Étiquette : cols

Les cols à vélo sont-ils dangereux?

Amic-Hundsrück, l’Amic est régulier, le Hundsruck déconcerte

Posée comme ça, la question interroge…Hélas, un cycliste est mort hier en escaladant le Hundrück, un col très pratiqué par « les locaux » et connu pour être exigeant coté Bitschwiller ou Thann.

Grimper un col à vélo est évidemment un exercice physique qui demande non seulement de l’entraînement mais aussi conscience de la difficulté rencontrée.

Le Stelvio, un must!

Si je me demande « est-ce que je peux grimper le Galibier? » je n’en sais absolument rien dès lors que je ne l’ai jamais gravi. Avant de mettre les pieds et les roues dans un col mieux vaut donc s’imprégner de la littérature de ceux qui l’ont déjà franchi.

Le Haag, voir l’auberge au bout de la dernière ligne droite, une délivrance

Outre l’entraînement, la difficulté tient dans plusieurs paramètres:

  • la pente
  • la distance
  • la météo

Par exemple, je sais gravir une pente comme la Bonette ou le Stelvio. Mais c’était déjà il y a longtemps. Le Glandon et les lacets de Montverdier sous la canicule, j’en garde un mauvais souvenir.

La Croix de Fer un truc épouvantable quand le goudron fond

La Bonette est longue (23km) mais la pente est régulière (6.6%). Aucun abri pour se protéger du soleil.

Dans les Vosges, il y a des grimpées faciles et d’autres « casse-pattes ». Par exemple, le col Amic est régulier coté Soultz, mais le Grand Ballon à la suite est plus difficile.

Le Molkenrain en vue, ouf!

Je n’aime pas certaines grimpées comme le Vieil Armand coté Uffholtz, ni le Markstein coté Guebwiller ou le Petit Ballon coté Wasserbourg ou pire le Haag coté Geishouse!

Le Petit Ballon demande méthode et application

Je sais par principe que certains cols ne sont pas mes copains, question de poids, d’entraînement et de motivation sans doute.

Chacun a donc son échelle de valeur intrinsèque.

Et il faut faire avec. L’essentiel étant de ne pas s’engager à la légère dans des parcours où l’on se surestime.

Mercredi: cols

Mon parcours de mercredi en principe

Je prépare mes prochaines échéances vélo. Elles ne sont pas électorales. Tant mieux!

La différence entre la politique du vélo et le vélo de la politique, c’est que dans un cas on fait vraiment du vélo et dans l’autre on se contente de le faire croire.

Nous n’avons donc pas tous les mêmes moteurs selon nos croyances.

Donc mercredi je vais m’octroyer une petite dose de cols du coté de Thiers. Je peaufine l’itinéraire, histoire de ne pas me rater.

58km/1764m

10.000 cols à vélo!

46052542_2206965549621740_6921191891715227648_n1
10.000 cols pour Pierre Brivet CCC601 adh.1978 (image Robert Ducret)

10.000 cols à son actif.

C’est la performance de Pierre Brivet, membre du Club des Cent Cols.

Il vient de se voir décerner son diplôme à l’AG du club qui se tient actuellement à Bédoin.

Bravo à lui.

A ma connaissance ils ne sont que deux avec Michel Verhaeghe à avoir gravi 10.000 cols différents à vélo.

En France, il existe 10671 cols recensés par le Club des Cent Cols.

On imagine que Pierre a du visiter de nombreux autres pays pour atteindre ce record même si la France se suffit à elle-même.

Les dernières grimpées

Mes parcours projetés sont tracés, les dénivelées mesurées grâce aux merveilles de l’informatique. Cette trace de Cornimont dort encore sur le disque dur dans l’attente de grapiller quelques cols vosgiens.

On parle des dernières grimpées en espérant à dessein que le mauvais temps mettra un terme provisoire à notre soif de montagne car il faut bien reposer les organismes.

Alors on peaufine les derniers parcours.

Il reste toujours sur le feu quelques projets. Poursuivre la lecture de « Les dernières grimpées »

Le niveau zéro de la complexité

Col des Fourches (2261m)

Figurez-vous que j’assiste ébahi actuellement à une passe d’armes  européenne et pacifique du coté de mon cher Club des Cents Cols pour savoir comment est mesurée la hauteur de nos cols d’Europe.

La question est primordiale puisque nous devons identifier les cols franchis à vélo supérieurs ou inférieurs à 2000 mètres….

J’ai toujours pensé, en bon béotien, qu’il suffisait de se référer au niveau de la mer…

Oui, mais quelle mer? Poursuivre la lecture de « Le niveau zéro de la complexité »

André Rudaz, un grand centcoliste

C’est un grand centcoliste qui mérite le respect et suscite l’espoir après avoir vaincu la maladie.

1491 cols à son actif!

André Rudaz publie les diaporamas de tous ses cols franchis.

On peut les voir ici.

voir aussi le site d’André