Le Ramahaye


La vierge et l’enfant de Notre Dame du Chêne. Un rai de lumière inattendu.

J’ai sauté sur la bécane fissa quand j’ai appris qu’on allait devoir affronter une nouvelle fois une tempête de vent cet après-midi.

Je n’étais pas seul, j’ai croisé des cyclos par dizaines qui ne voulaient pas sacrifier la sortie dominicale.

Dix-sept degrés au compteur!

« y’a plus d’saisons mon bon monsieur! »

Je n’avais rien à raconter sur un itinéraire ô combien conventionnel. Alors je me suis arrêté à Notre Dame du Chêne, ce lieu de piété entre Burnhaupt et Heimsbrunn aussi dénommé le Ramahaye.

Le 6 juin 1982, des vandales volent la statue. Elle ne sera jamais retrouvée. L’actuelle statue date de 1983. Elle est due au sculpteur André Bosshart.

Les ex-voto à coté de la chapelle sont émouvants. Moi qui suis incroyant, je les respecte car ils témoignent de parcours spirituels faisant suite souvent à des moments douloureux de la vie de ceux qui laissent un témoignage de grâce ou de remerciement.

Puis j’ai repris ma route.

un parcours de santé conventionnel ce matin avant la tempête annoncée avec tambours et trompettes dans les lucarnes.Le devoir de précaution devient aussi prégnant que le devoir de mémoire.

https://www.openrunner.com/r/11069724

Autre article en relation…

https://velomaxou.com/2019/01/19/merci-beaucoup/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s