marché de Noël, la thrombose touristique

marché de Noël Eguisheim 2009 « un écomusée involontaire » où les riverains deviennent acteurs malgré-eux

On partait tôt dans le froid glacial pour rejoindre les marchés de Noël de Colmar ou d’Eguisheim sur nos vélos.

Mais nous ne mesurions pas alors combien il était difficile pour les habitants de supporter l’afflux de touristes, parfois venus de loin, attirés par la réputation de ces foires dont l’origine fait appel à un imaginaire antique.

A Colmar, un vin chaud avant de reprendre nos bécanes (2009)

Aujourd’hui dans les DNA, des habitants d’Eguisheim (le village préféré des Français en 2013) se plaignent de ce surplus de popularité qui ne faiblit pas presque dix ans plus tard.

Colmar, des touristes parfois venus de loin

certains touristes imaginent le centre historique comme étant inhabité…

Ainsi un résident « se plaint d’intrusions intempestives dans les domiciles, en été par des touristes attirés par le charme d’une porte entrouverte dans les dédales de cet Ecomusée involontaire ». 

Eguisheim

De son coté, le maire prend fait et cause pour le tourisme.

Vu les rentrées fiscales des droits de stationnement, on comprend que la manne est juteuse…sans parler des commerces qui rapportent aussi à la commune.

C’est donc à un cercle vicieux auquel les habitants sont confrontés.

Face à ce ras-le-bol un riverain a dressé une banderole « Stop aux nuisances sonores, au commerce bruyant, au marché quotidien dans le rempart, à la vente sur la voie publique, au racolage, aux voisins irrespectueux et au tourisme de masse »

Le maire a intimé l’ordre de déposer la banderole

 « Tout nous est refusé, sauf pour nettoyer, fleurir et illuminer ! » se désole un habitant.

Colmar, l’afflux de touristes est parfois insupportable
Quitter Mulhouse dans le froid glacial, je ne le ferais plus
retour à Mulhouse

47 minutes de VTT

Derrière son écran, c’est sympa, on ne risque pas de tomber.

Start in LAST position to finish 1ST

IKEA

IKEA, le géant suédois, envisage de livrer à vélo.

Attendons de voir si le projet sera développé à Mulhouse …

L’expo photos de Norbert Hecht

L’EXPOSITION PHOTO de Norbert HECHT a lieu le long du Rangen à Thann
Les 4 saisons le long du Rangen par Norbert HECHT
« Né en 1945, c’est à l’âge de 18 ans que j’ai commencé à faire des photos du Rangen avec une seule ambition: faire des clichés qui soient aussi beaux que le nectar du Rangen est bon.
Lors d’une expo en octobre 1999, un couple de viticulteurs, entre
autres au Rangen, (Léonard et Geneviève Humbrecht) ont écrit dans le livre d’or : « Vos belles photos ont su exprimer l’âme du Rangen. Vous avez «<extirpé» ses couleurs comme d’autres ses saveurs. Quel coteau éblouissant!».
Je tiens à remercier la municipalité d’avoir organisé cette exposition
en plein air sur une longue période. Les autres sujets de mes expos: les villages typiques des Alpes, le carnaval de Venise, la Fête des Fleurs à Madère, et bien sûr Thann. La photo a toujours été ma passion favorite, à en devenir un « braconnier de l’éphémère »…
Norbert HECHT
Contact Tél: 06 85 69 10 83
mail: norbert.hecht@orange.fr
SYNDICAT D’INITIATIVE DU PAYS DE THANN


Savoir cerf-voler

Mon voisin Roland D’alessandro est champion cervoliste.

Je le rencontre souvent restant ses nouveaux cerfs-volants qu’il construit lui-même pour la plupart.

Ici il s’entraîne en bordure de l’étang de Reiningue.

Depuis peu il se déplace avec son matériel volant sur un VTT.

Mon bilan sportif 2022

Je prends de l’avance sur 2023 et j’arrête mon bilan 2022 au 22 décembre. Ce ne sont pas les derniers jours de décembre entre Noël et le jour de l’An qui changeront mon palmarès et je ne suis pas sûr entre les fêtes d’avoir du temps comptable disponible.

J’ai encore eu foi cette année en mes performances sportives. J’aborderai 72 ans en avril prochain et forcément je suis fier de mes résultats même si parfois j’en souffre sur le plan articulaire.

Voici donc mes résultats 2022 pour mes amis lecteurs qui s’inscrivent dans une logique sportive

Je commence par la CAP, la course à pied. Oui je sais cela m’est déconseillé de courir à mon âge d’autant que j’ai commencé sur le tard.

CAP: 413 km/66 sorties

Des kilomètres accumulés par petites fractions de 5 à 10 km en moyenne

J’aime bien courir sur mes lieux de vacances

Vélo sur route: 3399 km/23681 m/62 sorties

Kandern, la gare. J’ai tant aimé sillonner la Forêt Noire jadis

VTT: 1418 km/14706 m/55 sorties

ruines du Bilstein (Riquewihr) à la pêche d’un col vosgien

Coté cols nouveaux franchis: 12.

Cette année ma chasse aux cols n’a pas été fructueuse

Pour mémoire 2021:

  • 76 sorties VTT / 2112km / 21440m
  • 45 sorties ROUTE / 2475km / 16870m
  • 32 nouveaux cols
  • 44 sorties jogging / 213km

%d blogueurs aiment cette page :