Étiquette : dynamo

Devinette électrique

schéma emprunté à Le Cyclo.com

Je ne comprends pas. Malgré mon diplôme élémentaire d’électricité, je sèche. On sait à peu près tous comment est branchée une dynamo sur un vélo (entre parenthèses, une dynamo est impropre, c’est en fait un alternateur)…un conducteur actif et retour de courant par la masse métallique du vélo.

le pôle + de la dynamo est connecté au garde-boue en alu lui même fixé au cadre avec un collier métallique

Dans mon cas, le garde-boue sert de conducteur actif…alors que celui-ci est également à la masse.

le feu arrière connecté au garde-boue

Je me m’explique pas comment c’est possible. Pourtant ça marche! Un lecteur diplômé en courant vagabond va certainement soulever le lièvre…

Monter un alternateur dans le moyeu

On trouve des roues prêtes à l’emploi contenant des dynamo intégrées comme ici une roue de 26 pouces avec dynamo Shimano DH-3N31 à 43 euros chez Price Minister

L’alternateur dans le moyeu progresse. (On parle improprement de dynamo dans le langage courant; la dynamo produit de l’énergie continue alors que l’alternateur produit du courant…alternatif, ce qui est le cas des générateurs dans le moyeu)

On le trouve à présent sur la plupart des vélos urbains neufs. Poursuivre la lecture de « Monter un alternateur dans le moyeu »

Le vélo et sa centrale électrique

Alternateur SON 28

Le point sensible sur nos vélos « de tous les jours », c’est la lumière.

Les vendeurs sont obligés par la loi de vendre des cycles équipés de lumière.

Le problème, c’est que ces accessoires sont souvent de piètre qualité, amovibles et équipés de piles polluantes et souvent vides quand on en a besoin. Poursuivre la lecture de « Le vélo et sa centrale électrique »

La production électrique à vélo

Les grands randonneurs sont dorénavant équipés de matériels électriques  comme les Smartphones ou les GPS. Une façon moderne de rester en contact avec le monde et de se diriger avec précision. Poursuivre la lecture de « La production électrique à vélo »

Freinage alternatif pour vélo

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Freinage alternatif pour vélo

Les ingénieurs se penchent sur le sujet depuis plusieurs années:
pourquoi ne pas produire de l’électricité en freinant dans les
descentes?

Sur le principe, on est d’accord.

Au lieu de dissiper l’énergie cinétique du freinage dans les
patins de freins et dans les jantes (ou les disques), on  fait
tourner des champs électro-magnétiques dans des générateurs de
courant comme les dynamos.

C’est dans l’application que ça se corse…

Primo, il faut asservir les câbles de freins à la dynamo ou aux
dynamos… pourquoi ne pas installer une
batterie de dynamos autour de la roue, en effet?

Deuxio, le jour, il faut stocker l’énergie électrique dans des
batteries pour l’utiliser la nuit sur l’éclairage…

Troisio, votre dynamo ne va beaucoup « aimer » d’être enclenchée
dans la descente du Grand Ballon en plein mois d’août vu les
contraintes d’échauffement du rotor…qui vont faire fondre les
paliers et les isolements.

Voir à ce sujet l’article de Cyclurba

 

Avez-vous une éolienne à bord?

On y vient tout doucement.

A force de développer des applications électroniques sur nos
vélos – GPS, téléphone GSM, MP3…et bientôt pilotage automatique
aux instruments pour pouvoir piquer un petit somme dans les
descentes, la dynamo va être de plus en plus sollicitée.

Et pour éviter les pannes de courant, pourquoi ne pas prévoir
deux génératrices comme sur les avions?

Le débat fait déjà rage sur Vélotaf.  Entre ceux qui proposent de
monter des éoliennes sur le guidon et d’autres qui considèrent qu’un
transformateur-redresseur et un accus branché sur la dynamo devrait
suffire à assurer l’autonomie des électroniques
embarquées.