Étiquette : nuit

Cycliste la nuit

Je suis le seul cycliste équipé ainsi quand je me promène le soir à Thann. J’imagine que je dois paraître ringard.

40% des accidents impliquant des vélos ont lieu la nuit. La principale raison à cela : 57% des pratiquants de la petite reine roulent mal éclairés. 

C’est la Prévention Routière qui lance ce message sur les médias.

Je ne peux que l’approuver.

Hier encore à 21 heures, un cycliste sans lumière.

Encore mieux: il aborde le feu tricolore, puis passe au rouge.

En loucedé.

Celui-là s’en fout de n’être pas vu et de griller un feu.

Deux constats: nous avons affaire à une population qui n’a aucune conscience du danger encouru et qui en outre ne craint aucunement d’être verbalisée. Et pour cause, le soir après la nuit tombée, je ne vois aucune force de l’ordre en ville.

Mais force est d’admettre que nous avons, plus qu’hier, une population qui se défie de tout, y compris des règles.

Alors à quoi bon s’en offusquer!

La nuit nuit

Publicités

Les potins du lundi

img_8123
Regarder dans le rétroviseur

Soyons lucide, Vélomaxou est sur le déclin.

Je ne sais pas si ce désamour frappe tous les blogueurs, mais force est de constater que les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Depuis 2014, Vélomaxou perd chaque année de l’audience.

188000 pages vues en 2014, puis une lente érosion.

Elle semble stabilisée aujourd’hui. Je pense arriver à 140.000 pages en cette fin d’année.

Mais il est vrai que je produits moins d’articles: près de 800 en 2014 et moitié moins aujourd’hui.

En revanche, et c’est réconfortant, mes visiteurs sont toujours fidèles.

65000 en 2014 et 57500 à l’heure actuelle (8 octobre)

audience
Une lente érosion des pages vues mais un lectorat qui se maintient

Le parti pris de ce blog est d’embrasser tout le spectre du monde cycliste à l’exception de la compétition.

Je garde cette ligne même si mon regard citadin est moins aiguisé depuis que j’ai quitté l’agglomération mulhousienne.

Mais je continue d’aimer tous les vélos, je devrais dire tout le vélo pour être encore plus universaliste.

Le soir à la veillée, j’ai pris l’habitude de parcourir ma ville quand le tohu-bohu de la circulation s’est calmé. Un exercice qui pourra surprendre.

Je rejoins le centre-ville et souvent je longe la Thur au pied du Rangen pour le retour.

Il faut un phare puissant car c’est le noir total en cette période de l’année et je ne suis pas nyctalope sur ce chemin où je rencontre parfois un monde interlope.

Une sombre silhouette à l’approche, on se frôle, et le reste d’une effluve ensuite…

Les coureurs à pied se projettent avec leur frontale sur la tête, je les vois de loin arriver comme des feux follets.

En haut des vignes, derrière les lambeaux de brumes, les feux des vététistes ondulent à l’orée du bois.

On allait voir ce qu’on allait voir

Effectivement on a vu.

Depuis le défilé de cette jeune caste diplômée des hautes études autour du président Macron, les choses ont bien changé.

Notre roi semble nu.

Il semble à présent se raccrocher aux branches du torrent médiatique qui déferle autour de lui.

Trempé jusqu’à l’os dans sa chemise blanche, il n’a trouvé en face de lui qu’une petite frappe pour lui tenir la main et nous adresser un doigt d’honneur.

Comme beaucoup, j’ai mal à la France.

 

Bon sang, c’est pourtant simple

Aujourd’hui, 21 décembre, solstice d’hiver et début de l’hiver.

C’est à dire que c’est le jour le plus court de l’année…et donc la nuit la plus longue.

A Paris le soleil s’est levé 8h42 et se couchera avant 16h56.

J’en suis resté à des choses très basiques contrairement à nos ancêtres habitués à vivre au rythme de la terre et de ses saisons. Continue reading « Bon sang, c’est pourtant simple »

Voyage de nuit

dynas2525205Le vélo avançait dans la nuit glaciale.

Mu par une improbable mécanique musculaire.

Seul, de façon imperceptible, le galet de la petite dynamo Sanyo faisait entendre de temps à autre un couinement de mécontentement lorsque la roue avalait quelques graviers abandonnés sur le bord de la chaussée.

Dans la pénombre, au bout du village, il n’y avait plus que la lune et cet étroit halo du phare pour guider une trajectoire incertaine, celle qui me permettrait de rejoindre le village suivant. Continue reading « Voyage de nuit »

Voir et être vu la nuit à vélo

Encore un article sur la lumière!

Vélomaxou n’est pas avare d’articles à ce sujet qui passionne ceux qui doivent pédaler la nuit en rase campagne.

Mais j’ai trouvé cette vidéo, parmi d’autres, qui illustre assez bien la différence entre une lampe qui vous signale et une lampe qui vous éclaire pour rouler la nuit à vélo. Il n’est pas interdit de couper le son. Continue reading « Voir et être vu la nuit à vélo »