Jour : 2 avril 2020

Réconciliation

Je connais toutes les rues, les ruelles et les impasses autour de chez moi

Quand je sors pour le jogging, je sais que je vais être bien ensuite. C’est une sorte de réconciliation avec moi-même. Une façon de faire attendre, de relativiser l’attente.

L’attente de jours meilleurs où nous sortirons de cette impasse démocratique dans laquelle on nous confine.

One hundred and fifty six, l’iphone ce matin n’arrêtait pas de me rappeler à l’ordre à force de franchir la ligne jaune cardio.

Je m’en fous. J’ai passé ce matin les 114 km à pied en 20 sorties depuis que le vélo nous est interdit. J’ai des difficultés pour descendre au-dessous de 7minutes 30 le kilomètre. Le poids? ou l’âge? ou les deux? Cette relative lenteur m’interroge.

Chronique de pandémie

Parquer sa population, le rêve d’une dictature

Nous ne sommes pas au bout de nos peines. La sortie du confinement risque d’être assortie de conditions. C’est ce qu’on a appris hier d’Édouard Philippe lors de son audition devant les députés de la mission d’information sur le coronavirus, mercredi 1er avril.

Pratiquement notre fin de confinement n’interviendrait qu’au cas par cas.

Clairement, la pandémie offre une occasion aux pouvoirs politiques de peser sur les libertés collectives et individuelles en prolongeant le régime des privations au-delà de toute règle démocratique.

Il faut donc s’y opposer fermement.

Certes la fin du confinement ne sera pas avant la mi avril voire plus…d’ailleurs le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint.

Hier, 1er avril, la France a enregistré 509 morts dans les hôpitaux et 6000 malades en réanimation.Une simulation n’envisage pas une diminution de la mortalité journalière avant le 7 avril

Comment sortir du confinement?

Les experts hygiénistes commencent à laisser filtrer quelques pistes qui ne sont pas enthousiasmantes.

Selon là où l’on habite, selon notre statut sérologique, selon notre âge tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne.

Avant nous été contaminés? sommes-nous immunisés par des anticorps? sommes-nous asymptomatiques, c’est à dire porteur de la maladie sans le savoir? avons-nous été testés négatifs ou positifs au coronavirus? sommes-nous des personnes fragiles, atteintes de pathologies à risques et âgées?

Alors selon notre statut il sera possible de sortir du confinement plus ou moins vite tout en l’assortissant de mesures de traçage si vous êtes porteur du virus

C’est ce que prépare le gouvernement, une sortie du confinement par étapes. Autant de barrières dont le Haut-Rhin pourrait faire les frais en tenant compte de son contexte épidémiologique dramatique.

Dès lors, les perspectives de voir les activités de printemps se consumer les unes après les autres se renforcent.

Clairement, le vélo ce n’est pas pour demain. Franchement on habite un pays pas facile.

Franceinfo publie ce matin un article qui détaille les scénarios prévus