Le pont canal de Retzwiller, un ouvrage admirable…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le pont canal de Retzwiller, un ouvrage admirable...

En passant par Retzwiller, le long du canal du Rhône au Rhin,
on ne peut manquer de voir un ouvrage étonnant: le pont
canal permettant aux bateaux de traverser la Largue.

Ce pont mérite un arrêt. Un escalier permet de
descendre au bord du lit de la rivière et d’admirer les 5
voutes du pont contruit en 1834 et mesurant 35m de long.

une piste à neuf à Dornach

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, une piste à neuf à Dornach
Elle n’est pas très longue, mais depuis que ce pont
était à l’abandon, ça fait du bien de voir un
ouvrage de plus mis à la disposition des cyclos…donc on
peut franchir le pont SNCF avant Mer Rouge en toute
sécurité.

Nouvelles d’Eurovélo 6 de Nantes à Budapest…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Nouvelles d'Eurovélo 6 de Nantes à Budapest...

René nous écrit:

A la limite entre le Territoire de Belfort et le Doubs, les travaux
de réfection vont commencer avec à la clé
135km de piste de Bourogne (90) à Saint Vit (25) et quelques
écluses rénovées.

Vos papiers, svp!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Vos papiers, svp!
On ne plaisante pas avec les Mousquetaires, scrogneugneu!

Pinpon, v’la les pompiers

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Pinpon, v'la les pompiers
Même à vélo, un pompier est toujours
bienvenu…

Une gare insignifiante

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Une gare insignifiante

Oui, c’est une gare insignifiante, mais elle est tellement belle
qu’on aimerait y prendre encore le train…

C’est où d’après vous? 

Les cyclos indécis

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les cyclos indécis
On a toujours du mal à prendre le bon itinéraire
quand on est cyclo. C’est bien connu.

Si nous parlions VTT…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Si nous parlions VTT...

La
petite fille à vélo d’Outremont
est une histoire
formidable que je vous invite à lire tant elle illustre
combien il est difficile aujourd’hui d’amener nos enfants à
faire du vélo.

Ceci m’amène à reconnaître combien ceux qui se
dévouent dans les écoles cyclos de club ont une
tâche primordiale pour tenter de faire « encore » aimer le
vélo .

En parlant de vélo, j’arpentais l’autre jour le rayon cycle
d’une grande surface. J’ambitionne secrètement, ne le
répétez-pas, d’essayer une de ces machines hybrides
que l’on nomme VTT rien que pour épater mon gendre dans le
vignoble pentu.

Quelle ne fût pas ma surprise de constater qu’on trouve des
vélos suspendus à l’avant ET à
l’arrière à moins de 100 euros!

Voilà encore une performance à laquelle nos amis
chinois ne doivent pas être étrangers.

Bon, la question du prix n’étant plus un obstacle, il faudra
bien quand même pédaler…

A bien y réfléchir,100 euros, ce n’est vraiment pas
cher et ce n’est souvent même pas le prix d’un accessoire
monté sur nos randonneurs…Bon, relativisons: la
solidité du VTT en question ne doit pas être
irréprochable si l’on martyrise un peu la machine.

Parcourant le rayon cycle, on monte vite en gamme et on trouve des
VTT avec freins à disques à commande hydraulique.

Je me suis souvent demandé l’intérêt d’un tel
dispositif quand on considère le faible diamètre du
disque en comparaison avec la machoire d’un frein à patin
sur la jante d’une roue de 700…Il est vrai que l’hydraulique doit
compenser le petit couple de freinage.

Quand à la torsion du rayonnage pendant le freinage et
à l’ancrage du disque sur le moyeu, c’est encore autre
chose, méfiance!

Si ce type de freins peut trouver grâce à mes yeux,
c’est pour leur éloignement du sol par temps mouillé
ou boueux.

Bon, j’arrête de finasser sinon, mon gendre va attendre
encore longtemps notre sortie dans le vignoble.

le petit sésame 2007 est paru

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, le petit sésame 2007 est paru

Le petit sésame 2007 est paru.

Armé de toute ma patience matinale, après avoir
découpé ma photo au format 2x3cm en faisant bien
attention que les oreilles ne sortent pas du champ du cadre, j’ai
donc procédé à l’opération tant
redoutée chaque année qui consiste à refermer
les deux volets de sa licence FFCT.

En s’appliquant bien et en suivant le mode opératoire, on
arrive au dernier point sans trop de difficultés.

Sauf que l’onglet à soulever n’entraîne pas le volet
plastique et qu’il faut alors pratiquer une incision avec un cutter
et découper le contour de la licence si on ne veut pas se
retrouver avec un document « Midi-Languedoc », c’est à dire
non imperméabilisé.

Bref, c’est fait! Me voila, une année de plus,
encarté à la grande FFCT. Et j’en suis fier!

Deux nouvelles émanant de la FFCT:

1/ les accidents en tous genres de cyclo sont en nette progression
et c’est préoccupant. Mais ce constat est bien en
adéquation avec nos comportements constatés chaque
jour.

Aujourd’hui, on incite les plus de 50 ans à faire un test
d’effort auprès d’un cardiologue, conscient que certains
ignorent leurs limites. Tous ces tests, çà doit
coûter « bonbon » et les cardiologues doivent se frotter les
portefeuilles!

Ce qui est paradoxal dans le sport, c’est qu’on incite à en
faire pour garder la forme mais qu’il faut ne point trop en
faire…

Donc, soyons mesurés en ascensionnant les pentes vosgiennes
à « notre main ».

Un bon ami me disait, hier soir, que s’il s’autorisait à
gravir trois cols suisses dans une journée dont l’un de
26km, c’est surtout parce qu’il savait reprendre son souffle de
temps à autre en mettant pied à terre.

Voilà une sage résolution et le cyclo comme je
l’aime.

2/ la deuxième chose que voulait nous dire la FFCT, c’est
que la revue « Cyclotourisme » se vend mal. Et qu’il fallait faire un
effort.

Seul un cyclo sur cinq est abonné.

C’est pourtant une revue bien faite mais dont l’image est un peu
décalée par rapport à nos pratiques
dominicales.

Il suffirait peut-être d’y intercaler un cahier
régional pour lui redonner de la vigueur.

Personnellement, je pense qu’il faurait l’inclure dans la licence.

Mais quand on sait que la revue représente à elle
seule plus de 50% du coût de la licence, on comprend que
beaucoup rechigne à s’abonner.

Ceci dit, la revue subit le même désaffection que la
presse écrite en général avec des lectorats
qui butinent de façon infidèle et inconstante et dont
beaucoup se laissent séduire par internet.

 

le lama d’Ungersheim

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, le lama d'Ungersheim
En passant par Ungersheim, on rencontre un paisible lama descendu
des hauts plateaux péruviens…

En passant par Soultzmatt

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, En passant par Soultzmatt
En passant par Soultzmatt, on longe l’usine thermale et son
témoignage architectural du temps passé…

Guebwiller

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Guebwiller

Aujourd’hui, pause détente dans le dédale de rues
à Guebwiller.

Grand ensoleillement en ce 9 février. Et 13°C à
l’ombre!

 

transport combiné

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, transport combiné

Juste une photo qui illustre le déplacement multi-modal tel
qu’il est pratiqué près de chez nous.

Je vous mets sur la voie: c’est pas Mulhouse!

Istein

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Istein

Istein est un joli village viticole situé avant Efringen
Kirchen non loin du Rhin.

Depuis le parvis de l’Eglise, on peut faire une pause et admirer la
plaine du Rhin.  A l’entrée du pays, on remarque cette
énorme masse
calcaire
qui brille au loin depuis la plaine d’Alsace qui doit
valoir ce nom à Istein ainsi que ces étranges
constructions
imbriquées dans la roche comme des
habitats troglodytes.

Le point sur le blog de Vélomaxou…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le point sur le blog de Vélomaxou...

Vélomaxou est né le 26 octobre dernier.

Depuis cette date, Vélomaxou a reçu 1037 visiteurs et
5242 consultations*.

* ce qui signifie que chaque visiteur
a consulté en moyenne 5 fois le blog de Vélomaxou.
 

250 articles ont été rédigés et vous
avez déposé 73 commentaires.

Rien que pendant le mois de janvier, le blog a reçu 449
visiteurs et 1921 consultations.

Bien entendu, ce ne sont que des chiffres mais ils montrent tout de
même votre intérêt pour mes récits et je
ne peux que me féliciter de l’écho suscité.

Il constitue pour moi un bel encouragement dans la voie entreprise.

Je vous rassure, Vélomaxou « ne sait pas
qu’écrire »…j’ai aussi à mon actif 8000 km parcourus
sur mon vélo en
2006 et j’en suis aussi très fier même si ce
palmarès reste modeste en regard des grands rouleurs.

Et, vous le savez, j’ai aussi une activité de peintre en
aquarelle. 

Ceci pour vous dire que l’actualité cycliste vue et
rapportée par Vélomaxou est authentique.

Merci à tous et bonne balade sur le blog de
Vélomaxou! 

Ils sont là…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Ils sont là...

Ils sont là depuis plusieurs semaines.

Qui a pu oser déposer ces ordures ici?

Cela serait étonnant que ce soit des cyclistes…

Liaison Baldersheim- Grünhutte. 

A Jean Devif

Vous qui passez souvent avec vos vélos devant cette petite
sépulture entre Grünhutte et Pont du Bouc, sachez que
c’est Jean Devif qui y repose.

Tué dans les combats féroces de la Harth en
décembre 44 à l’âge de 19 ans.

Des nids et pas de poules!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Des nids et pas de poules!

Oui, l’hiver et les affouages sont fatals aux chaussées de
la Harth.

Il faut bien que les travaux de bûcheronnage se passent…

On trouve donc maintenant de nombreux nids et pas encore de poules
dans la Harth.

Euroglass

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Euroglass

Une usine à la campagne.

Des labours limoneux. 

 

travaux d’hiver à Hombourg

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, travaux d'hiver à Hombourg
La ligne de transport d’EDF qui traverse le lotissement de Hombourg
est en passe d’être déplacée…

Eguisheim, un village qui vaut le détour

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Eguisheim, un village qui vaut le détour

Eguisheim est avec les villages de l’Alsace viticole un des
fleurons de l’architecture préservée du Moyen-Age.

Son organisation fortifiée en double rangée
circulaire est remarquable et ses maisons à colombages aux
oriels colorés font d’Eguisheim
un lieu de promenade agréable pour les cyclos.

Aujourd’hui, Eguisheim compte pas moins de 25 viticulteurs et fait
preuve d’un beau dynamisme touristique.

(illustration rue du Rempart Nord) 

 

Un de mes bons amis

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Un de mes bons amis

Un de mes bons amis d’Eguisheim me demandait selon moi « pourquoi
tant de cyclistes roulent-ils seuls plutôt que
d’adhérer à un club? »

Je lui répondis que vraisemblablement les avantages du club
ne compensent plus les inconvénients, sans trop d’ailleurs
être sûr de ma réponse. Ce n’était qu’une
supposition.

Chemin faisant, j’étais obligé de constater avec lui
que les cyclos « inorganisés » devenaient légion sur
nos routes d’Alsace…

Certains prétendent que les cyclistes sont devenus comme les
gens: individualistes. C’est, à mon avis, leur faire un
mauvais procès car le vélo de tous temps a toujours
eu ses solitaires, des adeptes « du rouler seul », à son
rythme, là où on veut, là où on peut.

Et puis adhérer à une organisation ou à un
club, c’est vrai qu’outre la camaraderie, l’esprit
d’émulation et de compétition, c’est bigrement
compliqué.

Il faut d’abord s’astreindre collectivement à des horaires,
à des parcours et à des vitesses. Toutes choses qui
en rebuttent plus d’un! Certains trouveront que le groupe va trop
vite alors que d’autres estimeront perdre leur temps à
« trainasser »…

Ensuite, il faut se plier à des participations inter-clubs
pas toujours réjouissantes car répétitives,
faute de quoi, votre absence est suspecte de mauvais esprit car
elle handicape le classement du club.

Je rencontre souvent ces cyclos heureux de rouler seuls et qui
avouent ne vouloir rendre de compte à personne et « faire
leur vie de cycliste » comme ils l’entendent.

Libres à eux!

Mais il existe incontestablement une autre raison qui motive ces
cyclos isolés, c’est le danger grandissant de la route pour
les groupes de cyclistes.

Non seulement la  route est plus meurtrière du fait de
la croissance du trafic routier mais force est de reconnaître
que la discipline n’est plus de mise dans les groupes de cyclos.

Même des règles élémentaires sont
bafouées : rouler de front sur des itinéraires
étroits et empruntés, s’arrêter en groupe dans
les hauts de côte…sans parler des moments où le
groupe de cyclos devient parfois une horde frénétique
indomptable telle une arrivée d’étape dans les
entrées de ville!

Bref, si le mouvement cyclo ne se ressaisit pas, on ne risque pas
d’inverser la tendance et les défections iront en
grandissant.

Encore la piste Wittelsheim – Cernay…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Encore la piste Wittelsheim - Cernay...

La Newsletter de février est parue.

Vélomaxou y fait le point sur la piste Wittelsheim – Cernay
qui n’en finit pas de faire des vagues au sein des organisations de
la FFCT d’Alsace.

Retenons, pour le cas, que pas une instance officielle ou
cyclotouriste ne s’est manifestée pour nous dire quel est
l’avenir de cette piste en dépit des alertes
soulevées par les utilisateurs.

Ce qui témoigne bien que parmi nos élus politiques ou
cyclos, très peu daignent, une fois élus, rendre
compte de leur action et surtout des résultats obtenus.

Pour la petite histoire, souvenons que nous sommes plusieurs
à avoir écrit au Conseil Général du
Haut-Rhin avant que d’avoir saisi le Codep68.

Ni l’un, ni l’autre n’ont répondu.

Chacun saura en tirer les conclusions utiles et prendre ses
responsabilités. 

 

Il y a 26 ans…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Il y a 26 ans...

Il y a 26 ans, Cyclotourisme évoquait l’hiver dans
sa revue avec de longs articles denses et circonstanciés
pour faire passer les mois d’inactions.

Dans son numéro 311 de décembre 1983,
Cyclotourisme relate l’ascension du Col du Puymorens par
René Nuri le 26 décembre 1981.

 » Ma bicyclette prend une personnalité propre, je ne
suis pas sûr qu’elle a envie de faire exactement ce que mon
coup de pédale et ma position voudraient …Aujourd’hui,
elle ne supporte pas la danseuse…Tiens, une voiture qui n’avance
pas, je la double non sans quelque fierté « c’est le gas-oil »
me dit le chauffeur…et je monte, je monte vers le soleil et la
neige. Voila le sommet, sous les applaudissements des skieurs
arrêtés là pour admirer le paysage.

Je plante le vélo dans une congère de 1,50m comme
si je le mettais sur le toit de la voiture, je cadre « chaîne
obligatoire » à gauche du viseur « Col du Puymorens 1915 m au
centre et le vélo qui regarde ces panneaux droit dans les
yeux, debout et fier à droite, je prends la
photo ». 

L’abus de VTT est dangereux pour la santé…

jQ(document).ready(function() {
var so = new SWFObject(‘http://staticblog.hi-pi.com/images/flvplayer-fr.swf’,’jsjero’,’330′,’287′,’8′);
so.addParam(‘allowscriptaccess’,’always’);
so.addParam(‘bgcolor’,’#CCCCCC’);
so.addParam(‘wmode’, ‘transparent’);
so.addParam(‘allowfullscreen’,’true’);
so.addVariable(‘width’,’330′);
so.addVariable(‘height’,’287′);
so.addVariable(‘file’,’http://s3.amazonaws.com/hipi/sportblog/flv/13194-395006-1169495593.flv%3FAWSAccessKeyId%3D1RS991DTV5CE699XC082%26Expires%3D1390519668%26Signature%3D%2FYLqTmOISgPRuxo5RKj6LEk6xfI%3D’);
so.addVariable(‘image’,’http://hipi.s3.amazonaws.com/sportblog/flv/thumb/13194-395006-1169495593_p.jpg’);
so.addVariable(‘javascriptid’,’jsjero’);
so.addVariable(‘enablejs’,’true’);
so.addVariable(‘type’, ‘flv’);
so.write(‘flv80135’);
});

Ne faites pas comme ce brave jeune homme! Ne présumez pas de
vos  capacités…

On en rit peut-être, mais on le plaint sincèrement en
même temps.

Michelbach le Haut, le très haut…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Michelbach le Haut, le très haut...

Michelbach le Haut porte bien son nom surtout pour la côte
à sa sortie en direction de Knoeringue dont certains
passages accusent 8%.

Arrivé à son sommet, on a un beau regard sur la
plaine en direction de Huningue. 

Une piste occupée

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Une piste occupée

La piste cyclable présente l’avantage de mettre de la place
à disposition des automobilistes pour garer leur
véhicule…

« Quelques deux ou trois vélos qui passent là chaque
jour ne justifie nullement que cette place soit tenue à leur
disposition » dans l’esprit de l’automobiliste.

Cependant, cette façon de faire est
répréhensible et sanctionnable d’une contravention de
2éme classe à 35 euros.

Ici liaison Rond-Point Ile Napoléon – Baldersheim face
à Volkswagen. 

Blotzheim et ses attractions

 

Blotzheim présente une opportunité. Celle de pouvoir
faire une pause au belvédère
Gérard PECHE d’où l’on peut admirer les avions
s’envoler et atterrir.

dsc01296

Mais Blotzheim présente aussi des
monuments surpenants par leur extravagance, comme en
témoigne ce rond – point doté d’un monument à la gloire de
Krutstorza, la plante affreudisiaque érigée
en l’an 204
par le maire Bernard Simon. Ou encore cette
étrange panneau annonçant  » le Polygone
Clinton – Hillary et Pastis »
!!!

dsc01297

Pour clore le chapitre des surprenantes découvertes faites
à Blotzheim, on visitera sur les hauteurs du village au pied
de ce radar aérien aux formes
fuselées, une constellation de
bornes en relation avec les astres éloignés que
sont Jupiter, Neptune, Mars et bien d’autres…

dsc01299

Quel curieux village semble être Blotzheim! N’a t-il pas
été investi par des extra-terrestres ou des adeptes
d’agapes divinatoires qui auraient forcé sur le
Kaefferkopf?

dsc01301

Voici un jeune cyclo

Voici un jeune
cyclo
qui semble s’orienter vers la course cycliste.

Il nous raconte son Paris-Longwy 343 km…

Bravo à lui!

Mais alors, je ne vous parle pas de l’orthographe… il va falloir
qu’il s’entraîne avec quelques dictées.

quatre voies cyclables…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, quatre voies cyclables...

Ne nous y trompons pas: faire du vélo sur une quatre voies
est un exercice périlleux!

C’est ce que deux jeunes ont réalisé du coté
d’Auchan à Bourtzwiller avec leur VTT.

Cependant, contrairement à une idée reçue,
faire du vélo sur une route à 4 voies n’est interdit
formellement que si le panneau C107 y figure.

Ce qui veut dire que certaines 4 voies ne
sont pas interdites aux vélos: celles notamment où il
n’existe pas d’itinéraires secondaires pour se rendre d’un
point à un autre. 

%d blogueurs aiment cette page :