Étiquette : Haut-Rhin

Départementales, votons pour le parti du vélo!

Il ne suffit pas de parader sur un vélo et de remonter ensuite dans sa voiture

 

Pour qui voter?

On se pose parfois trop de questions.

Il suffit d’aller à l’essentiel de ses convictions et beaucoup de politiques ne mériteront pas nos suffrages dès lors qu’ils militent pour des idées contraires à nos intérêts de cyclistes comme le tout voiture, par exemple, ou tout ce qui l’encourage. Poursuivre la lecture de « Départementales, votons pour le parti du vélo! »

Peace and love

Une manifestation cocardière de mauvais goût ce matin à Rixheim

Besoin d’affirmer son patriotisme républicain en même temps qu’une identité alsacienne malmenée par les projets de grande région? Réminiscence guerrière?

L’Alsace ne cesse de nous surprendre par sa singulière façon d’aborder son avenir avec des come-back incessants vers son passé tumultueux. Poursuivre la lecture de « Peace and love »

Dimanche 12 octobre, Vélorution du Florival

Dimanche, les cyclistes de tous poils sont invités à la Vélorution du Florival.

Départ depuis le carrefour du Nouveau Monde à 10 heures.

Ce carrefour giratoire hautement dangereux n’a toujours pas fait l’objet de mesures de protection pour les cyclistes.

Il faut pour le traverser une bonne dose d’adrénaline pour se lancer dans l’aventure.

Pourtant des mesures simples seraient envisageables, comme la délimitation de la traversée sur la chaussée, voire même des rétrécissements plus prononcés rendant la traversée moins problématiques pour les vélos.

Les détails de la Vélorution chez notre ami Regarder le ciel

 

Le Tour comme si vous y étiez…

Méfions-nous de ce gars là! C’est le diable en personne

C’est peut-être forcé et contraint qu’on va devoir suivre nos coureurs à vélo du Tour devant notre télé.

En effet, ce matin, il tombe encore des draches et sous mon Vélux, l’effet de déluge est garanti.

Hier encore, je me suis astreint pour la première fois à passer du temps  à briquer mes vélos, puis je me suis installé devant la lucarne électronique pour voir le spectacle de types qui se bagarrent pour arriver les premiers au casse-croûte. Poursuivre la lecture de « Le Tour comme si vous y étiez… »

Privés de 4 heures à 10 heures

L’express

L’affaire fait grand bruit dans le Haut-Rhin depuis que l’Agence Régionale de Santé (ARS) préconise de ne plus donner le goûter de milieu de matinée aux enfants des écoles.

En cause l’obésité des enfants alsaciens supérieure de 3% aux enfants des autres régions de France. Poursuivre la lecture de « Privés de 4 heures à 10 heures »

Ça va péter, je le sens!

Le pétard n’est pas réputé de droite.

Celui qu’on fume en tous cas.

Mais le pétard « feu d’artifice » est un bon moyen d’enterrer l’année depuis son jardin ou dans la rue que l’on soit à droite ou à gauche. Il y a dans ce nouveau rituel une espèce d’ambiance à la mode 14 juillet mais de façon individualiste puisque c’est le citoyen lui-même qui s’empare des feux de Bengale et non plus l’artificier patenté.

« Chandelle », « Soleil diamant », « fusée double, lanternes volantes »…le marché du feu d’artifice fait florès.

Chez « les Magiciens du feu », le feu d’artifice familial entre en concurrence directe avec les communes impécunieuses.

Pas moins de 20 coffrets de 6 bombes à un prix canon de 251 euros! Poursuivre la lecture de « Ça va péter, je le sens! »

Quand on a rien à dire…

Quand on n´a rien à dire, on parle du Mexique
De l´Amérique du Nord où tous les gens sont fous
Du Pape et du tiercé, des anti-alcooliques
Du cancer des fumeurs ou des machines à sous

(chanson de Bernard Dimey +1981)

Justement, je n’ai rien à dire.

J’attends le temps qui passe…

Maintenant que le cyclisme de loisir s’est mis en parenthèses, il ne reste plus que mon facteur pour faire la démonstration de son art avec son vélo tous temps. Poursuivre la lecture de « Quand on a rien à dire… »