Étiquette : La Poste

Je postule un emploi de facteur à vélo

Facteur à vélo.

Voila un métier fort demandé dans les agences d’intérim. Pourquoi? je ne sais pas. A chaque fois que je vois un poste de facteur à vélo sur Facebook, je vais postuler. Histoire de me faire un peu de tunes. En plus sur Facebook, c’est facile il suffit de cliquer.

10,48 euros, l’heure de vélo électrique, j’accepte.

Comme ça en faisant le trottoir, je vais rencontrer madame Michut qui promène son chien et monsieur Robert qui va prendre l’apéro. Oui, je sais, il y a les boites dans les communs. C’est ingrat les communs. Mettre les factures de l’EDF, distribuer les menaces avant saisie, ce n’est pas facile.

J’ai prévu de porter le casque en cas de représailles.

Il est vrai que le métier se privatise. Sans le dire. Le management dans les centres de tri doit avoir le profil du parfait garde-chiourme pour gérer des types qui fuient en courant au bout de la première journée ou qui oublient de revenir.

La Poste a encore son monopole du pli mais ça ne paie plus. A un euro la lettre, je préfère la porter moi-même. Et surtout pas de chèque: l’indice de confiance est au plus bas. Alors si vous réservez des places sur CroisiEurope pour Noël un conseil: portez le chèque vous-même.

Avec une image comme celle-là, je pense que la Poste a toutes ses chances de faire appel à moi pour redorer son blason.

Peut-être même que je vais monter rapidement en grade et accéder à la conduite d’un triporteur Staby

Si par mégarde du recruteur, je suis invité à faire valoir mes états de service auprès de la Poste, soyez sympa, ne me caftez pas. Il y va de mon avenir cycliste.

Mes amis préposés de la Poste peuvent s’attendre au pire.

Les facteurs dans la rue

img_8027
Thur-Doller, les facteurs manifestent à Vieux Thann

Quoi de plus normal qu’un facteur dans la rue!

Ceux-là manifestent et le font savoir.

Les facteurs ont ceci de commun avec les élus, c’est que dans le monde rural, ils sont de bons relais d’opinion du ressenti de la France profonde.

Les facteurs de Thur-Doller dans le Haut-Rhin ne sont pas contents.

img_8022

En cause la réorganisation sans fin de leurs tournées et un certain mépris des Directions qui les laissent dans l’incertitude du lendemain.

En cause aussi la baisse drastique du flux de courrier qui fait qu’on doit allonger les tournées pour conserver un volume acceptable.

Ce qui n’est pas forcément à l’avantage des postiers qui doivent parcourir toujours plus de kilomètres avec leur vélo ou leur voiture.

Des journées à rallonge qui font perdre l’attrait du métier.

En effet pour nombre de facteurs commencer tôt permet de finir en milieu de journée et donc de disposer d’un temps libre intéressant.

Ce n’est plus le cas, ils doivent commencer plus tard et finir plus tard avec la réorganisation des flux et la centralisation du tri.

Ambiance glaciale ce matin avec le froid venu du nord dans la rue…Gutenberg à Vieux Thann où est implanté le centre de tri.

Ma factrice est là.

« C’est un de mes clients » s’exclame t-elle en apercevant Vélomaxou sur son vélo.

Au centre des calicots et des drapeaux syndicaux, je me fais tout penaud.

« On attend la Presse à neuf heures… » me précise une déléguée.

Des croissants, des brioches, du thé et même des figues fraîches.

De gros poids lourds de 40 tonnes peinent à se frayer un passage quand l’Estafette ripolinée de la CFTC surgit.

Une clameur.

L’ambiance est bon enfant malgré les craintes de voir disparaître lentement une profession sinistrée.

Le facteur ne sonnera plus

Mon facteur ne sonne plus depuis longtemps.

Sauf pour le calendrier.

Mais il passe toujours dans la rue.

A grande vitesse.

Le 33, le 47, le 22 de l’impasse.

Les plis volent et virevoltent.

Avec sa gouaille habituelle, le quartier se réveille.

« Comme par hasard, le 22 est au bout de l’impasse » dit-elle comme pour regretter ce supplément d’hectomètre.

Elle connait par cœur ceux qui lui fournissent encore du travail.

Le métier n’est plus ce qu’il était.

Pourtant elle continue de courir, ma factrice sur son coursier.

Des clients, il n’y en a plus.

A part les mauvais payeurs et les contrevenants de la route qui sont avisés.

Pourtant si, je maintiens deux abonnements magazine, celui du volatile le mercredi et celui de Marianne le vendredi, par sympathie à l’égard de cette presse impécunieuse.

Le facteur ne sonnera bientôt plus du tout puisqu’en dix ans, le courrier s’est effondré de moitié.

Alors?

Faut-il se dépêcher de vieillir pour prendre un contrat « vieux » auprès de la Poste et recevoir la visite attentionnée de ma factrice?

Non, la solution découle de source: ne plus passer qu’un jour sur deux comme pour les poubelles ou alors aller chercher son courrier au bout du quartier.

Faire un grand barouf médiatique pour nous dire que La Poste est sauvée avec le pognon de la CNP, est-ce bien raisonnable?

vous aimerez peut-être mes autres articles plus anciens sur La Poste…

https://velomaxou.com/2018/05/02/la-poste-boomerang/

https://velomaxou.com/2013/10/02/la-poste-conviviale/

https://velomaxou.com/2012/03/14/avis-mortuaire-a-la-poste/

https://velomaxou.com/2017/11/29/calendrier-du-facteur-un-succes/

 

 

 

La Poste boomerang

IMG_1693.JPG

J’aime les postiers.

Sans ambiguïté.

La Poste aussi m’aime bien.

J’avais pris la peine de remettre à la boite un pli des services fiscaux qui ne m’était pas destiné. Poursuivre la lecture de « La Poste boomerang »

Les tribulations d’une lettre recommandée

La Poste me fait pédaler, comme vous allez vous apercevoir. Elle a la chance de tomber sur un chic type qui ne s’énerve pas tout de suite dans notre monde compliqué. Je classe mon billet en rubrique humour et rubrique coups de gueule. Chacun comprendra. Poursuivre la lecture de « Les tribulations d’une lettre recommandée »

Nos postiers sont formidables

J’ai couru après lui en sautant les trottoirs sur mon destrier.

Il filait vite le bougre avec son vélo électrique.

Depuis que la Poste s’est dotée de la fée électrique sur ses vélos, les tournées sont plus longues, alors il ne faut pas s’amuser en chemin. Poursuivre la lecture de « Nos postiers sont formidables »

Ma lettre en Staby

Entré en service en 2014, le Staby est le nouveau tricycle électrique de la Poste.

Entre le vélo et la fourgonnette, le Staby sait se mouvoir dans les zones pavillonnaires avec aisance et rapidité.

Mon facteur va tellement vite qu’il n’a plus le temps de me dire bonjour. Poursuivre la lecture de « Ma lettre en Staby »

Faire ses courses à vélo ou sur le net?

Mon panier sur le vélo ou sur le net?

Ventes de matériel vélo, le net progresse!

Qu’on le veuille ou non, les ventes internet progressent même si nombre de petites courses peuvent se faire à vélo près de chez soi.

+14.3% en 2015 selon ZDNet.fr

Y compris dans le domaine du cycle. Poursuivre la lecture de « Faire ses courses à vélo ou sur le net? »

Le facteur à vélo est-il condamné?

Mon facteur est venu me faire ses adieux.

Plus assez de factures à distribuer!

Ni de lettres, ni de cartes.

C’était le plus ancien à vélo, celui avec lequel j’échangeais quelques mots sur tout et sur rien quand je l’apercevais de mon jardin.

« On me mute vers des tournées de remplaçant, je ne cadrai plus avec la logique actuelle… » Poursuivre la lecture de « Le facteur à vélo est-il condamné? »

La Poste conviviale

Image Vélobuc

La Poste se muscle et se rénove.

Celle de mon chef-lieu, en tout cas.

Des arceaux très puissants pour y accrocher sa bécane.

Au point qu’il faudra arracher l’arceau à la masse pour l’emporter avec le vélo.

Il est vrai que La Poste a compris que ceux qui s’adressent à leurs nouveaux services automatisés doivent avoir besoin de temps pour s’adapter. Poursuivre la lecture de « La Poste conviviale »

L’arnaque sur le net

C’est le matin en ouvrant sa messagerie qu’on découvre ce genre de message qui tente d’abuser de la crédulité des internautes.

A première vue, c’est la Poste qui vous écrit…alors qu’il s’agit de phishing. Le phishing est une technique d’usurpation d’identité utilisée par les hackers . Poursuivre la lecture de « L’arnaque sur le net »

Cyclistes, circulez en une seule file!

cliché vélomaxou

Cyclistes, circulez en une seule file!

C’est en 1956 que l’administration des Postes et Télégraphes utilisait cette oblitération particulière à destination des cyclistes.

On imagine qu’il fallait faire de la place pour les automobiles en ville et que la gent cycliste n’était pas encore assez disciplinée.

En filigrane, on devine l’action des pouvoirs publics qui profitait ainsi de la Poste pour véhiculer des slogans de « bon comportement » citoyen.

Aujourd’hui, les rôles sont inversés et on pourrait imaginer des slogans comme « automobilistes, laissez un mètre quand vous dépassez un cycliste ».

Les slogans et la propagande de l’Etat font l’objet d’exemples parfois surprenants sur ce site spécialisé.

Avis mortuaire à la Poste

Mon facteur ne moufte pas.

Il fait sa tournée comme si  de rien n’était.

Mais je le vois passer en faisant la gueule.

Un jour, il est là; le lendemain, il est dans un autre quartier pendant qu’un remplaçant dessert ma rue. Poursuivre la lecture de « Avis mortuaire à la Poste »

La Poste recycle bien ses vélos

Photo Sud-Ouest

C’est à la Teste-de-Buch.

Pour qui ce vélo ? Le premier adjoint Jean-Paul Richard a apporté le complément d’information qui manquait. C’est une des dix bicyclettes de La Poste acquises par la mairie et revisitées par les services techniques Poursuivre la lecture de « La Poste recycle bien ses vélos »

La Poste à vélo

C’est Global Mag qui a réalisé ce reportage
sur les vélos et les facteurs de la Poste. Un reportage sympa qui
démontre toute l’utilité de ce métier et le rôle incontournable du
vélo en milieu urbain.

Global Mag, c’est sur ARTE du
lundi au vendredi à 19h30

La motorisation de la Poste

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, La motorisation de la Poste

En 1954, la Poste commence les tournées mixtes- auto+ vélo-

Véhicule musée de la Poste à Riquewihr.

via vroomvroom