Catégorie : Humour

Vélomaxou, la star du gilet

img_6369

En 2014, Adriana nous écrivait:

Chère Madame, Cher Monsieur,

Nous devons tous posséder un gilet de sécurité comme celui que nous vous offrons.

C’est obligatoire en voiture, indispensable pour les cyclistes…

La Croix-Rouge se signale à moi en m’offrant un gilet jaune dans l’espoir de recevoir en échange un don de 10, 22, 45 euros, ou plus si affinités.

De son coté, l’Abbé Pierre me dit « Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir. »…et me propose pour porter secours aux plus démunis de faire un don de 20, 30, 40 euros ou plus…si affinités.

Mais, Coluche du fond de son tombeau ou depuis l’au-delà me glisse à l’oreille « j’ai une petite idée, comme ça (…) si y’a des gens qui sont intéressés pour sponsoriser une cantine gratuite (…) qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour »…il ajoute que 30, 90, 180 euros ou plus si… lui ferait du bien pour mener son entreprise caritative.

Les jours gris, je circule en jaune comme Adriana m’y a invité

A mon corps défendant, je suis devenu une star depuis quelques jours seulement.

Une star du gilet jaune circulant à vélo.

Je dois reconnaître que je porte bien le jaune.

J’ai droit à d’amicaux coups de klaxons lorsqu’on me croise et même à des automobilistes prévenants au moment du dépassement.

L’autobus scolaire dans la grande rue de Reiningue à Wittelsheim roulait doucement à mes cotés comme pour m’accompagner vers je ne sais quelle caméra de BFM-TV.

La société du spectacle était en marche.

Les enfants aux fenêtres du bus battaient des mains comme pour me féliciter.

La baisse du pouvoir d’achat, les taxes sur l’essence, la hausse de la CSG, …rien ne pouvait plus m’atteindre, j’étais devenu malgré moi une star incontournable des gilets jaunes.

Au giratoire du monument aux morts, nul comité d’accueil, pas la moindre fanfare,…

En douce, je me suis faufilé le long de la Thur, faute de vivats.

Un tracteur agricole traversait la rivière boueuse.

Mon étoile s’est éteinte instantanément couverte de limons argileux.

Publicités

Avant d’arrêter les centrales, arrêtons les diesels!

Fessenheim va être désarmé à l’été 2020. Dans les cuves, il est prévu (après nettoyage) d’y stocker du maïs transgénique …ou bien du gasoil…

Je vous entends.

C’est pas pour ça qu’on va changer.

Normal, depuis que la France est entre les mains de technocrates, les Français ne sont plus des veaux, ils ont été transformés en ânes.

Bâtés les ânes, bien entendu!

C’est un peu ce que j’ai compris du monde dans lequel nous vivons à l’aube de 2019 .

Et tel qu’il est résumé par notre Président vertical.

PS à Emmanuel: moi non plus je ne sais pas quel est le numéro à appeler pour le crédit fenêtre à 100 euros

Les écologistes se désespèrent de ne pas voir fermer les centrales nucléaires plus vite que vite.

Alors ils vont avoir une raison d’espérer puisque d’ici 2035, on aura fermé quatre ou cinq centrales d’anciennes générations.

Mais revers de la médaille, on aura à la place des EPR.

Sur les giratoires, on s’en fout de 2035. Ce qu’on veut c’est du gasoil pas cher.

Pas seulement.

On veut aussi moins de taxes, plus de salaires et bouter Macron dehors.

Ceux qui se marrent, ce sont les Italiens. Et les Grecs aussi.

Ne parlons pas des inactifs.

Ceux-là n’ont qu’à se taire, ils en ont eu assez, voire trop selon nos économistes qui cherchent à piquer des sous partout.

Le constat est terrible: entre eux qui voient la fin du monde arriver avec de grandes jumelles et ceux qui sont à sec le dix du mois, il n’y a aucune raison de s’entendre.

Les écologistes voudraient bien nous faire la morale mais les gilets jaunes sont des ânes têtus.

Avant d’arrêter les centrales, il faut arrêter les diesels.

Comment faire?

Ceux qui paient leurs bagnoles à grands frais ne sont pas prêts à se laisser spolier ni par Macron ni par les écolos.

Il fallait le prévoir avant.

L’État est donc condamné pour sa crasse imprévoyance à racheter les diesels qui font tache dans le Plan Climat.

Je classe en humoir nour, je veux dire en fumoir sourd, en mouroir lourd.

Bref, vous m’avez compris.

 

Masevaux, la ligne va rouvrir

Sentheim, la SNCF va rouvrir la ligne. Quelques rafraîchissements sont à prévoir

Vélomaxou ne reste pas les bras croisés, il n’est pas insensible au désarroi de ceux que l’on appelle désormais « les gilets jaunes ».

Loin des yaka, faukon, on l’ignore trop, de grands esprits transpirent pour résoudre la transition écologique de nos transports.

Je ne vous citerai qu’un projet, proche de nous, celui de la réouverture de la ligne ferroviaire Cernay-Masevaux.

1280px-TER_200_driving_trailer.jpg
Le TER Alsace S’Elsass en gare de Masevaux (on remarquera l’architecture élégante de la nouvelle gare telle qu’elle est projetée). Ces TER accepteront les vélos à bord.

Enfin, un trait d’union entre nos deux vallées de la Thur et de la Doller va être remise en fonction!

C’est une première victoire des « gilets jaunes » là où on ne s’y attendait pas: la réouverture de la ligne ferroviaire Cernay- Masevaux est en effet une réponse positive aux questions de mobilité posées en milieu rural.

Dix neuf kilomètres.

C’est la distance qui sépare Cernay de Masevaux.

sncf
le tracé de la future ligne ferroviaire de Cernay à Masevaux reprend en partie la ligne abandonnée en 1973

Voila de quoi satisfaire tous les usagers de la route qui se pressent chaque jour pour rejoindre l’agglomération mulhousienne.

L’infrastructure est encore viable entre Saint-André et Sentheim puisqu’elle est exploitée par l’Association touristique Thur-Doller.

Inaugurée le 30 juin 1869, la ligne de Cernay à Sentheim dessert la haute vallée de la Doller ; elle se poursuivait à l’origine jusqu’à Sewen. Après avoir eu à subir les conséquences des guerres de 1914-1918 et 1939-1945, sa fréquentation décline jusqu’à l’arrêt du trafic voyageur en 1967, elle est déclassée en 1973.

Certes il y aura quelques aménagements à prévoir, la traversée de la RN66 à Saint-André, la reconstruction de la ligne de Sentheim à Masevaux.

La RN66 et la D466 (à Burnhaupt) seront dotées d’un passage inférieur sous la voie ferroviaire.

Du coté programmation des trains, la page internet est déjà prête…

 

Passer du diesel à l’essence?

C’est Francis Willmé de Bourbach-le-Bas qui me l’a glissé à l’oreille.

Avec son FIAT 18BL, il espère pouvoir accompagner Macron sur le front mémoriel.

De l’essence détaxée, car le monstre italien à roues bandées consomme pas moins de 50litres au 100 km 25 km/h.

Salvini doit bien se marrer.

Article en relation

 

 

Le sanglier randonneur

sanglier-velo-chasse-1200x500.jpg

Le sanglier randonne.

C’est dans sa nature.

Mais il ne faut pas confondre sanglier et cycliste.

Cependant le doute subsiste…

J’ai trouvé un club cyclo qui a organisé

samedi 8 septembre 2018

LE SANGLIER RANDONNEUR

ça ne s’invente pas, il s’agit de l’Association Cyclo Montseveroux que je vous invite à visiter.

Du coté des chasseurs, soucieux de redorer leur image, après ces terribles accidents de chasse que l’on vient de déplorer, il est fortement question de renforcer la formation des postulants.

Au programme additionnel du permis de chasser, comment distinguer un sanglier d’un vététiste!

« À terme, cette formation deviendra obligatoire pour pouvoir participer aux battues, il faut réapprendre les bases du métier » est-il précisé

C’est le site SECRETNEWS.fr qui le révèle.