Jour : 10 avril 2020

Maxou, pourquoi tu cours?

Thann. J’habite là en contrebas du pré.Au fond on voit l’usine chimique Cristal qui fume. Elle tourne à fond pour produire le titane qui sert de glaçage aux comprimés de chloroquine

J’ai déjà dépassé 143 km de course à pied. Un truc jamais imaginable sans le corona.

Oui c’est vrai ça, pourquoi je cours?

Ce matin j’ai fait fissa pour passer chez le boulanger en même temps sur le retour. Devant moi un type qui commandait une dizaine de gâteaux bien sucrés et qui m’a pris un quart d’heure

Tout simplement parce qu’en France on a décidé d’emmerder les cyclistes. Alors je cours et je viens grossir le flot de joggeurs. Tout simplement.

Oui mais le confinement? la distanciation sociale? tu t’assois dessus?

Bien sûr que non! Ici, chez moi, je peux changer de trottoir dès qu’un passant avec son chien arrive en face de moi. Et je peux vous dire que des gens avec chiens, j’en croise beaucoup plus que de joggeurs.

Chronique de pandémie

La version soft du confinement allemand (image d’archive)

Les courbes de décès s’infléchissent. D’aucuns veulent y voir le début de la fin du pic épidémique. D’autres parlent de plateau…Sous-entendu ne pas crier victoire. Un plateau en montagne peut juste constituer une halte avant de reprendre la pente ascendante.

Chaque pays a testé sa propre méthode de confinement avec plus ou mois de réussite. Champions toutes catégories, le Japon et la Corée du Sud. La France suit toujours dangereusement la courbe de l’Italie tandis que l’Allemagne avec son confinement soft s’en tire plutôt mieux que nous. Attendons de voir la suite…

L’autre grand raout

Le grand raout de Pâques en Alsace n’aura pas lieu. Il faut savoir que l’Alsace se distingue, en cette période de Pâques, du reste de la France avec le Vendredi Saint férié. Jour pendant lequel les Haut-Rhinois en profitent pour faire les magasins du Territoire de Belfort tout proche.

Cette année non!

Les Mulhousiens sont avertis: le dispositif policier est à pied d’œuvre (DNA 10 avril)

Toutes les forces de police sont mises sur le pont long alsacien de quatre jours pour confiner tout le monde. Ce matin avec le concours de la presse locale, les Alsaciens ont droit à une piqure de rappel avec le fameux « restez chez vous! »

L’avenir le dira

Fallait-il durcir ainsi le confinement pour un résultat dont les effets sur le plan sanitaire restent à démontrer? L’avenir le dira. Et au surplus, l’immense inconnue du confinement, c’est justement comment en sortir? ne va t-on pas assister à une nouvelle explosion de contamination de la part des gens qui sont restés enfermés pendant des semaines et dont les organismes ne sont pas immunisés par des anticorps?

Durcir le confinement est-il nécessaire?

Du coté de la Bruche dans le Bas-Rhin, la fermeture de la piste cyclable ne fait pas des heureux.

Cette absurdité de vouloir concentrer les gens hors des endroits de quiétude aboutit in fine au résultat contraire dans les grandes agglomérations comme à Paris où les joggeurs confinés au-delà de 19h le soir se rassemblent en nombre le long des berges.

Dans le Haut-Rhin aussi, pendant ces quatre jours de fêtes pascales on ne pourra pas courir entre 11h et 19 heures mais on pourra marcher ou promener son chien. Encore une fois tout est question d’interprétation. La différence entre marcher et courir c’est lorsque deux pieds à la fois sont décollés du sol.

Ce serait alors l’échec du confinement et de la distanciation sociales qui en quelques semaines a mis notre économie à genoux.