Étiquette : Carrefour

Le piéton, un drôle d’animal

Les Beatles, des Animals?

Tout conducteur est «tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire » (article R. 411–15 du code de la route).

Un article dans le journal du jour me fait réagir. Il s’intitule Traversée des piétons au feu rouge : un comportement animal ?

Figurez-vous que deux chercheurs ( Les éthologues strasbourgeois Cédric Sueur et Marie Pelé ) ont démontré que plus le feu rouge piéton est long, plus il est transgressé. Remarquez que j’aurais très bien pu, vous comme moi, faire le même constat.

Plus étonnant, ces chercheurs ont observé que le premier piéton transgressif entraîne derrière lui tous les indécis, ceux qui hésitent…et ceux qui lisent Facebook en traversant mus par un mimétisme de groupe comme les moutons de Panurge. Amusant, les chercheurs nous comparent à des singes. Paraitrait qu’eux aussi, les singes, traversent aux feux sans regarder si le singe lumineux est au rouge!

Finalement il ne reste sur le bord du trottoir que les stoïciens qui résistent à cet implacable mal qu’est le feu rouge piéton qui entame notre droit d’aller et venir quand bon nous semble dans la cité.

Les Allemands sont orfèvres en respect du code de la route. Il attendent autant de temps qu’il faudra. Ce qui n’est pas le cas en France.

J’ai une théorie toute personnelle qu’il ne faut surtout pas divulguer. Pour moi, les feux piétons ne sont là que pour satisfaire la gent automobile qui supporte très mal que des intrus sur un trottoir aient l’idée saugrenue de traverser sur l’autre trottoir en face. Alors oui, je suis pour une mesure radicale, la suppression des carrefours à feux rien que pour ralentir encore un peu plus le trafic routier en ville et foutre un grand bazar aux carrefours.

Remarquez qu’avec mon vélo, nul besoin de feu tricolore, lorsque je traverse une bande piétonne, tout va très bien, je passe derrière la personne qui traverse et je n’ai jamais projeté un piéton sur mon guidon.

Arrêtons de plaisanter. Nos doctes concepteurs de carrefours à feux n’ont nullement l’intention de supprimer les feux. Au contraire ils veulent davantage intimider le « traverseur » frauduleux avec des « yeux » qui lui indiquent le risque pris. Vous voyez où l’on va arriver: transformez les feux en radar « piétons » et y ajouter une reconnaissance faciale pour vous envoyer une prune automatiquement au domicile fixe. Il ne resterait plus qu’à devenir SDF.

Bien qu’il existe très peu de sources historiques sur les signaux routiers, il semblerait que ce soit à Londres, au coin de Bridge Street et de Palace Yard, le 10décembre1868, qu’un feu de signalisation pour les trains, mis au point par l’ingénieur spécialiste de la signalisation ferroviaire J. P. Knight(en), ait été utilisé pour la première fois, sous la forme d’une lanterne à gaz pivotante aux couleurs complémentaires rouge et verte nécessitant la présence d’un agent de police pour le manœuvrer (ce dernier sera grièvement blessé le 2janvier1869)1. (Wiki)

Carrefour et les cyclistes

nouvel abri vélos à Carrefour Mulhouse

Modeste avancée à Carrefour Mulhouse: les cyclistes disposent d’un abri à vélo.

Le dispositif d’ancrage des bicyclettes reste en-dessous des attentes. Poursuivre la lecture de « Carrefour et les cyclistes »

Zézette orpheline de son Caddie

Marie Anne Chazel dans le Père Noël est une ordure

Caddie prend l’eau.

Le célèbre fabricant de chariots éponyme de supermarchés vient de se faire ravir la vedette par son concurrent, la firme Wanzl.

Une célébrité qui a fait entrer le nom de Caddie dans le vocabulaire courant.

Carrefour a en effet choisi Wanzl pour rénover son parc de chariots. Poursuivre la lecture de « Zézette orpheline de son Caddie »

Le Tour comme si vous y étiez…

Méfions-nous de ce gars là! C’est le diable en personne

C’est peut-être forcé et contraint qu’on va devoir suivre nos coureurs à vélo du Tour devant notre télé.

En effet, ce matin, il tombe encore des draches et sous mon Vélux, l’effet de déluge est garanti.

Hier encore, je me suis astreint pour la première fois à passer du temps  à briquer mes vélos, puis je me suis installé devant la lucarne électronique pour voir le spectacle de types qui se bagarrent pour arriver les premiers au casse-croûte. Poursuivre la lecture de « Le Tour comme si vous y étiez… »

Carrefour Mulhouse et les cyclistes

Carrefour Mulhouse-Ile Napoléon

Carrefour Mulhouse est la grande surface de l’agglomération qui montre la moins bonne volonté pour accueillir les cyclistes.

Normal, dans un coffre de bagnole, on met plus de choses que sur un vélo.

Carrefour, ce n’est pas seulement Carrefour, c’est aussi les boutiques satellites de la galerie marchande.

Carrefour a pendant longtemps mis de simples blocs de béton pour ancrer les vélos….puis, plus rien. Poursuivre la lecture de « Carrefour Mulhouse et les cyclistes »

Des giratoires à faire tourner la tête

On le sait, le Haut-Rhin adore les ronds-points.

On les nomme aussi giratoires.

Celui qui est en train d’aboutir, c’est celui de l’Ile Napoléon à Illzach. Poursuivre la lecture de « Des giratoires à faire tourner la tête »

Chez Casto, y’a tout ce qui faut

Castorama Kingersheim (cliché vélomaxou)

Un abri à vélos chez Casto.

Les grandes surfaces spécialisées prennent de mieux en mieux en considération les consommateurs venus à vélos.

Bon point aussi pour Décathlon qui a ses abris à vélos ainsi que Cora Wittenheim.

Carrefour Ile Napoléon reste en retard: pas d’abris et des plots inadaptés pour ancrer les vélos.

 

 

Le flop du fixies Carrefour

Carrefour a fait un formidable bide avec son vélo à pignon fixe appelé aussi fixies.

Tous les vélos sont alignés à l’entrée du magasin de Mulhouse.

Malgré une présentation aguichante, le prix à 359 euros en août dernier n’a pas convaincu, il peine encore 6 mois après à trouver des acquéreurs alors que le prix a fondu à…149 euros.

Amateurs de fixe, c’est le moment d’acheter.

Quoique…

Un coup de balai salutaire

Piste cyclable carrefour du Nouveau Monde-Soultz

On ne peut sans cesse critiquer l’état d’abandon de nos ouvrages cyclables dès qu’ils sont inaugurés sans toutefois noter une amélioration de temps à autre. Poursuivre la lecture de « Un coup de balai salutaire »

Dopé à l’urine

En marge du vélo, un confrère attire mon attention sur les dérives mercantiles de l’élevage d’un poisson nommé panga et élevé dans le delta du Mékong.

Voir ce reportage de M6 en vidéo ci-dessus.

Quel rapport avec le vélo? Poursuivre la lecture de « Dopé à l’urine »

Au Carrefour de l’auto

Vous l’aviez remarqué?

Quoi?

Le Carrefour de l’auto?

Non!

Pourtant, c’est simple!…

Regardez!

Vous entrez dans le grand temple de la consommation après avoir
laissé votre voiture au parking et vous tombez sur quoi?…

Une voiture-caddie!

Laquelle préférez-vous?

La voiture Princesse (rose), comme celle-là?


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Au Carrefour de l'auto

ou bien le modèle Police (bleu) ou le modèle Pompiers (rouge)?

Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Au Carrefour de l'auto

Finalement, je vais opter pour le modèle « Porsche » comme
celui-là…


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Au Carrefour de l'auto

En attendant de pouvoir m’offrir un stage découverte de vitesse
dans celle-là baptisée « Atout vitesse »…Saisissez le jeu de mots
« Atout vitesse », c’est effectivement un « atout » de pouvoir
aller « à toute » vitesse en auto.


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Au Carrefour de l'auto

Notre « formatage » de l’esprit en faveur de la voiture s’exerce
dès le plus jeune âge.

C’est insidieux, mais c’est comme ça.

Et le magasin Carrefour de Mulhouse participe à ce formatage en
vous invitant à suivre des cours de vitesse dans un bolide.

Carrefour est-il radin?

Carrefour est-il radin?

C’est la question du jour.

Les économistes diraient que la pingrerie est le secret de
l’enrichissement.

On savait déjà que les magasins Carrefour payaient ses
fournisseurs au ras des pâquerettes, surtout les agriculteurs.

On avait aussi entendu dire qu’il fallait aussi
« rétro-commissionner » pour vendre ses produits à Carrefour.

Voila à présent que Carrefour est condamné pour avoir décompté
les pauses de ses employés dans le temps de travail à Angers et à
Cholet (Ouest-France du 14 décembre).

A Mulhouse, les cyclistes attendent en vain qu’on mette à leur
disposition des barres d’ancrage conformes aux besoins…Une petite
dépense qui ne devrait pas mettre en péril le bilan.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Carrefour est-il radin?

A propos de barres d’ancrage, celles de Décathlon Kingersheim
sont dignes d’être mentionnées; on entre dans le hall avec son vélo
et tout est à disposition pour bien amarrer la machine, au
chaud.

Les pieds dans le plat

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les pieds dans le plat

Ce matin encore, la Grande Surface « Carrefour » de Mulhouse est
en panne de carburants; toutes les pompes sont fermées.

Dans un processus de vente aux ménages qui sous-tend
l’utilisation massive de la voiture pour faire ses courses, la
défaillance de la station « Carrefour » n’est pas banale. C’est même
une contre-performance pour ces pétroliers opportunistes qui ont
choisi de couler les petits débitants au fil du temps.

Cette pénurie là ne concerne que les
consommateurs-automobilistes. C’est vrai! Soit la grande masse des
usagers.

Dès lors, si la pénurie devait perdurer, elle mettrait en cause
le déplacement des clients vers les grandes surfaces alimentaires
et impacterait directement notre modèle de consommation.

On comprend donc tout l’intérêt à faire que ces blocages
pétroliers cessent au plus tôt…

Les cyclistes inconditionnels comme Vélomaxou ne sont pas
concernés.Lui qui s’entête à ne faire que des petites courses de
quartier sur son vélo se déjoue facilement de ces pièges à autos au
point même qu’il en a mauvaise conscience vis à vis des « camarades
travailleurs ».

Cependant, on ne peut se réjouir d’une situation qui confirme
une chose: les automobilistes sont devenus incapables d’imaginer
des alternatives au déplacement motorisé.

Oh, la critique est facile!

Le porte-monnaie pressuré par les emprunts, l’angoisse d’être
empêché de se mouvoir comme bon nous semble, ne prédisposent pas à
prendre des résolutions urgentes et radicales.

En ont-ils seulement le choix? ou la volonté? quand on voit les
merveilles de technologie et de marketing mises en oeuvre par les
constructeurs automobiles.

Il faudrait être fou comme un cycliste patenté et endurci pour
ne pas céder à la tentation.

Comment faire pour aller travailler en Suisse tôt le matin
lorsqu’on est travailleur frontalier?

Comment aller déposer et reprendre ses enfants à l’école tout en
s’éclipsant de son travail au dernier moment?

Comment faire ses courses à Carrefour ou à Cora ou à Auchan
autrement qu’avec sa voiture juste avant de s’installer devant
TF1?

Ces trois exemples là suffisent à démontrer que notre mode de
vie s’accompagne de l’utilisation incontournable de la voiture.

Faute de quoi, tout dans notre emploi du temps se grippe.

Le mono-modal du tout voiture n’est pas prêt de s’éteindre.

Dès lors, pourquoi s’escrimer à proposer des solutions de vie et
de transport alternatives? la marche à pied? le vélo? le tram? le
train?

Ce formatage de la société de consommation ne facilite pas la
prise de conscience de nos concitoyens, au point même que les
écologistes, de tous poils, sont aisément caricaturés comme des
zozos par une grande part de la société tous bords confondus.

La preuve en est que le Grand Contournement Est routier de
Strasbourg (GCO) est attendu comme le Messie par la plupart des
usagers.

Avec la bénédiction des Autorités.

Au diable les arguments écolos, pourvu qu’on garde l’ivresse du
volant!

Et si les inconditionnels du « tout voiture », fâchés d’être
rationnés, se mettaient subitement « à penser  » leurs déplacements
autrement?

 

 

Le pliant selon Carrefour

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le pliant selon Carrefour

Il a de la gueule…

Pliant, 20 pouces, garde boue, 6 vitesses, sac de transport,
porte bagage, béquille, pédales pliantes,…

16kg

Le prix: 99 euros.

C’est le pliant Topbike de Carrefour.

A ce prix là, évidemment, l’affaire est pliée!

Un vélo électrique à 299 euros!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Un vélo électrique à 299 euros!

C’est Carrefour qui commercialise ce vélo à assistance
électrique « Greencity » à 299 euros.

Si l’offre est séduisante, elle ne manque cependant pas
d’interroger…

Comment Carrefour peut-il mettre en vente un cycle
électrique (VAE) à un prix aussi bas?

Un prix qui n’atteint même pas le prix d’un vélo urbain tout à
fait moyen?

Doté de batteries au gel de plomb, nous voila avec un engin
polluant qui au bout de 300 recharges ira rejoindre la déchetterie.
Ce qui fait, à raison de 30km d’autonomie par charge, un total de
9000 km. Dans le meilleur des cas…Car on ne sait pas comment la
capacité des batteries va se comporter dans le temps…

Ce choix là, celui du vélo à bas coût, les grandes surfaces
alimentaires l’ont déjà pratiqué dans le passé. Ce qui leur  a
permis d’inonder le marché du VTT dans les années 80 avec des
engins de mauvaise qualité. Quitte à accélérer la disparition des
ateliers du cycle.

Aujourd’hui, elles recommencent le même scénario avec le vélo à
assistance électrique venu tout droit de Chine en prenant le risque
d’étrangler les petites entreprises citoyennes du vélo qui naissent
ici ou là en tentant de développer une offre équitable autour du
VAE.

Greencity, dites-vous?

Il est permis d’en douter.

Carrefour et les vélos

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Carrefour et les vélos

Photo linternaute.com

Les magasins Carrefour ne manquent pas d’arguments pour vendre leurs vélos.

Exemple: le City 300.

« Le City 300
Carrefour TOPBIKE
est un vélo de ville dédié aux femmes. Son
cadre a été spécialement conçu pour faciliter l’enjambement.
Son charmant panier avant sera très utile pour transporter un sac
ou des provisions. Enfin, sa selle à blocage rapide s’enlève
et se remet en un clin d’œil pour faciliter les arrêts
éclairs. Le parfait compagnon pour vos trajets en
ville ! »

Carrefour se veut aussi citoyen. Il s’engage
dans le développement durable.

Engagement N°2 de Carrefour:

« réduire et maîtriser nos consommations
énergétiques »

De la parole aux actes, il n’y a qu’un pas.

Pourtant à Carrefour Mulhouse, on attend toujours des points
d’ancrages sécurité dignes de ce nom pour attacher nos vélos. Juste
le temps de faire ses courses.

Vélomaxou a écrit à son directeur.

Nul doute qu’il va nous répondre!…

 

Au « Carrefour » de la civilisation…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Au 'Carrefour' de la civilisation...

« Carrefour-Napoléon », temple de la consommation, pousse
le luxe de mettre 4 emplacements vélo à sa
clientèle qui peut atteindre 12500 visiteurs-acheteurs
à la fois…

Vélomaxou est vraiment un affreux révolutionnaire,
ce matin,

avec son vélo « kitch » jaune à sacoches bleues qui
occupe seul l’espace réservé.

Oser aller à « Carrefour » en vélo, quelle
incongruité!

Je m’en délecte et je m’en vante.

C’est même une joyeuseté de presque pouvoir se
déplacer dans la galerie marchande avec sa
bécane…pourquoi pas?