Étiquette : pont

Le plus grand vélo-pont d’Europe

800 mètres de long, il vient d’être inauguré. C’est aux Pays-Bas, évidemment!

à lire dans Jeanne à vélo

Affaire de pont

Le pont de la Cerise enjambant l’Estéron

Faire le pont, on sait. Défaire le pont, c’est plus difficile. Un convoi exceptionnel vient d’essayer à Mirepoix-sur-Tarn. Il a réussi du premier coup. A son corps défendant, le pauvre chauffeur ne s’en est pas remis. Ni ceux qui l’ont suivi dans sa chute.

Le pont d’Aspach et ses garde-corps d’anges bienheureux avant sa réfection

Nos ponts sont en mauvais état d’après les experts. Voila de quoi faire rougir nos célèbres « Ponts et Chaussées » pour qui la sécurité est chose primordiale. En revanche franchir un pont limité à 19 tonnes avec un engin de 50 tonnes ne relève pas de la malfaçon. N’accusons donc pas aveuglément ceux qui entretiennent les ouvrages!

le pont du Rhin à Chalampé

A vélo on passe sans trop de crainte sur des ouvrages douteux comme les passerelles métalliques. Le grand pont de fer de Chalampé (image ci-dessus) n’est pas de la première jeunesse. C’est à EDF qu’il appartient et personne ne se précipite pour l’améliorer.

Vidéo de la reconstruction du pont de Chalampé en 1946 date de la nationalisation d’EDF…

https://www.ina.fr/video/I00012020/reconstruction-du-pont-de-chalampe-video.html

la petite passerelle construite entre Bantzenheim et Chalampé en novembre 2007 n’est pas une réussite sur le plan sonore.
En 2006, le pont de fer de Richwiller (SNCF) a reçu un petit complément de macadam pour combler le décrochement sur la bande cyclable. Il a fallu attendre des années pour régler le problème
Pont inauguré le 20 mai 2006 par Jacques Chirac à Fessenheim. Les cyclistes ont droit à deux sens de circulation, les voitures n’ont qu’un passage alterné. C’est bien fait!

Le TGV à Chalampé

Ces images sont dues à Henrala, un amoureux des trains et vidéaste amateur de la région. Poursuivre la lecture de « Le TGV à Chalampé »

Chalampé, après le train les vélos?

Traversée du Rhin à Chalampé

Pendant que nos édiles lancent en grande pompe la nouvelle liaison ferroviaire Mulhouse-Müllheim, je ne voudrais pas gâcher la fête mais simplement rappeler l’état déplorable de la traversée cycliste du Rhin à Chalampé. Depuis l’inauguration de l’opération « Deux rives-Trois ponts » le 15 juillet 2007 censée promouvoir le vélo des deux cotés du Rhin, rien de nouveau n’est venu améliorer la situation.

Inauguration « 2 rives 3 ponts » 15 juillet 2007

Les cyclistes attendent toujours de voir émerger autre chose que ce goulet d’étranglement mal foutu pour traverser le Rhin.

voir les vidéos de la traversée du Rhin à vélo

Une aquarelle à gagner

Il suffit d’être le premier à découvrir où se trouve ce pont de la banlieue mulhousienne…

vélomaxou

Poursuivre la lecture de « Une aquarelle à gagner »

La tentation allemande

Le débat fait rage ici en Alsace depuis que Madame le recteur Armande Le Pellec-Muller a décidé de sabrer dans les heures d’enseignement d’allemand qui permettait aux élèves de suivre un cursus bilingue de 12 heures en français et 12 heures en langue allemande. Poursuivre la lecture de « La tentation allemande »

Parcours des deux ponts du Rhin

Les deux ponts du Rhin sont ceux de Chalampé et de Fessenheim (ce dernier ayant été inauguré par Jacques Chirac le 20 mai 2006).

Ce dernier permet aux cyclistes de s’entraîner sur les deux rives du Rhin et aux anti-nucléaires allemands de venir manifester plus facilement à Fessenheim. Poursuivre la lecture de « Parcours des deux ponts du Rhin »

Le pont Jacques-Cartier ouvre demain…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le pont Jacques-Cartier ouvre demain...

C’est une grande, grande, grande piste cyclable qui s’ouvre
demain. A Montréal. Celle du pont Jacques-Cartier

Grande comme un hiver canadien.

Les cyclistes montréalais en sont fiers. C’est qu’ils militaient
depuis longtemps pour « promouvoir l’ouverture et l’entretien quatre
saisons » du trottoir du pont…

Plus de détails chez l’ami Rouler à vélo

Comment font-ils de si belles passerelles?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Comment font-ils de si belles passerelles?

On a coutume de dire que l’herbe est toujours plus belle dans le
pré du voisin.

Mais la coutume se révèle être vraie concernant les équipements
cyclables outre-Rhin.

Témoin, cette passerelle (pour ne pas dire un pont) flambant
neuve à Neuenburg en direction de Zinken.

L’ouvrage est beau mais il est surtout fonctionnel, c’est à dire
agréable au roulage, avec des raccords impeccables en sortie et en
entrée de piste.

Il faut dire que les allemands ont une réelle culture vélo
jusque dans les rangs des concepteurs d’ouvrages et qu’on en voit
immédiatement le résultat: des ouvrages bien tenus et des cyclistes
de tous âges heureux de pratiquer la bicyclette.

Evidemment, des passerelles de cette qualité là, on en trouve
peu de notre coté. Il y a celle de Niffer avec son revêtement de
planches glissantes, celle de Chalampé toute récente qui fait
« pan-pan » à chaque passage, celle de l’Ecomusée sur la piste
Staffel-Ensisheim, celle de Wittelsheim est à l’abandon de part et
d’autre…Attendons de voir ce que donnera celle de Staffelfelden
en construction…J’entends déjà les récriminations venir avant
même sa mise en service: « accès difficile obligeant à traverser la
route en venant de l’Ecomusée et donc risque de collision ».

Autre exemple parlant: à Hartheim, le pont du Rhin est doté
d’une piste en site propre coté allemand et d’une bande ridicule
coté français avec obligation de traverser la chaussée en diagonale
dans le sens France-Allemagne.

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais la passerelle au
dessus de la ligne de chemin de fer de Lutterbach n’est quasiment
plus utilisée depuis que le panneau « cycle obligatoire » a disparu.
Pourtant elle est plus pratique que dans le passé depuis que le
revêtement a été réparé et qu’on débouche sur une mini bande de
roulage pour les vélos, bien trop étroite pour nous protéger des
voitures.

Cela dit, il semble que si de véritables intentions louables
animent nos décideurs en terme d’infrastructures cyclables, il
reste encore du chemin à parcourir pour rejoindre les « standarts »
allemands, c’est à dire de vraies pistes cyclables confortables,
sans discontinuité et un entretien comparable à celui de la
route.

Bref, la « culture vélo », ce n’est pas encore pour demain chez
nos décideurs!

Si le Tour de France a la magie de faire disparaître nids de
poules et gravillons sur son passage, cela ne dure qu’un jour!