Étiquette : Molkenrain

Firstacker-Turenne à VTT

Je grimpe par le balisage VTT-FFC 35

Après la pluie du matin, temps inespéré cet après-midi.

Je remonte la vallée avec l’idée d’explorer des sentiers inconnus. A Willer-sur-Thur, je trouve une rue qui grimpe à l’Obersaege…embranchement que je rate. Je poursuis et je me trouve sur la route de Goldbach. Je ne vais quand même pas prendre la route à VTT, ce serait une faute de goût.

La Reine d’Or le long de l’Altenbachrunz

Je grimpe un chemin parallèle qui s’appelle le chemin de la Goutte, le long de l’Altenbachrunz. Ce n’est pas trop difficile. J’aboutis à Altenbach chez Madame Sans Gène.

Stèle de Paul Acher. Journaliste, il a collaboré au Gaulois, à L’Écho de Paris et à La Revue des Deux Mondes, à l’Illustration, à la Revue de Paris et à la Revue critique des idées et des livres.

Le 27 juin 1915 il est tué dans un accident automobile en service commandé, près du front de Thann.
extrait de « les exilés » de Paul Acker
Altenbach, un petit privilège au pied du Grand Ballon

Et après que faire?

Comme j’ai vu que l’ancienne colo de la Goldenmatt a été restaurée en maison de vacances, je grimpe par là. Par le hameau Aloyse Merklin, puis j’arrive au nouveau relais téléphonique. De beaux points de vue.

après Aloyse Merklin, je grimpe à la Goldenmatt

Arrivent face à moi deux promeneurs…mon attention est tout de suite attirée par les deux accompagnateurs qui suivent: deux dromadaires des Andes. Je veux dire de jeunes lamas qui se précipitent vers moi…n’ayez-pas peur me disent les promeneurs…ils vont juste vous sentir…effectivement le premier lama arrive à la hauteur, ses grandes dents sont juste au bout de mon nez…il me renifle et continue de suivre ses patrons…le second arrive et fait de même. Ouf!

Freundstein en face, dams le coin en bas à gauche Blanschen, écart de Goldbach

Dans le parc au-dessous de la Goldenmatt, les vaches. Elles squattent le chemin et n’ont pas l’intention d’en bouger.

J’arrive à Goldenmatt

La Goldenmatt encore en travaux. La charpente métallique n’est pas du meilleur effet.

Je descends à l’Amic, remonte à Freundstein…puis je tente de contourner le chaume du Molkenrain.

A l’Amic, je prends la route
Me voici rendu à Freundstein, en face la Goldenmatt que je viens de quitter
la dernière grimpée au Molkenrain avant la descente

Ma dernière grimpée après Freundstein est pénible. Je dois aller jusqu’à la cote 1028 avant de plonger dans la vallée.

Je dois aller jusqu’à la cote 1028 avant de plonger dans la vallée. Je ne bluffe pas: je marche. Je suis un bon marcheur à vélo! L’effet de l’âge me pénalise sans doute…

En fait de plongée, pour rejoindre Turenne, c’est plutôt casse-gueule, roches glissantes et randonneur qui montent. Bref je descends à pied. Après Turenne, ça roule, mais revers de la médaille, je grelotte dans l’ombre. Je croise un runner en short et mini teeshirt qui manifestement n’a pas froid.

après Turenne, l’abir du Becherkopf

Au chêne Wotan, la photo finish.

La photo finish. Thann en bas. Une fois descendu, sous les gants, j’ai les doigts blancs et mon uniforme de vététiste est repeint.

https://www.openrunner.com/r/12120017

Le profil du parcours et mon travail cardiaque

Thann-Molkenrain à VTT

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
point de vue sur Thann chêne Wotan

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
point de vue sur Bitschwiller depuis Becherkopf

Le Molkenrain est un sommet vosgien prisé des randonneurs.

Il culmine à 1125m…et surplombe le Hartmannswillerkopf non loin de là où l’on aperçoit la croix sommitale.

Connu aussi pour sa ferme-auberge réputée, il l’est aussi pour son refuge des Amis de la Nature situé au pied des antennes radios.

Il existe plusieurs itinéraires pour grimper le Molkenrain au départ de Thann à VTT.

Par la route, on connait, un seul chemin: celui du col de Herrenfluh sur la route des Crêtes.

J’ai déjà expérimenté la voie nord par Ostein et Freundstein ici en mai 2017 (23km et 839m).

Une autre voie plus au sud qui monte par Waldkapelle et le camp Turenne tracée par le vététiste ntschudy (39km, 1300m) et dont le récit est ici

Aujourd’hui, j’ai essayé une voie médiane (33km, 900m)

Neuf kilomètres de grimpée depuis le km 5 jusqu’au km 14 et 700 de dénivelée, ce qui fait une pente moyenne de presque 8%.

Elle passe par le camp Turenne. Mais auparavant je monte par Bitschwiller jusqu’à la place Grumbach, le col de Grumbach, le chêne Wotan, l’abri du Baecherkopf avant d’atteindre Camp Turenne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le randonneur est-il hôte ou otage du paysan et de ses produits frelatés et des forestiers qui détériorent tout sur leurs passages? C’est irritant cette mise en garde du Club Vosgien. (chêne Wotan)

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le camp Turenne ou Thomannsplatz . Il existait de nombreux camps pour abriter les troupes françaises en 1915 sur ce versant de la montagne. Plus d’informations ici. Au camp Turenne, un monument a été édifié en mémoire des soldats inhumés.

Ensuite je prends le GR5 étroit et caillouteux sur un kilomètre environ qui mène au chalet refuge AN.

Je pédale jusqu’à Camp Turenne et ensuite à partir du camp Turenne, je pousse. Trop dur pour moi! Mais d’autres grimpent sur le vélo.

Au refuge des Amis de la Nature du Molkenrain, c’est jour d’affluence.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
refuge AN Molkenrain

Je redescends par la route jusqu’au col de Herrenfluh et je longe la courbe de niveau 900m jusqu’à la gorge de l’Erzenbach qui me permet de descendre à Steinbach.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
retour par ce chemin

trace GPS

FC moy115/70/157

temps 3h00

Freundstein-Molkenrain à VTT

En montant Ostein. Ils ne voient pas grand-monde les ânes; alors j’assure le service minimum en prononçant quelques mots doux. Ils semblent acquiescer tout âne qu’ils sont.

J’ai perdu la route.

Sous entendu, j’ai perdu le goût de la route.

C’est un constat. Poursuivre la lecture de « Freundstein-Molkenrain à VTT »

Les Vosges sous canicule

Par canicule, les Vosges plutôt le matin

Après midi, oublier de faire du vélo.

On part donc à 7h30. On sait pourquoi on part, c’est pour maintenir notre entraînement car dans huit jours on se présente au BRA des Alpes.

Le thermomètre est à 23° et c’est agréable. Poursuivre la lecture de « Les Vosges sous canicule »

Thann-Molkenrain et la suite à VTT

Thann depuis le vignoble du Rangen

J’ai trouvé ce parcours sur Openrunner (voir la trace de ntschudy qui publie également 21 traces VTT sur le sud du massif vosgien).

 

Attention: ne pas faire la boucle au km 12: elle ne sert à rien et on doit monter dans la broussaille!… mais j’ai vu 6 chevreuils sur ce chemin en friche Poursuivre la lecture de « Thann-Molkenrain et la suite à VTT »

Molkenrain

Freundstein, monter là, c’est déjà une récompense

On éprouve toujours une certaine fierté à atteindre un sommet vosgien, celui qu’on a monté l’année précédente sans savoir si on pourra encore le faire l’année suivante.

J’avais un plan A puis B puis C.

A: Col Amic

B: Vieil Armand

C: Molkenrain Poursuivre la lecture de « Molkenrain »

Voyage sur les Crêtes

Uffholtz

Au départ de Uffholtz, on entreprend ce matin la montée au Vieil Armand…et plus si affinités…

Le centre du village fraîchement rénové a belle allure avec son ciel bleu et son infrastructure moderne.

La montée semble agréable au début, mais par la suite la pente atteint 8% et c’est suffisant pour mouiller ma casquette! Poursuivre la lecture de « Voyage sur les Crêtes »

On a démonté le Vieil Armand

Route des Crêtes- Les Vosges qu'on aime (vélomaxou)

C’est en abordant Wattwiller que Jean s’interroge…

– Je ne vois pas le Vieil Armand, là-haut…

– Ben oui, t’as pas lu les DNA ce matin?

– Non!...

– Si tu les avais lus, tu aurais appris qu’on a du démonter le Vieil Armand hier…

La plaisanterie n’est pas au goût de Jean. Poursuivre la lecture de « On a démonté le Vieil Armand »

Molkenrain, à faire l’été

Il faudrait faire la fine bouche pour ne pas l’admettre: la balade au Molkenrain est une balade de qualité. Elle est touristique et physique à la fois.

Pour ceux qui veulent découvrir les Hautes-Vosges et ses hautes chaumes. Poursuivre la lecture de « Molkenrain, à faire l’été »

Ferme auberge du Molkenrain

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Ferme auberge du Molkenrain

vélomaxou

 

Enfin du beau temps sur les Vosges!

Elle est à 1126m d’altitude, la ferme auberge du Molkenrain.

On l’aura!

Les mulhousiens aiment s’y rendre car elle n’est pas très
éloignée et on a un beau point de vue sur la plaine d’Alsace par
beau temps juste derrière le Vieil Armand en contrebas.

84km aller et retour et 1000m de dénivellée.

Ascension par Goldbach, puis Col Amic, puis route des
Crêtes.

Le goudron fondait en montant à Goldbach où l’on enregistrait
34°C sur les compteurs.

Bien abrités sous nos casques en polystyrène, on ne risquait pas
le coup de soleil et en plus on avait le temps d’admirer le paysage
avec nos pneus qui s’accrochaient au bitume mou!

Un vrai réglisse! Pardon, un vrai délice!

Ouf! quittons la route des Crêtes et bifurquons vers le
Molkenrain et sa route étroite en forêt.

Après 2km à 12-15% la ferme auberge est en vue…

La tarte aux myrtilles aussi!

Mérite le coup de coeur de Vélomaxou.

Molkenrain

L’année passée, l’ascension du Molkenrain s’effectuait par beau
temps.

Aujourd’hui, il a fallu s’armer de courage pour gravir la pente
jusqu’au Molkenrain au départ d’Uffholtz.

Rafales de vent, ciel chargé et menace de pluie.

Heureusement, la route des Crêtes depuis Uffholtz est
abritée…Après une halte à la ferme auberge d’où l’on domine la
plaine d’Alsace, on reprendra nos vélos sous la pluie jusqu’au
Vieil Armand où il ne fait plus que 10°C!

Retour par Goldbach et Thann.

On
s’arrêtera en haut de Freunstein pour admirer la belle vue sur le
massif en compagnie des vaches tintinabulantes.

Le Molkenrain

Aujourd’hui, direction la ferme-auberge du Molkenrain, au-dessus du Vieil Armand.

Malgré la menace d’orages, nous partirons quand même.

Heure après heure, le beau temps est revenu avec une température de 25 à 27°C et un beau ciel bleu sur le massif vosgien.

Chemin faisant, nous  rencontrons les arboriculteurs de Bitschwiller en plein travail de pressage des pommes.

Poursuivons notre chemin…

Cette maison « végétale » avant de quitter Bitschwiller est vraiment remarquable…

Commençons la montée vers Goldbach…

Jean toujours de bonne humeur même dans l’effort…

Jean-Claude s’applique…

En binôme Jean et Gaston peuvent deviser…

Les boucles sont raides…

N’est-ce pas Jean?

Goldbach est en vue…

Chariot fleuri à Goldbach…

Freunstein est en vue…

Vue sur le Grand Ballon magnifique…

A présent,il faut gravir le Molkenrain avec une pente de 11 à 13%…

Admirons les Salers en pâture…

A bloc dans les cales…

Fier d’être arrivé…

Préparation pour le retour à Mulhouse…