Étiquette : Vieil Armand

Flânerie

Une De Dion haut-rhinoise. J’aime la valise sur le marchepied.

Une fois en haut, je flâne. Grimper le Vieil Armand, c’était mon exercice du jour. Je le sais, je n’aime pas ce machin là car je dois aller puiser au fond de mes ressources pour réussir. Je grimpe au mental. C’est comme ça quand on manque de puissance, il faut gérer habilement . Tantôt je vois un lacet arriver et c’est l’occasion de se reprendre car la courbe est souvent plate surtout si elle tourne à gauche. Mais les sections rectilignes, je les crains car c’est entre deux courbes qu’on doit se hisser plus haut. Bien sûr, je calcule pendant toute la montée, addition, soustraction, ce qui est fait, ce qui reste à faire.

C’est les vacances, les motards sont au rendez-vous de la montagne

Quand le col du Herrenfluh est là, j’exulte. Je descends et je grimpe sur la butte voir la plaine et les ruines du château.

Le Herrenfluh, ouf!
Au Vieil Armand, je suis un peu atteint

J’arrive à Freundstein. Je m’assois sur le parapet et je contemple la montagne. Un bruit de moteur étrange…j’ai juste le temps de saisir une De Dion-Bouton qui monte fièrement.

Ce parcours comprend quatre cols, on l’oublie souvent:

  • le Herrenfluh 835m
  • le Silberloch 906m
  • le Freundstein 860m
  • l’Amic 828m

Deux cyclistes allemands arrêtés devant l’auberge

  • Sind Sie müde? (ce sont tout mes restes germaniques)
  • Nein!…ils me désignent le Ballon… Weltraum

Au Nouveau Monde, la bâtisse des GJ est démontée. Le marchand ambulant de fruits me dit qu’ils vont reconstruire de l’autre coté du rond-point…

En attendant le Tour, on sort les reliques
Staff n’est pas en reste

Bollwiller attend le Tour. On a ressorti les vélos qui pourrissent dans les greniers. C’est marrant, quand le Tour vient en Alsace, toutes les communes sont cyclophiles…alors que le reste du temps elles ne font rien pour le vélo. Surtout Bollwiller!

Un nouveau bourg qui affiche son nom

https://www.openrunner.com/r/10207775

Désobéissance civile

La plaine d’Alsace depuis le col Amic, une vue appréciée des cyclistes après la grimpée

La désobéissance est une caractéristique française. Franchir les interdits, on aime bien. Les Allemands sont sidérés de voir des cyclistes français franchir les barrières de travaux routiers. J’ai le souvenir d’avoir traversé un chantier en portant mon vélo et le grutier nous poursuivait avec sa pelleteuse munie d’un énorme godet. Aujourd’hui l’appel de la montagne était irrésistible, alors nous étions plusieurs à grimper la route du col Amic pourtant fermée à la circulation.

La route doit ouvrir le 1er avril, on est donc un peu en avance. Comme on pouvait s’y attendre les travaux forestiers battent leur plein.

Le chantier forestier s’étale sur plusieurs kilomètres

Je passe le long d’un gros engin et je n’en mène pas large. Chaque année, c’est le même problème, la route est privatisée par et pour les forestiers. On pourrait aussi imaginer que cette route soit réservée par la suite aux cyclistes…

vent d’est puissant au Vieil Armand

https://www.openrunner.com/r/9744421

Nos ancêtres les Gaulois

Les visiteurs de notre belle région semblent parfois ignorants de son histoire.

– « Ainsi il y aurait eu une guerre en 15 à cet endroit des Vosges? on ne l’imagine pas!… »

– « Oui, m’sieur! c’était même une guerre mondiale, elle s’appelait la Guerre de 14-18 »

Je croyais pouvoir m’accrocher à quelques marqueurs de notre histoire proche pour expliquer les soubresauts vécus en Alsace au cours des derniers conflits.

Certes on peut se contenter du folklore local qui convient très bien à entretenir les clichés habituels, la choucroute, le Riesling, le dialecte et les  parcs à cigognes…en y ajoutant les géraniums.

Mais prenons par exemple le Vieil Armand, lieu de bataille sanglante.

img_7090
abri allemand construit de sacs de ciment pétrifié

C’est une bonne entrée en matière pour qui veut comprendre 14-18 et sa traduction concrète sur le terrain.

Parcourir les galeries, découvrir les abris, les vestiges de la mitraille, retracer les étapes cruelles des avancées et des reculs successifs, on peut se dire que c’est une bonne explication de texte pour l’été, une sorte de de devoir de vacances.

Pourtant, point n’est besoin de remonter aux Gaulois pour surprendre notre inculture crasse.

Comment passer d’une guerre de position sur un piton rocheux à l’explication des causes du conflit? l’exacerbation des nationalismes? l’expansionnisme économique des États? et le « revanchisme » de la perte de l’Alsace-Lorraine?

En 2017, j’ai parcouru le Vieil Armand à VTT.

Rien ne signale l’interdiction de le parcourir à vélo sur les panneaux, mais mieux vaut éviter la période touristique.

article en relation

 

 

Méthadone

P2090006.jpg
A l’embranchement du camping de Wattwiller, je redescends.

Je n’avais pas beaucoup d’entrain aujourd’hui.

Mais le temps sec permettait une petite sortie.

A Uffholtz, je prends la direction du Vieil Armand. Poursuivre la lecture de « Méthadone »

Le tourisme mémorial

P6140036.jpg
Croix sommitale du Vieil Armand

Aujourd’hui, notre président Macron accompagné de son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier inaugurait l’historial du Vieil Armand encore appelé ici le Hartmannswillerkopf. Poursuivre la lecture de « Le tourisme mémorial »

Thann-Hartmannswillerkopf à VTT

Cimetière du Vieil Armand (aussi dénommé Hartmannswillerkopf ou HWK) au col du Silberloch (1256 tombes)

Je ne ferai pas ça tous les jours.

Rejoindre les vestiges militaires du Vieil Armand (Hartmannswillerkopf) depuis Thann sans prendre la route.

Portage assuré dans les méandres de cailloux  après la cantine Zeller avant de rejoindre la Croix sommitale érigée au sommet (956m) en 1930. Poursuivre la lecture de « Thann-Hartmannswillerkopf à VTT »

Dernières neiges au Haag

Montée de Freundstein, le Grand Ballon en arrière plan

Temps magnifique, grand ciel bleu, le thermomètre flirte avec les 22°C.

Vignoble du Rangen à Thann

La route du Grand Ballon au Markstein est toujours fermée, même si la neige a disparu.

On montera par Geishouse où la route est ouverte jusqu’au Haag. Poursuivre la lecture de « Dernières neiges au Haag »

Tête de Holtz

Route des Crêtes 15 mars 2015

 

J’ai retrouvé mes photos manquantes coincées dans l’appareil à la suite de ma montée au Vieil Armand dimanche 15.

Ma mère me rabrouait parfois quand j’étais alors encore enfant.

Je n’ai pas changé, j’ai toujours une tête de Holtz, une tête de bois. Poursuivre la lecture de « Tête de Holtz »

Aujourd’hui, je pédalais carré

Col Amic 23 décembre 2014

Je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai voulu me faire les Vosges une dernière fois de l’année.

L’appel de la montagne était là avec un grand beau temps.

Au pied du col Amic à Wuenheim, je ne pouvais plus reculer. Poursuivre la lecture de « Aujourd’hui, je pédalais carré »

Alsace-Champagne-Lorraine, c’est encore la guerre au Vieil Armand

Jean-Marie Bockel aux prises avec Hollande (L’Alsace)

François Hollande est venu ce matin au Vieil Armand commémorer le déclenchement de la guerre 14-18 avec le Président Joachim Gauck.

Tout le ghota politique alsacien était là pour dire à François Hollande tout le mal qu’il pense de sa réforme territoriale où l’Alsace va se faire manger tout cru par l’ogre champenois-lorrain. Poursuivre la lecture de « Alsace-Champagne-Lorraine, c’est encore la guerre au Vieil Armand »

Tour et contours du Tour

Des adorateurs du Tour venus de partout. Au col Amic, ce supporter est venu à draisienne de…Tchéquie (sous réserve)

Après 40 ans d’absence, le Tour revient à Cernay le 13 juillet prochain.

Ce passage de la Grande Boucle est donc historique et constitue un réel coup de projecteur pour notre commune, qui sera vue dans le monde entier.

Le maire de Cernay ne veut pas rater une si belle occasion de faire connaître sa commune.

Alors il a fait placarder partout cette affiche annonçant le passage du Tour. Poursuivre la lecture de « Tour et contours du Tour »

La jeune fille en vert

J’aborde le col Amic par Wuenheim.

Je suis plein de bonne résolution, la température est agréable, la route en sous bois ombragée.

Une jeune fille habillée en vert me dépasse. Poursuivre la lecture de « La jeune fille en vert »

Voyage sur les Crêtes

Uffholtz

Au départ de Uffholtz, on entreprend ce matin la montée au Vieil Armand…et plus si affinités…

Le centre du village fraîchement rénové a belle allure avec son ciel bleu et son infrastructure moderne.

La montée semble agréable au début, mais par la suite la pente atteint 8% et c’est suffisant pour mouiller ma casquette! Poursuivre la lecture de « Voyage sur les Crêtes »

L’abri mémoire d’Uffholtz

Uffholtz

Juste avant d’entamer la montée du Vieil Armand, une halte s’impose à l’abri mémoire de 14-18 à Uffholtz.

Cette ancienne « ambulance » (un poste de secours avancé) allemande a été restaurée et un abri mémoire édifié sous l’épaisse dalle de béton. Poursuivre la lecture de « L’abri mémoire d’Uffholtz »

On a démonté le Vieil Armand

Route des Crêtes- Les Vosges qu'on aime (vélomaxou)

C’est en abordant Wattwiller que Jean s’interroge…

– Je ne vois pas le Vieil Armand, là-haut…

– Ben oui, t’as pas lu les DNA ce matin?

– Non!...

– Si tu les avais lus, tu aurais appris qu’on a du démonter le Vieil Armand hier…

La plaisanterie n’est pas au goût de Jean. Poursuivre la lecture de « On a démonté le Vieil Armand »

La tentation vosgienne

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, La tentation vosgienne

vélomaxou

Les Vosges sont prenantes.

Dès les beaux jours revenus, chacun s’y presse pour retrouver la
nature.

A sa façon.

Certains vont à pied et profitent des innombrables sentiers de
randonnées pédestres balisés qui jalonnent les ballons et le massif
forestier.

D’autres vont à vélo. Par la route ou les chemins
caillouteux.

Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, La tentation vosgienne

D’autres enfin gravissent les pentes en voiture ou à moto.

C’est un privilège que de pouvoir parcourir les ballons vosgiens
le long de la route des Crêtes du nord au sud.

Un privilège dont certains adeptes abusent.

En cause, les vitesses excessives et les décibels.

Dimanche, la montée du Grand Ballon a été le théâtre d’un ballet
incessant de cabriolets décapotés et rugissants, émules du Rallye
de France (?) et de motards adeptes de sensations fortes.

On me dit que la gendarmerie avait même installé
un radar de vitesse pour contrôler les excès…Je ne sais pas si
c’est vrai, mais si tel est le cas, cela démontre au moins que les
pouvoirs publics sont conscients du problème des vitesses
excessives dans le massif.

Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Comme d'hab!

 

 

Col Amic

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Col Amic

vélomaxou

La montée du col Amic. Dans les Vosges.

Un sujet maintes fois abordé.

Et pourtant!

C’était la première fois de l’année pour la plupart
d’entre-nous.

Un exercice toujours angoissant où l’on se demande si « ça va le
faire » encore cette année…

12 km de côtes avec 557 m de dénivellée.

Fastoche pour les « gros mollets » mais toujours aussi
impressionnant pour les rouleurs moyens peu entraînés.

Bon, arrivés en haut, tout le monde est content.

On s’attarde même à regarder la plaine d’Alsace depuis
Kohlschlag.

Retour par le Vieil Armand encore fermé à la circulation mais
praticable.

Rafales de vent. 6°C.

 

Tutoyer la montagne

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Tutoyer la montagne

vélomaxou

Oser tutoyer la montagne vosgienne est une familiarité
hasardeuse.

Heureusement, la montagne vosgienne est généreuse et on en
dispose sur place afin de pouvoir l’essayer quand on veut.

Avantage appréciable!

Ajourd’hui, juste un début de montée au Vieil Armand par la
route des Crêtes avant de redescendre à Wattwiller.

Un exercice de 4.5 km de côte pour se rappeler nos bons
souvenirs de l’année passée.

C’est  vrai qu’on oublie vite la façon d’acclimater son
souffle et son coeur à la pente sans défaillir, comment choisir le
bon braquet pour n’avoir pas à « en enlever » avant la fin de
l’épreuve.

Toujours ce désagréable vent sec et froid venu du nord-est qui
ne récompense pas le cycliste de ses efforts.

Vivement des jours meilleurs!

 

 

Vieil Armand

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Vieil Armand

vélomaxou

Bien sûr, il faut d’abord y monter!

Bon, c’est un moment difficile avec cette température…et les
vélos sont peu nombreux.

On profite ensuite de la route des Crêtes à l’ombre et le point
de vue depuis Freunstein est toujours aussi beau.

Retour par Goldbach.

Route des Crêtes vosgiennes

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Route des Crêtes vosgiennes

vélomaxou

On partira tôt pour éviter la canicule…contrairement à nos
habitudes.

La route des Crêtes vosgiennes est très prisée
des promeneurs et des touristes.

Longue de 77km, les cyclistes s’y rendent nombreux l’été de
Sainte-Marie aux Mines à Cernay.

L’hiver, elle est souvent impraticable du fait de l’enneigement
et fait le bonheur des adeptes de skating.

Avant cela, il faut d’abord y monter.

De préférence à la force musculaire plutôt qu’avec un véhicule à
moteur, source de pollution, surtout aujourd’hui où les pics
d’ozone sont atteints.

Nous montons aujourd’hui par Guebwiller et la vallée du
Florival.

24km de côte à 7% à 10%.

Bon revêtement. Développement « confortable » 30/23 qui permet de
discuter entre-nous sans arriver en haut « à l’agonie »…

La montée est continue jusqu’au Markstein avec un petit plat au
lac de la Lauch, mais elle est ombragée et agréable en semaine où
le trafic routier est réduit.

L’arrivée au Markstein nous dévoile un vaste plateau de chaumes
idéal pour se promener et se détendre.

Non loin les libéristes du Treh décrivent des arabesques
colorées dans le ciel bleu.

On prendra la route des Crêtes en direction du Grand-Ballon,
sommet des Vosges à 1424m.

Au Grand-Ballon, Gérard, le commerçant ambulant, nous accueille
avec sa bonhomie truculente et coutumière…

Ses spécialités de la région sont appréciées des touristes.

Notamment son pain d’épice aux amandes et aux écorces d’orange
et de citron.

On s’arrêtera à l’auberge du Ballon d’Annick et Didier Bronner pour
déguster les fleischnackas maison et la tarte aux myrtilles
à sa terrasse ensoleillée d’où l’on domine la plaine d’Alsace.

Les équipes cyclistes venues parfois de loin tutoyer les sommets
vosgiens sont déjà au rendez-vous de ce premier jour de
juillet.

Retour par le Vieil Armand.

Dans la plaine, il fait 34° et le temps est lourd.

108km-1300m

Coup de coeur!

Les cyclistes venus de loin peuvent trouver campings et hôtels
tout autour du massif.

Le camping de Wattwiller et celui de Wuenheim ne manquent pas de
charme à deux pas des sommets vosgiens.

Ferme auberge du Molkenrain

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Ferme auberge du Molkenrain

vélomaxou

 

Enfin du beau temps sur les Vosges!

Elle est à 1126m d’altitude, la ferme auberge du Molkenrain.

On l’aura!

Les mulhousiens aiment s’y rendre car elle n’est pas très
éloignée et on a un beau point de vue sur la plaine d’Alsace par
beau temps juste derrière le Vieil Armand en contrebas.

84km aller et retour et 1000m de dénivellée.

Ascension par Goldbach, puis Col Amic, puis route des
Crêtes.

Le goudron fondait en montant à Goldbach où l’on enregistrait
34°C sur les compteurs.

Bien abrités sous nos casques en polystyrène, on ne risquait pas
le coup de soleil et en plus on avait le temps d’admirer le paysage
avec nos pneus qui s’accrochaient au bitume mou!

Un vrai réglisse! Pardon, un vrai délice!

Ouf! quittons la route des Crêtes et bifurquons vers le
Molkenrain et sa route étroite en forêt.

Après 2km à 12-15% la ferme auberge est en vue…

La tarte aux myrtilles aussi!

Mérite le coup de coeur de Vélomaxou.

Col Amic-Vieil Armand, les Vosges toujours aussi belles!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Col Amic-Vieil Armand, les Vosges toujours aussi belles!

cliché vélomaxou

Ceux qui ne sont pas sortis aujourd’hui devaient avoir de bonnes
raisons car le temps était ensoleillé et sans nuage.

De nombreux cyclistes ont en effet profité de cette journée
idéale pour commencer à tutoyer la montagne vosgienne.

La montée au col Amic par Wuenheim est toujours aussi prisée des
cyclistes qui veulent rejoindre les cimes.

Hélas, la portion de route non encore rénovée est dans un état
pitoyable et on se demande même comment elle pourrait rester dans
cet état tout l’été…sans mettre en question la sécurité des
usagers.

Ceci dit, ne rien exagérer! On profite pleinement du charme de
la nature…

Enfin, le sommet est là!

Derrière Kohlschlag, en contrebas la plaine d’Alsace…

Nous rentrerons par le Vieil Armand et Wattwiller.

La montée au Grand-Ballon sera pour la prochaine fois…

L’album de la sortie avec images plein écran…

Le Vieil Armand, évocation historique

En montant sur les crêtes Vosgiennes, il faut se souvenir que
les ballons ronds ont été le théâtre d’affrontements sanglants lors
de la Grande Guerre. Le Hartmannswillerkopf, dans le Haut-Rhin est
parfois dénommé le « Verdun alsacien » en raison de ses combats
tragiques.

Il reste un des hauts lieux de mémoire de 14-18. On pourra
regarder cette évocation historique réalisée par le Mulhousien
Daniel Ziegler en 2005, HWK, la mangeuse d’hommes (25mn)

Molkenrain

L’année passée, l’ascension du Molkenrain s’effectuait par beau
temps.

Aujourd’hui, il a fallu s’armer de courage pour gravir la pente
jusqu’au Molkenrain au départ d’Uffholtz.

Rafales de vent, ciel chargé et menace de pluie.

Heureusement, la route des Crêtes depuis Uffholtz est
abritée…Après une halte à la ferme auberge d’où l’on domine la
plaine d’Alsace, on reprendra nos vélos sous la pluie jusqu’au
Vieil Armand où il ne fait plus que 10°C!

Retour par Goldbach et Thann.

On
s’arrêtera en haut de Freunstein pour admirer la belle vue sur le
massif en compagnie des vaches tintinabulantes.

La trilogie du trio

Mon ami Gaston a suggéré ce titre pour notre sortie du jour.

En fait, le calendrier des sorties cyclistes du club prévoyait
ce beau parcours: Vieil Armand,Grand Ballon, Markstein. Bref, une
partie de la route des Crêtes à faire l’été comme aujourd’hui!

28°C, temps couvert et moiteur de l’air.

Mais aprés le Vieil Armand, hélas, le Grand Ballon était noyé
dans les nimbus…

On a donc revêtu les imperméables pour rejoindre la ferme du
Haag et boire un grand café en guise de rafraîchissement.

Les touristes, nombreux pour la saison, semblaient fatalistes et
tentaient d’entrevoir la plaine ensoleillée lorsque la brume
s’atténuait.

12°C sur la route des Crêtes.

Retour par la Lauch avec les doigts gourds en arrivant à
Buhl.