Étiquette : Dannemarie

Bachofa Brennla

Quand je quitte Sentheim, je me retourne au bois des manouches et la vue sur la vallée de la Doller est toujours belle.

Auparavant, j’ai commencé par Rammersmatt. Deux grands gaillards m’ont doublé en sprintant dans la montée. Le deuxième a eu le temps de me dire « b’jour » les dents serrées.

Le puits fontaine de Guevenatten a longtemps servi aux villageois et au bétail. C’est une source qui affleure le sol et protégée par une arche ressemblant à un fournil de boulanger

Je me suis enfin arrêté au Bachofa Brennla, le puits fontaine de Guevenatten. J’ai m^me fait mieux en descendant jusqu’en bas de la vallée dans un chemin de champs. N’ayant rien trouvé, je suis revenu sur mes pas…pour trouver le puits fontaine au coin d’un jardin.

Vélo couvert de boue.

J’ai terminé par Dannemarie puis retour par Burnhaupt.

Wolfersdorf

https://www.openrunner.com/r/11009992

Meroux

Meroux, l’ouvrage est classé, il est fermé aux visites et il est mal entretenu. Voila qui est dit!

C’est insolite comme nom, Meroux. A ne pas confondre avec le gros poisson. Je n’étais encore pas allé par là. C’est le hasard de la balade de ce matin qui m’y a conduit.

C’est un fort et pourtant on l’appelle ouvrage, l’Ouvrage de Meroux. Étonnant bâtiment militaire construit avant 1914 pour fortifier la Place de Belfort face à un envahisseur en devenir.

J’ai compris que c’est le plus abouti de la série; il est tout en béton armé et pouvait contenir 425 hommes de garnison. Il y avait l’électricité fournie par deux moteurs Peugeot de 15 HP. Au total 13 kW en 110 Volts. On peut se référer à ce site pour en savoir plus.Visiter un site militaire le jour anniversaire de l’appel du 18 juin, je ne l’ai pas fait exprès.

Une descente agréable à Gildwiller

Avant cela, j’avais pris l’Eurovéloroute 6 sans autre ambition que de rouler.

Dannemarie, le charme de la plaisance
Pont canal en traversée de la Largue
Restez groupés les enfants, le monsieur fait la photo…

Puis vint le moment où je décidais à Froidefontaine de faire demi-tour. J’étais au km 43. Je me fie à mon instinct et je commence à naviguer « au pif »… je tombe sur la francovélosuisse, « boucle des trois voies vertes »…c’est agréable.

Allons sur la francovélosuisse!
la traversée forestière est confortable

La grande gare TGV de Belfort-Montbéliard apparait, baptisée Axion, c’est la première fois que je la découvre. Je la traverse…

gare TGV Jonxion 1, un truc futuriste, je présume vu le faible trafic…

Ensuite je bénéficie encore d’un bel itinéraire cyclable qui me conduit à Meroux puis à Bessoncourt.

J’ai hésité à prendre la direction du fort Ordener après Meroux, dommage!
Jusqu’à Chèvremont, l’itinéraire cyclable est parfait, on est tout seul

A partir de Bessoncourt, ça se complique, je traverse le grand échangeur autoroutier jusqu’à la D83.

Je me fais tout petit le long de cette route D83 jusqu’à la sortie de Lachapelle-sous- Rougemont.

Je quitte la D83 pour prendre Soppe. Ouf!

Dommage que je n’ai pas su éviter ce tronçon routier éprouvant de la D83. trace GPS

A travers les gouttes

P4100020.jpg
Mulhouse Dornach

Il fallait rouler hier alors qu’il faisait si beau.

Je suis parti tôt pensant que la température allait s’élever.

Trois heures plus tard, on avait perdu trois degrés avec neuf degrés seulement. Poursuivre la lecture de « A travers les gouttes »

Betty Boop doit se rhabiller

Coup de pub gratuit (ou presque) pour Dannemarie: le tribunal administratif lui donne huit jours pour déposer ses figurines en contreplaqué. (rappel de l’histoire)

Selon les attendus, les 125 panneaux disposés dans la commune constituent une atteinte grave et manifestement illégale au principe d’égalité entre les hommes et les femmes et à la dignité de la personne humaine. Poursuivre la lecture de « Betty Boop doit se rhabiller »

Dannemarie au tribunal pour ses jupettes

Dannemarie n’en finit pas avec ses effigies de femmes légères en contreplaqué.

L’association féministe les Effronté(e)s poursuivait hier la commune pour son atteinte à l’image de la femme devant le tribunal de Strasbourg par référé-liberté pour obtenir le retrait immédiat des panneaux jugés « sexistes ».

On peut y lire sur Facebook… Poursuivre la lecture de « Dannemarie au tribunal pour ses jupettes »

Les potins du lundi

Dannemarie (Haut-Rhin) célèbre l’année de la femme. Taille de guêpe, silhouette filiforme, les froufous légers, les cheveux au vent, tous les clichés rejetés par les féministes

La Chine, ce grand pays de un milliard quatre cents millions habitants a t-il inspiré Dannemarie (Haut-Rhin), deux mille deux cents âmes?

C’est la question que l’on peut se poser après que Dannemarie aura décidé de célébrer chaque année un thème débattu en Conseil Municipal.

Oui, le futur antérieur me convient avec après que.

En 2016, c’était le vélo. Un thème qui a rencontré très peu d’échos au-delà du ban communal; la preuve c’est que Vélomaxou l’ignorait lui-même! Poursuivre la lecture de « Les potins du lundi »

Courte escapade suisse

Ferrette (cliché vélomaxou)

D’abord Ferrette.

Pas d’allusion au fer dans la toponymie de ce gros bourg, chef-lieu de canton du sud de l’Alsace.

Mais une référence au château-fort pour certains experts alors que d’autres évoquent plutôt piretu, les jardins de poiriers. Poursuivre la lecture de « Courte escapade suisse »

Salauds de vacanciers!

Inauguration d’une piste cyclable par JM Bockel (cl vélomaxou)

En Alsace, on aime bien les vélos.

Mais pas trop!

Je ne voudrais pas mettre les pieds dans un marigot nauséabond, mais je tente quand même le coup.

Moi qui rentre tout droit de la Savoie et de son territoire accueillant, je dois reconnaître que l’affaire des itinéraires VTT du Sundgau (sud du Haut-Rhin) est particulièrement savoureuse…

Si en Savoie les élus savent jouer à la fois la carte de l’agriculture et celle du tourisme et du loisir sportif, en revanche dans le Haut-Rhin, c’est beaucoup plus difficile. Poursuivre la lecture de « Salauds de vacanciers! »

Courte escapade suisse

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Courte escapade suisse

vélomaxou

Partis tard, il était difficile de « refaire son retard ».

Notre circuit initial au confins du Sundgau a donc été
bousculé.

Néanmoins, belle journée ensoleillée.

Mertzen atteint à 13h après une belle randonnée matinale en
passant par Rantzwiller,Tagsdorf, Bisel, et l’après-midi une belle
boucle passant par Courtelevant, Beurnevésin (Suisse), Pfetterhouse
et retour par la vallée de la Largue jusqu’à Dannemarie.

Le Sundgau ne déçoit jamais les cyclistes tant il est adapté aux
deux roues par ses petites routes sinueuses et valonnées.

A l’écart du tumulte urbain, le Sundgau nous dévoile ses
paysages en fleurs. Un vrai ravissement à chaque instant.

Mais il est préférable de bien vérifier sa route aux carrefours
pour ne pas se tromper tant les chemins sont nombreux.

On ira même jusqu’à s’aventurer dans des chemins forestiers peu
adaptés à nos roues étroites entre Strueth et Lepuix- Neuf…avant
de retrouver notre départementale 17.

143km et 950m de dénivelée au compteur.

Sans que cela paraisse, le Sundgau vous « casse » les jambes par
ses bosses exigeant des relances permanentes. Compter 100m de
dénivellée tous les 10km.

Juste de quoi bien dormir ce soir!

Rassemblement FSGT en Alsace, le Sundgau par la route de la carpe frite

Tout d’abord une précision: la carpe frite, c’est une spécialité
du Sundgau (le pays du sud de l’Alsace). Pour les gastronomes,
c’est de la carpe frite avec des frites et en voici la recette.

Une autre précision: Maxou est un cyclo mulhousien qui vous a
accompagné avec ses amis: Marie-Paule, Gaston, Christian, Daniel,
Jacques et tous les autres copains d’Alsace.

Maxou édite le blog Vélomaxou (c).

Son blog ne vise qu’un but: participer à la promotion du vélo
sous toutes ses formes pourvu qu’elles soient nobles et
désintéressées. C’est simple et facile à retenir.

Si vous souhaitez ne pas figurer sur les images, m’indiquer
les numéros de clichés concernés en m’écrivant à
max.tissot@wanadoo.fr

Maintenant à vous!

Vous, qui nous avez rendu visite en Alsace en venant parfois de
loin, vous avez été formidables!

Il faut le dire!

Et vous avez surtout su faire preuve d’une grande qualité
cycliste outre votre sportivité: la tolérance. La tolérance
lorsqu’on ne savait plus quelle route prendre ou pire, lorsqu’on
s’était trompés comme aujourd’hui et où certains ont du faire 10 à
15 bornes de plus par rapport à l’itinéraire prévu!…

Merci à tous et donnez-nous de vos nouvelles lorsque vous aurez
rejoint votre région.

Aujourd’hui donc, dernier jour de notre périple à travers le sud
alsacien.

Un temps médiocre avec un fort vent de sud-ouest qui mettra les
capitaines à contribution jusqu’à Dannemarie et le joli petit port
fluvial de plaisance de Wolfersdorf.

Le groupe 5 a cru pouvoir raccourcir le parcours en « shuntant »
le passage à Pfetterhouse; mal lui en prit, puisque c’est justement
là que nous attendait le ravitaillement…

Ce n’est donc qu’à 13 heures que nous arriverons à Roderen, non
sans avoir tenté de rattraper le temps perdu.

C’était sans compter avec la succession des bosses à partir de
Traubach, la montée après Guewenheim et la dernière avant Roderen
qui n’était pas mal non plus…mais que tout le monde a franchi
haut la main.

Heureusement, Roderen et son cadre champêtre nous accueillait
pour le déjeuner mitonné de mains de maîtres par le club
Azzuri.

Admettons-le: on s’est un peu attardés à table après cette rude
matinée…et le retour vent dans le dos à Mulhouse s’est effectué
dans la bonne humeur et à bon train. Pour ne pas dire plus!

Que les marcheurs et le groupe balade me pardonnent: je n’ai pas
pu rendre compte de leur semaine.

Si vous souhaitez être tenu des nouvelles de mon blog, vous
pouvez vous abonner…c’est gratuit et anonyme.

Maxou.

Maintenant, les images…

et la suite…

Du coté de Mooslargue…

C’est du coté de Mosslargue que nous nous rendons.

Au départ…


Une petite côte après Hagenbach…


Puis nous rejoignons Hirtzbach par la piste cyclable…


A Moernach…


Nous bifurquons vers Mooslargue et sa vallée …


Après Seppois, nous rejoignons par la piste Dannemarie et
marquons une halte au port de Wolfersdorf, toujours aussi
agréable…


Puis c’est le retour à Mulhouse…


104km.

Se perdre à Hirsingue…

Aujourd’hui, les bateaux sont au sec à Gommersdorf.
Travaux obligent.

Partons pour la piste de la Largue. Une nouvelle aire de repos
vient d’être d’y être édifiée…d’où l’on peut voir le viaduc
ferroviaire.

Plus loin, on s’arrêtera au Centre d’Initiation à
la Nature d’Altenach…et on profitera de la piste refaite
là où elle était en mauvais
état….A Mertzen, on obliquera vers
Fulleren…

et comme Vélomaxou aime les chemins inconnus, il
s’engoufrera dans le bois de Hindlingen qui rejoint Hirtzbach.

C’est là qu’on découvre les vestiges du village de
Rossburn…la fin du parcours est problématique
puisqu’il n’y a plus de goudron pendant plusieurs km avant de
rejoindre les hauteurs de Hirtzbach et cet étang
champêtre à la lisière de la forêt…

Hirtzbach est un village pittoresque de 1200 âmes avec son
cours d’eau qui le traverse…

Pourquoi ne pas aller ensuite à Hirsingue par cette piste
sympathique?..

Le seul problème, c’est que Vélomaxou part
à l’opposé du chemin du retour et poursuit sa route
vers Feldbach avant de se rendre compte de sa bévue.

Retour par Waldighofen, puis à nouveau Hirsingue et
Altkirch.

Une sortie qui s’achève donc à la nuit
tombante.

97km.